Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Les ornithologues anglais lancent un cri d'alarme...les oiseaux meurent a un rythme effréné

Publié par Dav sur 23 Novembre 2012, 18:36pm

Catégories : #Environnement

 

En Angleterre les oiseaux meurent à un rythme effréné; Les dernières statistiques officielles relèvent la perte de plus d'un million d'entre eux chaque année à travers tout le Royaume-Uni, les espèces écossaises sont particulièrement touchées.

Le dernier rapport de la RSPB et de la British Trust for Ornithology est alarmant.

Les statistiques officielles 2012 de l'état des populations d'oiseaux sur le sol de l’Angleterre révèlent que le nombre d'oiseaux nicheurs est passé de 210 millions en 1966 à 166 millions en 2009 - une perte de plus de 44 millions d'oiseaux en 44 ans.

Une situation dramatique que les scientifiques d'outre manche observe de très prés, et en particulier concernant le sort de deux espèces d'oiseaux de mer écossais dont l'extinction est désormais à craindre.

La macreuse brune est passé de quelques milliers à moins de 100 , tandis que le nombre de canard à longue queue ont chuté de 10.000 à moins de 1.000.

Les oiseaux de mer en Écosse, qui représentent près de la moitié (45 pour cent) des populations d'oiseaux nicheurs d'Europe, a également enregistré des baisses extrêmement marquées, ce qui alimentent les craintes de leurs anéantissement totale.

Des chutes de 75 pour cent de la population ont été enregistrés pour la sterne de Dougall, qui est maintenant tombé à 89 couples, tandis que le labbe d'arctique a diminué de 72 pour cent pour ne plus comptabiliser que 2.100 couples de l'espèce sur les cotes écossaises.

Les deux espèces viennent de rejoindre la tristement célèbre liste rouge de L'UICN.

Ils sont parmi les dix espèces d'oiseaux marins du Royaume-Uni qui ont subi des déclins catastrophiques, et ce depuis 1986 lorsque les recensement des populations ont commencé.

Ces pertes dramatiques, reflète une situation critique de l'état de la biodiversité, y compris en mer Baltique.  Une combinaison de facteurs, comme le changement climatique, la perte d'habitat et les pénuries alimentaires sont maintenant indéniablement constatés.

Dés la parution du rapport Stuart Housden, directeur d'un l'organisme de bienfaisance, le RSPB Scotland, a déclaré: 


"Il est choquant et décevant de penser que depuis un demi-siècle, le Royaume-Uni a perdu un cinquième de ses oiseaux, dont beaucoup sont d'une importance capitale pour l' Écosse. les changements de nos habitudes agricoles ont transformé les paysages de l'ensemble du Royaume-Uni, tous nos oiseaux sont touchés par un déclin dramatique, l'utilisation des terres, la perte des habitats, le changement climatique, l'invasion d' espèces non indigènes et le manque de nourriture détruisent totalement notre environnement."

Richard Hearn, directeur de la surveillance des espèces à la Wildfowl & Wetlands Trust, a appelé à une action rapide pour sauver les oiseaux de mer de l'extinction.

le nombre des oiseaux de mer en Europe s'est effondré, ils ont un besoin urgent de conservation. Pour être efficace il faut que tous les pays de la zone Euro travaillent en commun pour rétablir des zones de sauvegarde de notre biodiversité de toute urgence.

© Nature Alerte



clip LPO 100 ans La Nature a quelque chose à... par LPO_France
Nature Alerte
NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Skeptikos Evlavis 24/11/2012 08:55

Bonjour Dav, vous aviez publié cet article il y a peu de temps. Est-ce l'imminence de décembre 2012 qui vous pousse à poster de plus en plus d'articles ? Vous savez, trop d'info dilue l'info. De
plus, même si la diminution de population d'oiseaux est dramatique (comme pour les abeilles), c'est un phénomène qui s'étale sur une longue période. Ce n'est donc pas une alerte d'actualité...
c'est pourquoi je m'étonne que vous le republiez si rapidement. Cordialement.

Dav 24/11/2012 09:23



Je pensais l'avoir publié mais je ne le trouve plus dans la banque de données c'est pourquoi je l'ai reposté; de plus je subi des attaques qui crééent des bugs...



Isa 23/11/2012 23:35


C'est bien la preuve que nos activités humaines y sont pour quelque chose. Le climat avec ça,... On parle des espèces animales sur l'ensemble du globe, mais l'interdépendance fait que nous en
mourrons aussi. En 1er lieu, à cause de notre pollution.

Nous sommes sociaux !

Articles récents