Les plantes communiqueraient par des clics sonores

Publié le 13 Juin 2012

Un plant de fenouil commun en fleur (Crédits : Euryops - Wikipédia)

Publiant leurs travaux dans la revue Trends in Plant Science, des chercheurs britanniques et australiens suggèrent, à partir de données expérimentales, que les plantes pourraient communiquer entre elles non seulement chimiquement, mais aussi à l’aide de cliquetis inaudibles pour l’oreille humaine.

 

Si les scientifiques de l’Université d’Exeter avaient déjà montré, récemment, que des choux 's’avertissent' entre eux de la présence de chenilles en émettant un gaz perceptible par les plants voisins, ceux de l’Université de Bristol pensent avoir mis en évidence un autre système de communication entre les plantes. Sonore, celui-là.

 

Utilisant de puissants amplificateurs, ils ont en effet ‘écouté’ des pousses de maïs... et entendu des cliquetis, inaudibles tels quels à l’oreille humaine, provenant de leurs racines. Émettant ensuite artificiellement un bruit continu à une fréquence similaire à ces clics, les chercheurs ont constaté que les plantes poussaient en direction de cette source sonore. Monica Gagliano, de l'Université d'Australie occidentale et auteur principal de l’étude a ainsi décidé de réaliser une autre expérience. Elle a placé des plants de fenouil commun – connu pour émettre des substances chimiques qui entravent la croissance des plantes concurrentes – à proximité de semences de piment. Une opération qui lui a permis d'observer chez celles-ci l’effet inhibiteur escompté.

 

 

Néanmoins, après avoir neutralisé l’arme chimique du fenouil, cette spécialiste a constaté que le piment se mettait à pousser plus vite que la normale, comme si, ‘averti’ de la présence de son dangereux voisin, il mettait les bouchées doubles pour se développer au maximum avant que le fenouil ne ‘réattaque’. Averti comment ? Par la détection d'un bruit ou de vibrations, pensent les chercheurs.

 

Selon Monica Gagliano, il est logique que les plantes produisent des vibrations sonores et y répondent, car elles peuvent leur donner des informations sur l'environnement autour d'elles, les ondes sonores pouvant se déplacer facilement à travers le sol. "[Ceci] ouvre un nouveau débat sur la perception et l'action des gens envers les plantes", conclut-elle ainsi.

 

MAXISCIENCES

 

publi 3-4VERS UNN NOUVEAU PARADIGME

2012 ET APRES

Rédigé par Dav

Publié dans #Environnement

Commenter cet article

DIDMAN 13/06/2012


Quand on est un tout petit peu au courant du subtil et de l'hethérique, on sait que toute vie sur cette planète, hors mis l'Être Humain coupé de ses bases divines par les Dracos, communiquent par
transmision de pensées, car oui toute vie pense, mais pense dans le moment présent.


Il n'y a que l'Humain qui ne sache pas le faire !!!

lasorciererouge 13/04/2013


12 herbes médicinales à connaître absolument


 


 



Parfois sans le savoir, nous ingérons des plantes médicinales. Incluses dans des préparations proposant une amélioration (de beaux cheveux, une forme olympique), ou en petite dose dans des
médicaments. Les herbes médicinales peuvent être utiles au quotidien et c’est pourquoi nous vous présentons une sélection de 12 herbes essentielles, pour vivre plus sainement.


Les herbes médicinales ne sont pas beaucoup utilisées de nos jours et c’est bien dommage. Car la phytothérapie gagne à être découverte
; elle est un moyen de se faire du bien de manière naturelle et économique. Voici une sélection de plantes médicinales incontournables dans votre herbier personnel.
L’astragale





L’astragale est parfaite pour booster le système immunitaire. Facile à
ingérer, on peut la prendre en tisane, mais elle peut également être ajoutée dans une soupe. Effet tonique rapide !


Les herbes médicinales ne sont pas beaucoup utilisées de nos jours et c’est bien dommage. Car la phytothérapie gagne à être découverte
; elle est un moyen de se faire du bien de manière naturelle et économique. Voici une sélection de plantes médicinales incontournables dans votre herbier personnel.


 


Le calendula





Le souci Calendula est une jolie fleur, mais également une plante utile à la guérison. Ses propriétés anti-inflammatoires en font un
ingrédient de choix pour des pommades.


 


La consoude





Plante utile à la guérison, grâce à sa teneur
en allantoïne, de la même
façon que le souci, la consoude peut être intégrée dans des pommades, mais également être infusée. Il ne faut cependant pas la manger directement.


 


Le sureau