Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Londres va surveiller tous les courriels, appels et visites de sites web

Publié par Dav sur 3 Avril 2012, 20:14pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial

 

Le gouvernement britannique va demander au parlement d’adopter une loi qui obligerait les FAI à fournir en temps-réel un accès à toutes les communications électroniques du pays, pour l’ensemble de la population, afin que les services secrets puissent réaliser une base de données qui leur permettra de savoir qui a l’habitude de parler avec qui.

 

Comme le dit ce qui devient un adage trop connu, 1984 était un roman qui n’était pas destiné à devenir un manuel. Pas plus que la bande dessinée V pour vendetta d’Alan Moore, qui a prêté son masque aux Anonymous. Ce week-end, la presse britannique a fait savoir que le gouvernement allait présenter une loi qui autoriserait la police et les services de sécurité à surveiller toutes les communications électroniques de l’ensemble des personnes résidant en Grande-Bretagne. Jusqu’à présent, seules les personnes faisant l’objet d’une enquête pouvaient faire l’objet d’une surveillance de leurs communications, sur autorisation.

« Le nouveau système devrait autoriser les agents de sécurité à vérifier qui parle à qui, et à quel moment les conversations sont tenues exactement, mais pas le contenu des message« , précise le Guardian. Il rappelle qu’en 2009, les travaillistes avaient dû abandonner un projet similaire qui visait à rassembler dans une même base de données tous les appels téléphoniques, SMS, e-mails et autres connexions à internet. Les Tories et les Libéraux démocrates, qui sont actuellement au pouvoir dans une coalition, s’y étaient opposés…

 

Même si la nouvelle a été publiée un 1er avril, elle a bien été confirmée par le ministère de l’intérieur. La mesure pourrait être officiellement annoncée le 9 mai prochain, lors d’un discours prononcé par la reine Elizabeth, toujours sous le prétexte du terrorisme qui justifie toutes les atteintes à la vie privée.

 

« Il est vital que la police et les services de sécuirité soient capables d’obtenir des données de communication dans certaines circonstances, pour mener des enquêtes contre les crimes graves et le terrorisme« , a expliqué un porte-parole du Home Office. « Les données de communications incluent l’heure, la durée et les numéros de téléphones d’un appel téléphonique, ou une adresse e-mail. Elles n’incluent pas le contenu d’une conversation téléphonique ou d’un e-mail« .

 

Des méta-données très parlantes

 

Comme l’avait expliqué le journaliste Jean-Marc Manach dans un article consacré au Frenchelon, les méta-données sont devenues une information extrêmement importante pour les services de renseignement ; qui les jugent au moins aussi instructives que le contenu lui-même des communications. « Et toutes ces méta-données, on les stocke, sur des années et des années, et quand on s’intéresse à une adresse IP ou à un n° de tel, on va chercher dans nos bases de données, et on retrouve la liste de ses correspondants, pendant des années, et on arrive à reconstituer tout son réseau« , expliquait Bernard Barbier, le directeur technique de la DGSE.

 

Interrogé par la BBC, le député conservateur David Davis, spécialiste des questions relatives au ministère de l’intérieur, s’insurge. « Ce dont on parle n’est pas de se concentrer sur les terroristes ou les criminels, mais sur les e-mails, les appels téléphoniques, les accès web d’absolument tout le monde« , insiste-t-il. Pour lui, se passer du regard d’un juge pour observer les communications des citoyens va au delà de ce qui devrait être permis « dans une société civilisée décente« . Même attaque pour Nick Pickles, le directeur des Big Brother Awards.

 

« C’est une attaque absolue contre la vie privée sur Internet et il n’est absolument pas dit que ça va améliorer la sécurité du public« , juge-t-il en estimant que la Grande-Bretagne rejoindrait « la Chine et l’Iran » dans son contrôle des communications.

Lors des émeutes à l’été 2011, le gouvernement britannique avait déjà franchi une étape inédite, en évoquant la possibilité de couper les réseaux sociaux et les communications mobiles pour désorganiser les manifestants. Il avait aussi demandé aux services secrets de déchiffrer les communications utilisant le système BlackBerry Messenger de RIM.

 

 Numerama http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-societe/big-brother/londres-va-surveiller-tous-les-courriels-appels-et-visites-de-sites-web

 

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 02/05/2014 17:43


http://www.dailymotion.com/video/x16dbh4_module-sciences-politiques-societe-de-la-surveillance_news#from=embediframe

lasorciererouge 18/12/2012 16:22


http://www.ted.com/talks/lang/fr/malte_spitz_your_phone_company_is_watching.html


 

lasorciererouge 30/08/2012 22:55


Nano-argent : risques, dissémination et (non)informatio1


by globalpresseSanté •



Quand Laurent Joffrin se plaint des
zinternets, des rumeurs qui y circulent, de l’adhésion des zinternautes à des médias qui n’ont pas « pignon sur rue », des théories du complot qui se développent sur le réseau, alors
que lui, Joffrin prêche la « bonne parole » avec le « Nouvel Obs », quelque chose nous pousse à démontrer que tout n’est pas si simple.


Par exemple, informer le grand public (comme on dit) des risques sanitaires de certaines technologies excessivement inquiétantes et potentiellement dangereuses mais pourtant utilisées dans des
tas produits de grande consommation nous semble plus important que de « prêcher la bonne parole ». C’est le cas des nano-particules, dont celles de nano-argent. Vous savez, ces particules de
moins d’un milliardième de mètre fabriquées par les industriels et qui sont tellement petites qu’elle peuvent passer à travers la barrière naturelle de la peau. 


Alors, avant de démontrer à Joffrin que sur Internet, des médias qui n’ont pas « pignon sur rue » font un véritable travail d’information, que lui, Joffrin, ne fait pas, quelques précisions sur
le dossier qui s’ouvre :


Ce premier document qui permet de ne pas faire « circuler une rumeur » mais d’approcher un peu mieux la réalité du danger et de la présence du nano-argent un peu partout est une présentation de l’ANSES. Cette agence gouvernementale, récente, issue d’une fusion, travaille à nous protéger contre les risques de plein de choses, notamment ceux générés par les
industriels :



« L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a été créée le1er juillet 2010, par la fusion de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments
(AFSSA) – dont l’Agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV)2 – et de l’Agence française de sécurité sanitaire de
l’environnement et du travail(AFSSET). Elle est participante de droit du Conseil national de la consommation. L’ANSES est actuellement présidée par
Philippe Bas1, ancien ministre de la santé. »



On peut s’étonner que ce soit un ancien ministre, un politique, qui la dirige : mais nous sommes en France. Et en France, pour les sujets très sensibles, qui demandent la plus grande
neutralité, l’impossibilité de conflits d’intérêts, l’indépendance la plus grande qui soit, ce sont des politiques qui s’en occupent.


Quand on connaît la collusion entre le monde des affaires et les politiques, particulièrement importante depuis le passage d’un certain N.S à la présidence de la République, il est donc tout à
fait logique que l’ANSES soit dirigée par un ancien ministre UMP de la santé.


Un p’tit coup de Power Point sur les risques du nano-argent


Ca fait un bail qu’il y a des études sur les risques que font encourir les particules de nano-argent dans des produits de consommation courante au point
que des scientifiques s’impatientent fortement et demandent à ce que cessent les études , pour enfin réglementer une bonne fois pour toutes leur utilisation, bien trop risquée pour qu’on laisse
tranquillement les industriels en balancer un peu partout. Alors, l’ANSES fait des rapports, des études de risques, depuis des années, et ne trouvent toujours pas de bonnes raisons d’alarmer le
gouvernement sur les risques de l’utilisation du nano-argent. Ca commence par une comparaison entre les conclusions de la France et l’Allemagne :





Les deux rapports de l’ANSES préconisent de « limiter l’exposition des consommateurs », le BfR allemand, lui, demande à ce que les industriels renoncent à ces nano-particules. Une bonne
introduction, très sincère, et qui nous incite à aller voir plus loin sur le pourquoi l’ANSES semble moins inquiète sur ces composés nanométriques que les Allemands.


En réalité, l’agence française ne veut pas se contenter des précédentes études, et a besoin d’aller encore plus loin :





Malgré des résultats plus qu’inquiétants, l’agence française n’est pas certaine que le nano-argent, c’est vraiment, totalement dangereux, parce que les études, comme vous le verrez dans ce
document que nous vous joignons, peuvent être « divergentes » :





Pourtant, ils savent bien comment sont exposés, les consommateurs en France, ils ont même des chouettes camemberts :




Laurent 29/08/2012 14:11


"Les vraies informations sont dans les journaux" : MDR !!


ou alors il aurait dû dire "Les vraies informations que nous voulons bien divulguer sont dans les journaux".


Et pour celles qu'ils ne veulent pas divulguer, heureusement qu'il y a Internet ! 

lasorciererouge 27/08/2012 22:00


Laurent Joffrin veut réguler les e-mails parce qu'on y dit des choses pas vraies





Le patron du Nouvel Observateur plaide pour une plus forte régulation d'Internet,
parce que les internautes s'échangent de fausses informations par e-mail alors que les "vraies informations" sont dans les journaux.



Etrange coup de gueule de Laurent Joffrin en ce lundi de
rentrée. Dans un éditorial en forme de réquisitoire, le patron de la rédaction du Nouvel Observateur s'en prend au manque de régulation sur Internet, qui permet aux gens de faire circuler n'importe
quoi par e-mail.

L'objet du courroux est ce texte sur la commission Jospin, qui affirme que la "Commission de rénovation et de déontologie" présidée par l'ancien Premier ministre coûterait au total plus de 2,2 millions
d'euros, essentiellement en rémunérations des membres. "Tout est faux dans ces accusations", corrige Joffrin, qui s'énerve de ce que "par capillarité, de boîte e-mail en boîte e-mail, le texte
circule sans que personne ne puisse s'y opposer et sans que les vraies informations sur le sujet, publiées par la presse sérieuse, ne soient jamais prises en compte".

"Les adversaires de toute régulation d'Internet devraient -
parfois - réfléchir aux implications de leur allergie à toute application à la toile des règles professionnelles ou des lois en vigueur dans les autres médias", critique le patron de presse. Lorsqu'il était le directeur de Libération, Joffrin avait voulu taxer les FAI puis taxer Google, pour financer les "rédactions, qui sont les auxiliaires du bon fonctionnement de
la démocratie".

"Il faut rappeler que si le Net est un magnifique outil de
diffusion, il ne produit rien", avait aussi osé écrire Laurent Joffrin.

Comme modèle de régulation d'Internet, le chantre
de la déontologie professionnelle à géométrie variable avait apporté son soutien à la
loi Hadopi.

Mais cette fois, l'on voit mal ce que veut Laurent Joffrin,
concrètement ?

Comme il le dit lui-même, "il est tr

lasorciererouge 18/08/2012 00:43


http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/08/17/24909329.html


 


Manipulation, mensonges, provocation !! 

lasorciererouge 31/07/2012 21:41



Le meilleur de Nigel Farage


 


Seul euro-député à faire le ménage à Bruxelles, seul à l'ouvrir pour défendre le peuple européen sans forcément défendre l'unité
de façade des autres "assemblards", Nigel Farage mérite un best-of mérité.


Si l'homme est aujourd'hui peu relayé médiatiquement, il sortira du lot dans les années qui viennent, par son courage, ses
valeurs, et sa détermination, à vouloir défendre un peuple contre des propositions de loi absurdes, liberticides, et antidémocratiques.


 


Marc Bieldermann  


 


Voici donc le meilleur d'un homme qui mérite sa place, pas come tous:











 



lasorciererouge 18/07/2012 21:36


Code source Skype diffusé par les Anonymous





by globalpresseAnonymous •



Le groupe de cybercitoyens Anonymous diffuse le
code source du logiciel de conversation téléphonique par Internet Skype. Microsoft a acquis, il y a peu, le système/logiciel de communication Skype. De la VoIP qui aura rapporté 8,5 milliards
de dollars aux auteurs de cet outil de téléphonie par Internet. Les Anonymous reprochent à Microsoft de vouloir installer une backdoor, une porte cachée dans le logiciel, afin de permettre aux
gouvernements, dont celui de l’Oncle Sam, de déchiffrer les conversations. 


La force de Skype étant de ne pas pouvoir “écouter” une communication en cours. En réponse à cette crainte, Anonymous vient de diffuser plusieurs codes sources de Skype. Le saint Graal via 3
fichiers diffusés sur le P2P. Dans les données diffusées : Skype1.4_binaries ; SkypeKit_sdk+runtimes_370_412.zip ; skypekit binaries for Windows and x86_Linux + SDK et
skype55_59_deobfuscated_binaries pour Windows. Autant dire que les données sont très sensibles.


Pour rappel, en Février 2008 ZATAZ.COM vous expliquait comme l’EFF (L’Electronic Frontier Foundation) demandait au FBI des informations sur ses activités de surveillance des communications de
Skype. Quelques semaines auparavant, nous apprenions que la justice Allemande avait fait appel à une société privée pour réaliser un cheval de Troie spécial Skype. l’EFF cherchait à savoir si
le FBI avait une capacité similaire de cyber espionnage. En Août 2009, le FBI publiait trois documents décrivant ses capacités de surveillance de Skype. La National Security Agency, la NSA,
annonçait en 2009, vouloir offrir un budget d’au moins 7 zéros sur le chèque à toute entreprise capable de lui faire écouter les conversations Skype. En octobre 2010, le gouvernement Obama
réclamait une loi autorisant les écoutes Skype.
Un élément de preuve sur le fait que l’outil peut s’écouter ?


En 2007, ZATAZ.COM s’étonnait des propos tenus par la police allemande au sujet de Skype. La police Allemande indiquait, lors d’une réunion annuelle de sécurité, qu’elle était incapable de
déchiffrer le cryptage utilisé dans le logiciel téléphonique Internet Skype. Impossible de contrôler les appels passés des individus soupçonnés d’un crime ou d’un acte de terrorisme. “Le
chiffrement employé par ce logiciel rend notre travail difficile” va expliquer Joerg Ziercke, le président de Bureau Fédéral de la police allemande (Germany’s Federal Police Office – BKA). Nous nous étonnions en indiquant, 5 ans,
“Voilà une nouvelle promotion qui laisse perplexe ! Pourquoi parler d’un logiciel qui semble si perturbant, si ce n’est pour inciter les “méchants” à l’utiliser… pour mieux les écouter !”


Le logiciel espion allemand, du business entre amis.


Le logiciel espion de la police Allemande, un programme concoctait par les amis du ministre de l´Intérieur du pays. ZATAZ.COM avait été le premier journal à revenir sur la découverte étonnante
du CCC de Berlin. Les membres du Chaos Computer Club avait reçu d’un inconnu le logiciel espion BKA (Bunderstrojan). Un espiogiciel, un cheval de Troie, de la police Allemande [Lire]. Un trojan
qui en faisait beaucoup plus que ce qu’autorisait la loi teutonne. Depuis, l’outil fait des vagues au point de voir sortir des couleuvres plus grosses qu’un bœuf. Derrière cet outil, la société
DigiTask GmbH. Cette dernière avait déjà fait une offre de “service”, en 2007, auprès du département de l´intérieur de Bavière pour promouvoir l´espionnage de Skype.





Dès 2007, la création d’un tel programme avait été évoquée par les autorités allemandes. En 2008, son utilisation avait été recadrée sur la captation de flux de téléphonie IP. Dès le début des
débats, plusieurs éditeurs de solutions de sécurité informatique avaient clairement exprimé leur refus d’intégrer une porte dérobée dans leurs antivirus, firewall afin de permettre l’infection
d’un ordinateur par un Bunderstrojan, et ce même dans le cadre d’une enquête policière. Une position qui est confortée aujourd’hui par les derniers évènements.


En plus de disposer de fonctions dignes des trojans cybercriminels, le Chaos Computer Club a montré que ce Bunderstrojan pouvait être détourné par des
cybercriminels. Pour information, ZATAZ.COM rappel que Digitask GmbH est une société allemande appartenant à 100% au consortium Deloitte Consulting. Une entité économique qui possède, comme
membres du conseil consultatif allemand, des personnalités politiques telles que le ministre de l´intérieur de Bavière Edmond Stoiber et l´ancien ministre allemand de l´intérieur Otto Schily.


Le trojan BKA, un outil d’enquête contestable ?


Pour Ralf Benzmüller, Directeur du G Data Security Labs, ce trojan a plusieurs limites techniques. “La communication au serveur de commande est par exemple sécurisée de manière insuffisante,
explique-t-il à ZATAZ.COM. Un malware peut alors envoyer n’importe quelles données provenant d’une adresse falsifiée au serveur central. Ceci rend les preuves collectées dans d’éventuelles
enquêtes policières contestables. Inversement, des cybercriminels peuvent aussi commander les PC infectés et y injecter n’importe quel code malveillant”. Les antivirus, grâce au code source
diffusé sur la toile, détecte BKA. “Les cybercriminels sont maintenant à même de localiser les PC infectés par ce trojan et de les utiliser pour leur propre compte en injectant leurs codes
malveillants via les fonctions d’upload disponibles” souligne à ZATAZ.COm Ralf Benzmüller.


zataz.com

lasorciererouge 16/07/2012 19:55


> > > > TRANSMETTRE A TOUS TES
CONTACTS URGENT
> > > > > > > > > > > > >
> > > > > > > > > > > > > vérifié sur hoaxkiller...Alerte
avérée


> > >
> > > > > > > > > > > > > ALERTE VIA LA GENDARMERIE
> > > > > > > > > > > > > Pour ton ordinateur et le mien, fais circuler cet avis à tes amis,
famille, contacts


> >
> >


> > > > Dans les prochains
jours sois attentif : n'ouvre aucun message avec une archive annexe appelée "Actualisation de Windows live", indépendamment de qui que
> > > > > > > > > > > > > ce soit qui te l'envoie.
> > > > > > > > > > > > > C'est un virus qui brûle tout le disque dur. Ce virus viendra d'une
personne connue que tu as dans ta liste d'adresses.
> > > > > > > > > > > > > C'est pour cela que tu dois envoyer ce message à tous tes
contacts.
> > > > > > > > > > > > > Si tu reçois le message appelé : "Actualisation de Windows live", même
si c'est envoyé par un ami, ne l'ouvre pas et arrête immédiatement ton ordinateur.
> > > > > > > > > > > > > C’est le pire virus annoncé par
CNN.


> > > >
> > > > > > > > > > > > >


> > > > Il a été classé par
Microsoft comme le virus le plus destructeur qui ait existé.
> > > > > > > > > > > > > Ce virus fut découvert hier après midi par Mc Afee. Il n'y a pas de
possibilité de dépannage pour ce genre de virus.
> > > > > > > > > > > > > Il détruit simplement le Secteur Zéro du Disque
dur.
> > > > > > > > > > > > > Souviens-toi : si tu l'envoies à tes connaissances cela bénéficiera à
nous
tous.                                                                           ....reçu
ce jour dans mes mails, info ou intox ??         Red                                      

lasorciererouge 13/07/2012 20:58


http://whatawonderfulworldblog.wordpress.com/2012/07/13/le-modele-turing/


 


...il a croqué la pomme , ça ne vous rappele rien ??


Non, pas blanche neige...cherchez bien !

lasorciererouge 23/04/2012 02:05


Des millions de personnes vont perdre internet en juillet prochain








La justice américaine a octroyé, mardi 6 mars, un délai de quatre mois supplémentaire au FBI avant
l'extinction définitive de ces serveurs, qui sont à l'origine de la propagation du cheval de Troie DNSChanger. Celle-ci devrait désormais avoir lieu le 9 juillet prochain. Des
solutions en ligne existent déjà pour savoir si son poste est infecté, et comment le reconfigurer pour éviter le blackout


 




lasorciererouge 17/04/2012 16:44


La sentez vous approcher la vague ?


ESPAGNE : Le Ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz, annonce que le fait d’organiser des rassemblements protestataires par Internet sera qualifié de « délit de participation à une
organisation criminelle ». Une autre propositions est de qualifier la résistance passive ou fortement active de « délit d’attentat contre l’autorité »!


 


 


 





 


Le gouvernement de Mariano Rajoy est conscient que le démantèlement du système social ainsi que la réforme du travail vont continuer de durcir le climat insurrectionnel présent dans les rues.


Cela est apparu nettement lors des mobilisations des Indignés du 15-M [1], des étudiants du «
Printemps Valencien » et de la grève générale du 29 mars 2012. Face à l’escalade de la tension sociale, l’Exécutif a décidé de « réformer en profondeur » le Code Pénal, la loi de Procédure
Criminelle et la Loi Organique de Protection de la Sécurité des citoyens.


Aujourd’hui, au cours de la séance de contrôle du Congrès, le ministre de l’Intérieur, Jorge Fernández Díaz a justifié ce durcissement en alléguant la nécessité de lutter contre ce qu’il appelle
« une spirale de violence » pratiquée par ce qu’il a qualifié de « collectifs anti-système » qui pratiquent des « techniques de guerre urbaine », selon Europa Press. Mais la législation dépasse
largement la mise au pas des protestataires, elle vise la mise en place d’une batterie de restrictions des droits.
Le but de toutes les mesures qui ont été annoncées ces derniers jours, et de celle que le Ministre de l’Intérieur a présentée aujourd’hui est de renforcer le maintien de l’ordre public. Parmi ces
mesures, le durcissement des sanctions contre la violence de la rue par l’application de la législation anti-terroriste conçue pour traiter les cas de kale borroka [2] au Pays Basque, et le
rapport direct établi avec les affrontements survenus à Barcelone au cours de la grève du 29-M [3]. Il s’agit de faire
en sorte que « le système inspire davantage la peur aux gens », comme l’a dit la semaine dernière le Conceller [4] de l’Intérieur,
le Catalan Felip Puig.
Cependant, les protestataires ne sont pas la cible unique des réformes que proposent les conservateurs. Une autre de leurs propositions est de qualifier la résistance passive ou fortement active
de « délit d’attentat contre l’autorité ». Ceci est une référence claire aux mobilisations estudiantines de Valence et au Mouvement 15-M. Avec cette législation, pourraient être condamnées pour
attentat toutes les personnes participant aux mobilisations des Indignés, qui le plus souvent sont organisées sans notification préalable à la Délégation [5] du Gouvernement.
La participation à ces manifestations ne sera pas le seul acte à être réprimé. La réforme proposée prévoit que sera considéré comme « délit d’appartenance à une organisation criminelle » le fait
de diffuser via Internet et les réseaux sociaux les appels à des rassemblements « protestataires susceptibles d’altérer gravement l’ordre public », ce qui concerne tous ceux qui n’auraient pas
été notifiés et qui s’accompagneraient du refus de vider les lieux malgré l’avertissement de la Police. Exactement ce qui s’est passé le 15 mai 2011 et les jours qui ont suivi, place de la Puerta
del Sol à Madrid.
L’Espagne a le taux de détenus le plus élevé d’Europe Occidentale et les indices de criminalité les plus bas. Néanmoins, seront incluses aussi « toutes les formes d’agression » attaque violente à
l’encontre d’un policier, les menaces et comportements synonymes d’intimidation ou le jet de projectiles dangereux.
Une autre mesure, signalée par Europa Press, permettra de considérer comme circonstance aggravante le fait de perpétrer ces actions violentes dans des manifestations ou des rassemblements. Sera
considéré comme délit contrevenant à l’ordre public le fait de pénétrer dans des établissements publics ou d’entraver l’accès à ces derniers. En conséquence, la quantité des dégâts comptabilisée
sera étendue non seulement à ceux commis dans ces établissements mais aussi à ceux engendrés par l’interruption du service public.
Bien que le Ministre de l’Intérieur ait déclaré : « Il ne s’agit pas seulement de répondre avec le Code Pénal à des initiatives de guérilla urbaine qui tendent à proliférer dans nos rues,
mais il ne s’agit pas non plus de nous installer dans une béatitude juridique », l’Espagne possède déjà un Code Pénal dur par rapport à celui des autres pays européens.
Il est de fait qu’actuellement, l’Espagne possède le taux de détenus le plus élevé de toute l’Europe occidentale. En revanche, ses indices de criminalité sont, pour le moment, parmi les plus
bas.
Luis Giménez San Miguel
Madrid le 11/04/2012
http://www.publico.es/espana/429078/interior-considerara-la-…
Traduction : Simone Bosveuil-Pertosa pour LGS


Au bout de la route

Dav 17/04/2012 19:36


J'adore la photo lol!


lasorciererouge 05/04/2012 00:16


http://sos-crise.over-blog.com/article-eveillons-nous-et-agisssons-pour-eviter-au-monde-l-apocalypse-a-venir-video-102855646.html


No coment !! 

Radomir 04/04/2012 10:54


Pour que mon message précédent soit complet,
j'ajoute qu' il n'y a pas de bons et de méchants.
Nous devons tous exercer notre vision claire,
voire les choses « comme elles sont véritablement »,
tendre vers la perception directe de la Réalité elle-même.
C'est l'idéal des Bouddhistes, de nombre de Maîtres Indiens, de nombre de philosophes ou d' artistes occidentaux.
Donc si notre conscience tolère de tels écarts c'est que dans l'ensemble notre vision n'est, pour le moins, pas assez clair.
C'est un point de vue, il n'est peut être pas "le plus juste" et le mieux exprimé, mais là comme réflexion sur cet article.

Radomir 04/04/2012 09:47


Je me demande si cela n'est pas déjà fait depuis longtemps.
Jugez par vous même : écoutes téléphoniques, assaut de 70 gendarmes contre des « gens calmes et discrets », justice  et « Bilan des faits : zéro».
Jugez aussi de l'usage qu'il est fait de la surveillance, de la dangerosité des personnes lésées et de la discrétion de ce cafouillage.


http://www.youtube.com/watch?v=cMI0Z_vMR8w


 

France 04/04/2012 09:24


Confirmation d'un véritable tollé au Royaume Uni contre ce projet orwellien, dans la presse et dans les commentaires des internautes.... selon mon époux, anglais, qui suit les médias britanniques
quotidiennement.

Dav 04/04/2012 13:17



Merci France



Bertrand 03/04/2012 21:53


Il ne faut pas se leurrer Big brother est bel et bien présent. Tant que ce la reste entre les mains d'un gouvernement "démocratique" c'est à peu près sous contrôle, si c'est entre les mains de
personnes physique là il y a a craindre ... :s

Nous sommes sociaux !

Articles récents