Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Mars One: recherche 200 000 volontaires pour colonie permanente!

Publié par Dav sur 10 Septembre 2013, 15:01pm

Catégories : #Espace

La société Mars One espère pouvoir envoyer une première équipe en 2023. Le projet a reçu le soutien du lauréat du Nobel de physique Gerard't Hooft. 

Conférence de presse de la société Mars One AFP

Conférence de presse de la société Mars One AFP
 

Plus de 200.000 personnes originaires de 140 pays ont demandé à pouvoir faire partie du groupe d'éventuels premiers colons de la planète Mars, pour un voyage sans retour, a assuré lundi 10 septembre la société Mars-One, à l'origine de ce projet.

Au total, 202.586 personnes se sont inscrites pour faire éventuellement partie de cette première vague, indique un communiqué de la société hollandaise à but non lucratif qui avait lancé en avril 2013 un appel à candidatures pour un voyage de sept mois en aller simple vers Mars, prévu pour être organisé en 2023.

Les plus nombreux viennent des Etats-Unis (24%), d'Inde (10%), de Chine (6%) et du Brésil (5%)  mais des candidatures ont également été reçues du Royaume-Uni, du Canada, de Russie, du Mexique, des Philippines, d'Espagne, de Colombie, d'Argentine, d'Australie, de France, de Turquie, du Chili, d'Ukraine, du Pérou, d'Allemagne, d'Italie et de Pologne.

Trois étapes de sélection seront organisées dans les deux ans, précise Mars-One qui ajoute : "D'ici 2015, entre six et dix équipes de quatre personnes subiront un entraînement complet" avant, assure l'association, "qu'une de ces équipes ne devienne en 2023 celle des premiers humains à avoir jamais atterri sur Mars et à y vivre pour le reste de leurs vies".

Trouver de l'eau, produire de l'oxygène et vivre dans de petits habitats

Ce projet, d'un coût de 6 milliards de dollars selon Mars-One, fait de nombreux sceptiques mais a néanmoins reçu le soutien du lauréat néerlandais du Nobel de physique en 1999, Gerard't Hooft.

Jusqu'à présent il n'y a eu que des missions robotiques sur Mars, toutes menées avec succès par la Nasa. Les Etats-Unis sont néanmoins déterminés à envoyer des astronautes sur Mars d'ici une vingtaine d'années, avait indiqué la Nasa en mai dernier.

Mais le projet de Mars One fait face à de nombreux obstacles. Outre l'incapacité de revenir sur la Terre pour les astronautes, ces derniers devront vivre dans de petits habitats, trouver de l'eau, produire leur oxygène et cultiver leur propre nourriture.

Or, Mars est un grand désert dont l'atmosphère est surtout constituée de dioxyde de carbone et où la température moyenne est de - 63 degrés celsius. Les astronautes devront aussi subir des radiations cosmiques dangereuses pendant leur voyage.

Enfin, il n'existe pas encore de fusée et de capsule pour transporter ces volontaires, ce que reconnaît Mars-One.

 

Le Nouvel Observateur avec AFP

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Caroline.D 11/09/2013 15:15


Tss l'espace en a rien à faire de ce qu'on pense et en pense encore moins. Nous ne sommes qu'un grain d'un grain d'un grain de riz qui ne pourra qu'affecter au pire qu'un grain d'un grain de riz
dans l'espace et le temps même en y mettant toute sa volonté.


La seule chose que l'on puisse faire c'est se nuire à nous même et à tout être vivant résidant sur terre. Ce qui est déjà pas mal, vu de notre échelle.

^_@ 11/09/2013 10:08


Ah ba non on va encore foutre le bordel chez nos voisins de l'éspace on à déjà fait assez de dégats comme çà non? et voilà l'huuuumain qui revient avec son égo



Yann 11/09/2013 08:13


Il y a un roman en trois partie, "la trilogie martienne" de kim Stanley
Robinson qui décrit de manière très réaliste comment pourrait se dérouler la colonisation et la
terraformation de Mars.

gwendal 10/09/2013 23:29


Heu, faudrait peut-être demander aux martiens s'ils sont d'accord, sinon ça risque de créer un incident
diplomatique...

Nous sommes sociaux !

Articles récents