Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Momie de CUSCO : informations supplémentaires sur cette étrange découverte!(mise à jour)

Publié par Dav sur 20 Novembre 2011, 11:10am

Catégories : #Mystères

Renato Davila Riquelme, un archéologiste péruvien qui travaille pour le Privado Ritos Andinos museum à Cusco, a trouvé une momie plutôt particulière dans une fouille à Andahuaylillas , proche de Nazca ...



Alors qu'on connait bien la tradition andine de déformer les crânes de bébés par des bandages , dans le cas présent, les archéologues sont obligés de reconnaître que les caractéristiques habituelles ne correspondent pas :










- la tête fait 50cm, aussi longue que le corps, mais ce qui fait gratter la tête de tout le monde est que si le crâne a une fontanelle ouverte comme un bébé dans sa première année, les dents, elles, correspondent à celles d'un adulte, voir les très larges molaires sur les photos .. de plus, la taille des orbites elles, ne correspondent pas à celles d'un humain, beaucoup trop larges ...

Plusieurs anthropologistes ont examiné le squelette sans pouvoir déterminer son origine ethnique , un restant de matériel génétique dans une des orbites permettra peut être lors de tests ADN de déterminer l'origine de cette étrange trouvaille ...

Source : El Peruano et Daily Mail



 

Traduction Marc Lafontan
B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"
Retrouvez aussi sur Maxisciences un article trés complet confirmant l'exceptionnelle découverte et le mystère l'entourant!! http://www.maxisciences.com/cr%e2ne/une-mysterieuse-momie-peruvienne-montre-un-aspect-etrange_art18810.html

Commenter cet article

lasorciererouge 24/08/2012 14:24


Une étrange momie et des crânes mystérieux



août 21




Publié par maxine











Assez fréquemment d’étranges squelettes et momies sont mis au jour dans le monde. C’est le cas pour cette momie exposée au Museum d’Histoire Naturelle d’Uberaba au Brésil ainsi que pour
les crânes de Cholula au Mexique…Retour sur ces cas intéressants…






 



L’étrange momie du musée Estevanovic


Description de la momie d’Uberaba au Brésil


Les administrateurs du Musée ne connaissent pas la provenance de cette momie. Cette dernière dormait depuis longtemps dans les caves du musée. Ils pensent que le squelette aurait été ramené
d’Egypte.


Comme vous pouvez le voir sur les photos, le squelette présente une tête particulièrement difforme.
Le crâne fait environ deux fois le volume d’un crâne humain normal. Il est d’ailleurs totalement disproportionné par rapport au reste du corps. De plus, les pieds possèdent six doigts.



Sa physionomie si particulière rappelle par bien des points celle d’un alien. Petite taille, une grande tête disproportionnée, apparemment pas d’oreilles, etc… La petite momie présente
une morphologie qui correspond assez bien aux représentations des Petits Gris faites par divers témoins de par le monde.


Une ressemblance qui n’a pas laissé les chercheurs indifférents puisque certains ont même envisagé publiquement que ce squelette pourrait être la preuve de la présence “alienigène” dans
le lointain passé de l’humanité. Ce discours s’appuie aussi sur l’existence des nombreux textes anciens faisant référence à la présence des Dieux venus du ciel. La momie pouvant être
précisément un de ces Dieux aux apparences multiples. D’autres voix s’élèvent naturellement pour affirmer que ce petit être momifié est en réalité un enfant ayant souffert d’une forme extrême
d’hydrocéphalie. Le mystère plane en tout cas sur les origines de ce petit squelette. Les administrateurs du musée prétendent ne pas connaître précisément le lieu de sa
découverte récente.


Ils pensent que la momie pourrait provenir d’Egypte mais ils n’en sont pas sûrs. L’Egypte est en tout cas une bonne piste. Les égyptologues ont en effet déjà exhumé par
le passé deux petites momies très étranges en Egypte et dont la morphologie présente quelques similitudes avec celle de la momie d’Estevanovic. En effet, peu de gens le savent, mais
la dépouille de Toutankhamon n’était pas la seule momie inhumée dans la fameuse tombe royale découverte par Howard Carter. Le retentissement de la découverte de l’unique tombe
intacte a fait l’effet d’une bombe dans le monde et il est naturel que la présence de deux momies à l’allure bizarre soit passée inaperçue dans l’effervescence médiatique provoquée par
l’exhibition de l’or du pharaon qui aveuglait autant les yeux que les esprits. Les égyptologues ont avancé que les deux momies accompagnant le jeune roi dans sa dernière demeure étaient celles
de ses enfants morts prématurément des suites d’anomalies génétiques.


Et les choses en sont restées là. Pourtant, les deux modestes momies ne manquent pas d’intérêt…





Quoi qu’il en soit la momie conservée par le musée Estevanovic n’est exposée au public que le dimanche, et sous bonne garde. On a déjà essayé en effet de la dérober une dizaine de fois… Le
crâne mesure environ 50 cm de haut, il est à peu près deux fois plus volumineux que celui d’un homme adulte. Le corps étant très abîmé, seul le pied droit du squelette est demeuré à l’état de
momie comme le montrent les photos de Paulo Nogueira. Alors, que dire finalement de cette momie ?


Anomalie génétique atroce ou preuve d’une présence extraterrestre aux côtés des hommes par le passé… À vous de voir, en attendant que la science ne se décide à étudier
sérieusement ces squelettes étranges dont il existe quelques rares spécimens de part le monde.


Les ‘Dieux’ de Cholula (au Mexique):


L’affaire débute avec une série de photographies prises en 1975 au complexe de temples de Cholula, au Mexique, à 140 kilomètres au sud-est de Mexico. Cholula est un centre religieux de première
importance, laissé quasiment intact par les envahisseurs espagnols si ce n’est leur habitude de construire des églises par-dessus les temples existants. L’un des temples est d’inspiration
Aztèque et est dédié à deux êtres que les populations locales appellent des “Dieux”, qui vécurent avec eux à une époque située entre 300 et 900 après JC.



Cette photographie fut prise en 1975. Ces crânes sont connus sous le nom de “Dieux de Cholula”.


LA LÉGENDE:


“Deux “*Dieux”, un mâle et une femelle furent laissés sur Terre par d’autres “*Dieux” pour enseigner au peuple local
tout ce qui pourrait leur servir à créer une culture, la brillante culture qu’ils ont effectivement créée. Ces “*Dieux” restèrent parmi eux assez longtemps
pour leur enseigner les mathématiques, l’astronomie et d’autres sujets. Malheureusement, avant qu’ils aient eu l’occasion de retourner chez eux, d’autres “*Dieux”, différents, se présentèrent, il y eut un conflit et les deux “*Dieux de Cholula” furent tués. “





La population en deuil enterra les corps dans le temple qu’il leur avait déjà construit, et un culte fut célébré et perdura jusqu’à nos jours, ou quelqu’un décida de déterrer les corps pour les
exposer dans un cercueil de verre placé contre le temple.


Cholula est célèbre pour sa Grande Pyramide. C’est la plus grande pyramide faite par l’homme en termes de volume déplacé (4,45
million de m³). Elle fait 350 m de côté et 66 m de haut.


Construite à l’origi

lasorciererouge 02/06/2012 18:34



Pérou: Une importante chambre funéraire découverte à Pachacamac





Une équipe d'archéologues de l'Université Libre de
Bruxelles (ULB) a découvert un tombeau spectaculaire contenant plus de quatre-vingts squelettes d'âges différent au Pérou.








Des corps dispersés de périodes ultérieures ont été trouvés; ils dissimulaient une
énorme chambre funéraire de 20M². Image : Université libre de Bruxelles



Cette découverte, provisoirement datée de près de 1000 ans, a été faite sur le site de Pachacamac, qui est actuellement à l'étude pour obtenir le statut de patrimoine mondial
de l'UNESCO. Pachacamac est situé sur la côte Pacifique, à environ trente kilomètres de Lima, et est l'un des plus grands sites pré-hispaniques d'Amérique du Sud.

Le professeur Peter Eeckhout, sous les auspices de l'ULB, a effectué les fouilles sur le site au cours des 20 dernières années. La saison 2012 a entraîné des découvertes
particulièrement remarquables.

L'équipe du Projet Ychsma a entrepris d'enregistrer et de fouiller une série d'installations de stockage Incas (15e-16e c.
Après JC), ainsi qu'un cimetière plus ancien qui avait été détecté au cours de travaux d'exploration en 2004.
C'est à cet endroit, juste en face du Temple de Pachacamac, que la découverte la plus importante a été faite: des sépultures dispersées de périodes tardives cachant une énorme
chambre funéraire de 20m². Par miracle, elle a survécu au pillage de l'époque coloniale (qui a été particulièrement intense sur ce site) et est complètement intacte.


Les restes de plus de 70 squelettes et momies

Le tombeau est de forme ovale, creusé dans la terre et recouvert d'un toit de roseaux supporté par des troncs d'arbres taillés et sculptés. Une douzaine de nouveau-nés et de jeunes enfants ont
été enterrés autour du périmètre, leurs têtes orientées vers la tombe.
La chambre principale est séparé en deux sections par un mur de briques de boue. A l'intérieur des chambres, les archéologues ont découvert les restes de plus de 70 squelettes et momies (dont
beaucoup sont encore conservées dans leur enveloppe), le tout dans la position fœtale caractéristique.
Les sépultures concernent des individus des deux sexes et de tous âges. Elles sont souvent accompagnés de récipients en céramique, d'animaux (chiens, cochons d'Inde), d'objets en cuivre et en
alliage d'or, de masques (ou des fausses têtes) en bois peint, de calebasses, etc...
Ces objets sont actuellement en cours de restauration et d'analyse.

Les bébés et les jeunes nourrissons étaient particulièrement nombreux.
L'équipe d'anthropologues physiques, sous la direction du Dr Lawrence Owens(Université de Londres), ont supposé la possibilité d'une
relation génétique entre la plupart des individus, sur la base de certains traits morphologiques notés sur les squelettes.
Certaines personnes ont subi des blessures mortelles, des traumatismes physiques ou des maladies graves.


Une présence importante de la maladie dans les squelettes de Pachacamac.

Des travaux antérieurs menés par le Projet Ychsma ont révélé la présence de maladie dans les squelettes. Cela suggère que les personnes touchées, comme en témoigne des sources
incas, se sont rendues sur le site à la recherche d'un remède: une sorte de Lourdes préhispanique.

Le professeur Eeckhout et ses collègues sont en train d'effectuer des analyses de laboratoire visant à répondre à de nombreuses questions qui ont surgi au sujet de cette
découverte, et comment la replacer dans le contexte plus large du site et de la période en question: les nourrissons ont-ils été sacrifiés ? Les corps ont-ils tous été enterrés à la même
période comme une sorte de sépulture commune, ou est-ce que la chambre a été réutilisée sur de plus longues périodes de temps un peu comme une crypte ? Les individus provenaient-ils de
Pachacamac ou de plus loin ? Ont-ils appartenu à la même famille ou à un groupe plus large de parenté ? Quelle a été la cause de leur mort ...?

Les objets trouvés dans la tombe ont permis de la dater, par leur style, à environ 1000 après JC. Mais il faudra une confirmation radiométrique.

Source:



Past Horizons:
"New Archaeological discoveries in Peru"


Traduction: Découvertes archéologiques


wraith 22/11/2011 17:19


part rapport au dernier commentaire effectivement si on compare la boite en verre plus le bras du mr on peut alors trouver une mesure de 22 a23 cm pour le crane donc oui les 50 cm sont loin

milanily 21/11/2011 08:39


excusez moi mais mais il me semble que le crane est aussi gros que la main du monsieur à coté. A moins que celui ci ai des mains de cinquante centimetres...

Dav 21/11/2011 09:29



C'est certainement un effet d'optique; les infos sont fiables et vérifiées longuement...



temperance 20/11/2011 11:36


A première vue, cela pourrait être tout simplement une erreur de reconstruction entre des morceaux de plusieurs crânes retrouvés sur le même site mais appartenant à de individus différents... Il
y a des traces assez nettes de reconstruction au dessus des orbites (la couleur n'est pas la même que sur le reste du crâne) et sur le côté du maxiliaire. Il y a aussi des signes de fractures sur
les côtés des orbites qui pourraient expliquer leur taille étonnante... Cela pourrait être un assemblage erroné de fragments appartenants à un enfant et à un adulte, ce qui expliquerait les
mesures inhabituelles et la présence de dents généralement absente chez les enfants. Ce ne serait pas la première fois, ce n'est pas si évident de déterminer qui est qui sur une fouille
archéologique !!  :)  

Dav 20/11/2011 11:47



Merci de ces arguments trés pertinents



Nous sommes sociaux !

Articles récents