Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Motilium: mis en cause après des cas de morts subites

Publié par David Jarry - Webmaster sur 19 Février 2014, 21:38pm

Catégories : #Santé

La revue Prescrire appelle au retrait du marché du Motilium, médicament utilisé contre les nausées et les vomissements. Il serait responsable de 25 à 123 morts subites en 2012 selon la revue.

La dompéridone (Motilium et génériques) suscite, une nouvelle fois, la polémique. Selon la revue indépendante Prescrire, ce médicament utilisé contre les nausées et les vomissements, serait responsable de 25 à 123 morts subites en 2012. Le magazine en demande le retrait du marché par les autorités sanitaires européennes. La dompéridone est un neuroleptique qui « augmente le risque de troubles du rythme cardiaque et de morts subites », affirme la revue.

 

Prescrire rappelle que les neuroleptiques exposent aux troubles du rythme cardiaque. Au mois de janvier dernier, la revue avait publié, une liste noire des 63 médicaments à éviter. Le Motilium et ses équivalents en faisaient partie.

 

Depuis 2005, plusieurs études épidémiologiques, néerlandaises et canadiennes ont déjà été menées sur le Motilium. Ces dernières avaient déjà montré que les morts subites cardiaques étaient environ 1,6 à 3,7 fois plus fréquentes en cas d’exposition à la dompéridone.

ANSM se prononcera sur le dompéridone au mois de mars

Fin 2011, l’Agence française du médicament ANSM et la principale firme concernée ont informé du risque de mort subite les médecins et les pharmaciens. L’ANSM avait par ailleurs mis en garde contre l’usage non autorisé du Motilium pour favoriser l’allaitement.

 

Au mois de mars prochain, l’ANSM devra se prononcer sur la dompéridone mais Prescrire craint qu’elle « se contente de préconiser » des baisses de doses ou de durée de traitement. Des mesures qu’elles jugent « insuffisantes » pour protéger les patients. Elles risqueraient, d’ailleurs, de reporter   »la responsabilité des agences sanitaires vers les soignants », déjà suffisamment occupés pour ne pas avoir, en plus, »à expliquer aux patients que tel ou tel médicament est autorisé mais à éviter ».

 

Lire plus Lci.tf1.fr

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

jose 20/02/2014 13:00


tout a fait d'accord avec toi GWENDAL,depuis le temps leurs listes de morts a


considerablement augmenté sans compter ceux et celles qui s'en sortent avec un handicap profond a vie !! et en plus ce sont ceux la qui viennent te mettre en accusation quand tu fais de
l'alternatif...........et quand c'est pas eux meme qui sement la grippe pour qu'on leur achete avec la complicité des politiques ,lois obligent,leurs pourritures de vaccins !


 

gwendal 20/02/2014 00:38


Tous les gens qui créent, vendent, et prescrivent des médicaments ayant un pourcentage de mortalité ou de handicap devront être jugés pour leurs crimes un jour, car ce qui soigne ne devrait
jamais permettre une part d'échec grâve ...aussi infime qu'elle puisse être


Je sais que la première réaction des gens en lisant cela sera: "oui, mais, si 0,1% meure pour que tous les autres vivent, c'est bien"... Mais posez-vous la question du comment vous en arrivez a accepter une chose aussi inacceptable... La réponse est: LE FORMATAGE...


Car, que les choses soient bien claires: pour toute personne normale (non formatée), accepter qu'1 personne meure même si c'était pour sauver 7 milliards de gens ne fera jamais parti d'une vision normale de la vie


A tous ceux qui ont été guéris par un traitement qui a tué d'autre gens: vous devez être super contents d'être en vie, hein Vous avez raison bien sur ...mais vous êtes vous déjà demandé comment vont les familles de ceux
que le traitement a tué... Et si
c'était votre famille qui en faisait parti...

Nous sommes sociaux !

Articles récents