Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Nouvelle-Zélande : un autre volcan sur le point de se réveiller ?

Publié par Dav sur 9 Août 2012, 13:38pm

Catégories : #Changements terrestres

 
Vue aérienne de l'île volcanique de White Island en Nouvelle-Zélande (Crédits : James Shook - Wikipédia)

Mercredi, les vulcanologues néo-zélandais ont annoncé que le volcan de White Island montrait des signes inhabituels d'activité. Un jour à peine après qu'un autre volcan, le mont Tongariro s'est réveillé d'un long sommeil de plus de cent ans.

 

Les volcans néo-zélandais semblent connaitre un regain d'activité depuis quelques jours. En effet, dans la nuit de lundi à mardi, le mont Tongariro situé sur l'île du Nord, s'est réveillé pour la toute première fois depuis 1897. Il a alors craché un immense nuage de cendres à plus de 6.000 mètres d'altitude qui a fortement perturbé le trafic aérien et diffusé jusqu'à Wellington, à 250 km de là, une odeur âcre et indisposante de soufre. "C'était comme les égouts, vraiment désagréable", a ainsi témoigné une habitante, Carole Burke.

 

L'éruption n'a pas entrainé de coulée de lave, ni fait de victimes et le mont Tongariro n'a connu aucune nouvelle convulsion depuis. Aussi, les inquiétudes des spécialistes se sont tournées vers un autre volcan qui a lui aussi montré une activité inhabituelle : le volcan de White Island situé sur une île inhabitée. En effet, une caméra installée dans le cratère du volcan a enregistré une micro-éruption, sans lien avec celle du mont Tongariro. "La caméra dans le cratère semblait maculée de boue et de cendre ce matin, ce qui indique qu'il s'agit d'une sorte de rot", a ainsi déclaré à l'AFP Craig Miller, vulcanologue à l'institut de sismologie néo-zélandais GNS Science.

 

Or, selon le GNS, White Island est le volcan le plus actif de l'archipel neo-zélandais. En 1914, un glissement de terrain dû à son activité avait balayé une mine de soufre et fait 11 morts. Mais l'éruption la plus meurtrière qu'ait connue le pays remonte à 1953, lorsque des débris du mont Ruapehu, sur l'île du Nord, avaient détruit un pont ferroviaire et fait dérailler un train, causant la mort de 151 personnes. Les éruptions ne sont pas rares en Nouvelle-Zélande située sur la Ceinture du feu du Pacifique, à la frontière des plaques tectoniques australienne et du Pacifique. L'île enregistre chaque année jusqu'à 15.000 secousses par an et une forte activité volcanique

 

MAXISCIENCES

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents