Samedi 21 juillet 2012 6 21 /07 /Juil /2012 22:20

Les prévisionnistes de la NOAA annoncent que le maximum solaire n'arrivera pas encore avant un an

 

Chacun aura cependant pu avoir un aperçu de ce qui se prépare suite à l'activité solaire de ce mois.

 

Un immense trou coronal en formation émmerge à l'équateur du soleil et devrait nous faire face sous peu.

L'Observatoire de dynamique solaire de la NASA a photographié la structure émergente le 21 juillet :

 

 

Les Trous coronaux sont des endroits où le champ magnétique du soleil s'ouvre et permet à l'atmosphère du soleil de produire des flux de vents solaires plus loin dans l'espace.

 

 Le gaz qui s'échappe constitue pourra créer un flux geoeffectif--en d'autres termes, le flux de vent solaire touchera Terre directement.

 

La magnétosphère sera immanquablement sollicitée à nouveau.

Depuis spaceweather David Jarry ©2012

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

 

_________________________________________________________________________________________________________

 

Un avant-goût de maximum solaire

traduction réalisée par Didier Jamet

publié sur Ciel des Hommes le 21-07-2012

Prévu pour 2013, le prochain maximum solaire s'accompagnera de plus d'éruptions solaires, plus d'éjections de matière coronale, plus d'orages géomagnétiques et plus d'aurores polaires que nous n'en avons eus depuis un moment. Mais le week-end du 14 juillet 2012 y ressemblait déjà beaucoup.

 

C'était le milieu de journée en Amérique du Nord, samedi 14 juillet, lorsque une éjection de matière coronale est venue comprimer le champ magnétique terrestre, déclenchant l'activité aurorale la plus soutenue de ces dernières années. Pendant plus de 36 heures, des orages magnétiques ont ourlé les pôles magnétiques terrestres. Les aurores polaires débordaient largement des frontières canadiennes pour être visibles jusqu'en Californie, Colorado, Kansas et Arkansas.

Dans l'hémisphère sud, le ciel devint rouge en Tasmanie et en Nouvelle Zélande sous l'influence des aurores australes en provenance du pôle sud.

 

La source de tout cela était le groupe géant de taches solaires AR1520, mesurant plus de 15 fois le diamètre terrestre. Le 12 juillet, la boucle de champ magnétique formant cette tache se rompit, produisant une éruption de classe X éjectant des milliards de tonnes de plasma électrifié vers la Terre.

 

Les satellites STEREO de la NASA et SOHO de l'ESA ont pu observer le départ de l'éjection de matière coronale depuis la surface solaire. En utilisant ces données, les prévisionnistes de la NASA et du NOAA ont pu prédire avec succès l'heure d'arrivée du nuage. Cela lui a pris presque 48 heures pour parcourir les 150 millions de km qui séparent le Soleil de la Terre.

L'impact de ce nuage de particules a fortement comprimé la magnétosphère terrestre, exposant même brièvement les satellites géostationnaires au vent solaire. Cette secousse sur les lignes du champ magnétique a très légèrement infléchi les aiguilles des boussoles et induit des courants électriques dans le sol des régions de haute latitude. Fort heureusement, cet orage magnétique n'a fait aucun dégât : pas un seul satellite n'a été perdu, et les réseaux électriques ont tenu bon.

Le spectacle lumineux a lui aussi été à la hauteur. Les régions polaires se sont allumées comme un sapin de Noël. Des aurores rouges, vertes, bleues et même pourpres ont encapuchonné les deux extrémités de la planète, et sont descendues à des latitudes où on ne les voit guère habituellement. En Arkansas par exemple, mais aussi au Colorado et dans le Wisconsin.

Au pôle sud, la chose est plus fréquente mais reste spectaculaire.

Et c'était juste un avant-goût de ce qui nous attend !


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Cela fait depuis plusieurs semaine que je jette chaque jour un oeil sur cette page (sur laquelle chacun peut cliquer sans danger...) :

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/realtime/eit_304/512/latest.jpg

...qui comme vous pouvez le voir nous montre l'image du soleil transmise par le sattelite SOHO (Solar and Heliospheric Observatory) .

Or depuis le 23 juillet dernier, cette image n'a PAS CHANGÉ !!

Que se passe-t-il ? Le satellite est-il mort ?...

Je rappelle que l'image est changée chaque jour ! Sur cette dernière image, on voit que des "taches" solaires sont sur le point d'apparaître dans le secteur gauche de l'hémisphère sud. Celle du haut semble assez importante et devrait nous occasionner un joli bombardement de particules...

Est-ce que c'est la raison de cette "panne" ?... Ou cette image est-elle trop "sensible" pour être rendue publique ?

Y a-t-il un autre lien sur le web pour nous permettre d'observer quotidiennement le soleil ?

Merci pour vos réponses !

Commentaire n°1 posté par MarsuriX le 26/07/2012 à 18h31

bonjours

pour etre sur il y a ce lien ou tu choisis le jour et l heure et tu peux cree ta video sinon il y a celui la mais je pense que c de la que le tien vient voila et bonne  surveillance...et sa va chauffe dans les 2 prochaine semaine car 1430est bien active j espere que sa te va.

a plus

Commentaire n°2 posté par albatoress le 26/07/2012 à 23h19

Grand merci !! =o)

Commentaire n°3 posté par MarsuriX le 03/08/2012 à 15h57

Bonjour,

Moi j'utilice ce site :

http://www.solarham.net/

Si cela peut vous servir :)

A +

Commentaire n°4 posté par Alycante le 04/08/2012 à 02h35

Un filament de 800.000 km à la surface du soleil

 


MessageToEagle.com – MISE À JOUR : cet article a été mis à jour aujourd'hui avec des informations additionnelles de la NASA, incluant des photos et une vidéo.

L'étrange comportement du soleil a été récemment mentionné à de maintes occasions. Dans l'attente du cycle solaire 24, les scientifiques surveillent de près le soleil.

Les astronomes ont découvert une immense raie sombre à la surface du soleil. On estime ce filament à environ 800.000 km de longueur !

Les astrophysiciens supposent que les taches sombres du soleil sont des zones où la température est plus basse. Ce que nous voyons ici n'est pas une tache solaire normale et elle grossit à une vitesse alarmante.

Selon les chercheurs la région s'est agrandie de presque un million de kilomètres en seulement trois jours.

 

hugefilament

 

Cette image (ci-dessus) du SDO (Solar Dynamics Observatory) de la NASA montre un filament solaire très long, en forme de fouet qui s'étend sur plus d'un million de kilomètres en un long arc au-dessus de la surface du soleil.

Les filaments sont des nuages plus froids de matériel solaire ancrés au-dessus de la surface solaire par des forces magnétiques instables.

La photo et la vidéo, qui couvre la période du 6 au 8 août, montrent le filament comme une ligne plus sombre visible depuis plusieurs jours. Vers la fin de la vidéo une partie du filament semble se briser mais sa longueur et forme de base semble être restées presque intactes.

 

La

La NASA prévoit qu'en septembre 2012, il y aura des éruptions d'une puissance sans précédent. Nous pouvons nous attendre à d'énormes éruptions solaires qui pourraient avoir de sérieux effets mondiaux.

Commentant l'étude des dangers de la 'météo solaire', l'astrophysicien Daniel Baker a prétendu que les effets seront comparables à une guerre nucléaire ou à la chute d'un astéroïde géant.

Pourtant, en termes de réseaux électriques et de satellites, ce ne sont pas les éruptions qui inquiètent les experts, mais les CME (éjections de masse coronale).

Il y a le risque qu'un jour, elles puissent anéantir toute notre civilisation électronique.

Les tempêtes solaires peuvent perturber les communications et l'équipement de navigation, endommager les satellites et même causer des coupures de courant par des dégâts sur les centrales électriques et les composants des réseaux électriques.

Elles peuvent aussi augmenter les rayonnements autour des pôles nord et sud ; et ceci force à leur tour les lignes aériennes à dévier leurs vols.

Selon un rapport publié par le NERC (North American Electric Reliability Corporation), qui supervise le réseau électrique de l'Amérique du nord, nous pourrions en sentir les effets pendant plusieurs années.

''L'hitoire montre que de grandes tempêtes ont le potentiel de neutraliser le réseau de courant et de causer des dommages de proportion sans précédent, des coupures de courant à long terme et de longue durée avant le retour du courant et des pénuries pendant de nombreuses années sont possibles,'' dit le rapport.

 

blackstripesun.jpg

Une raie impressionnante sur le soleil
Ce filament est apparu le 5 août 2012.
11 images ont été mises ensemble pour recréer cet immense filament sur le soleil.
Photo Credits: Leonard E. Mercer, astronome amateur de Malte, qui contribue à de nombreuses photos.

Richard Andres, un expert en sécurité énergie et environnement à l'université militaire de la défense nationale, aide à la coordination de groupe inter-agences pour gérer le problème. Une panne sur le réseau pourrait être catastrophique, a-t-il dit.

Commentaire n°5 posté par lasorciererouge le 13/08/2012 à 18h16

Après ces punitions d'ALLAH ces incendies ces séismes ces inondations ces typhons ces révoltes arabes et pour éviter un cataclysme en Usa et dans le monde par les soldats d'ALLAH les tempétes solaire les météorites et les ovnis au président Obama d'appliquer la charia islamique aujourd'hui

Commentaire n°6 posté par mehdi assem le 15/08/2012 à 19h20

faut que t arette machin de prendre de la drogue apres tu racconte n imp et tu fait passer les muslims pour des illuminés respecte ta religion et ton dieu sinon tu risque d avoir une ptite notte la haut c est peché de racconter d la merde nan ?

Commentaire n°7 posté par serre veau le 16/08/2012 à 00h34

Ca pEUt pas être des punitions de Allah. Allah il n'EXISte pas!!

 

Commentaire n°8 posté par georges@hotmail.com le 16/08/2012 à 03h09

Avant de lancer des menaces avec Allah tu ferais mieux d'apprendre à écrire.

Commentaire n°9 posté par Zadig le 16/08/2012 à 15h33

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés