Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


OGM – L'ÉTUDE DE SÉRALINI VALIDÉE PAR UN MEMBRE DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES

Publié par Dav sur 22 Février 2013, 13:16pm

Catégories : #Santé

 

 

OGM – L'étude de Séralini validée par un membre de l'Académie des sciences 

Dans une interview exclusive à paraître dans le magazine Rebelle-Santé du 23 février, Paul Deheuvels, membre de l'Académie des sciences et Directeur du Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée de l'Université de Paris VI, confirme la validité scientifique de l'étude sur les OGM dirigée par Gilles-Eric Séralini et dénonce les fonctionnements internes de l'Académie des Sciences.

Dans un entretien accordé au magazine Rebelle-Santé, l'académicien Paul Deheuvels, après avoir eu récemment accès aux données brutes de l'étude polémique sur les OGM de Gilles-Eric Séralini, confirme son sérieux scientifique. « Je puis confirmer l'existence de différences statistiquement significatives pour d'autres données d'observation que les comptages ».

Professeur à l'université Pierre et Marie Curie, le statisticien évoque « les pressions et conflits d'intérêts qui peuvent guider les décisions de l'Académie », notamment sur des sujets où les enjeux commerciaux ou industriels sont importants.

 

Un article publié par enviro2b.com et relayé par SOS-planete

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

lasorciererouge 18/03/2013 20:17



France, Pesticides : 85 médecins limousins lancent l’alerte






Des médecins interpellent les autorités régionales sur
l’impact sanitaire des pesticides en Limousin.

85 médecins, pour la plupart généralistes et qui se définissent d’abord comme des médecins de terrain ont lancé hier un appel qui pourrait faire date en Limousin et a d’ailleurs été largement
répercuté hier dans les médias nationaux.

Cet appel, lancé dans le cadre de la Semaine nationale pour les alternatives aux pesticides, interpelle les autorités régionales en leur demandant de s’engager pour une réduction de 50 % de l’usage des pesticides en Limousin à
l’horizon 2020.

« Trop de signaux de danger sont au rouge, explique le Dr Michel Perinaud, porte-parole des médecins, dont le mouvement fait boule de neige depuis le mois dernier dans les cabinets médicaux des
trois départements de la région. Cancers, maladie de Parkinson, troubles de la fertilité, troubles du développement neurologique chez des enfants exposés in utero et imprégnation générale de la
population à ces produits, sont inquiétants du point de vue sanitaire et pas seulement environnemental. 

Même si cet aspect est évidemment incontournable et lié. Dans une région agricole comme le Limousin, avec des activités utilisant énormément de pesticides – la culture de la pomme pour ne citer
que celle-là – il nous a semblé important de tirer la sonnette d’alarme et de préconiser la mise en place de mesures de précaution relativement simples comme par exemple des distances de
sécurité avec les habitations pour protéger les riverains qui vivent à proximité de ces cultures ou encore favoriser des cultures biologiques près des cours d’eau eux aussi largement touchés par
l’usage intensif des pesticides. »La France étant, pour rappel, le 3e utilisateur mondial de pesticides et le 1er en Europe avec 75.000 tonnes par an, 90 % de la population française est
contaminée par les organophosphorés.

Permettre une transition écologique

Pour les médecins signataires de l’appel, « la notion de faible dose n’est pas plus rassurante car de nombreux pesticides s’avèrent être des perturbateurs endocriniens soupçonnés d’une
recrudescence d’infertilité dans la population française ». Pour eux « les mesures sont à prendre très vite et leur crainte serait le lancement d’une énième enquête qui viendrait se superposer à
des enquêtes internationales aujourd’hui incontestées. Des liens ont en effet été établis en milieu professionnel agricole entre l’utilisation des pesticides et certaines pathologies :
lymphomes, tumeurs cérébrales et cancers hormono-dépendants. Les liens entre maladie et pesticides sont d’autant plus difficiles à démontrer que près d’un millier de molécules a été mis sur le
marché en France. Les risques liés à ces molécules ne peuvent être évalués faute de données toxicologiques et épidémiologiques suffisantes. »

Si l’an passé la maladie de Parkinson a été reconnue comme maladie professionnelle chez les agriculteurs, ce n’est qu’au terme d’un long combat. En attendant ces données – si elles arrivent un
jour – les 85 se déclarent solidaires « des demandes d’interdictions d’épandages aériens, des collectivités territoriales signataires de la charte zéro pesticide et de toutes les initiatives
qui permettront une transition écologique vers des filières agricoles n’utilisant pas de pesticides ».

Source © Dominique Pierson

Simplicité 25/02/2013 01:44


Oui, un GRAND BRAVO à ces deux hommes justes, honnêtes et courageux ! Le Professeur Gilles-Eric SERALINI et l'Académicien Paul DEHEUVELS...Braver les Lobbies, Monopoles divers et profits puants
menaçant la Terre, sa vie minérale, animale, végétale et l'humanité...Quiconque se lève contre ces abominations fait honneur à la France ! Dieu, Merci qu'il existe encore de vrais humains dans la
sphère scientifique !

gwendal 22/02/2013 23:36


Bravo à Paul Deheuvels! Il montre l'exemple aux autres...


La validité de l'étude Séralini (que des grandes enseignes de supermarchés ont financée / et en faisant une autre étude bidon pour cacher celle dont on parle qui était sous la menace
des lobbys)  est d'autant plus flagrante qu'elle a été faite sur des petis lots de souris, et donc que la probabilité de trouver des anomalies était donc beaucoup plus faible que sur des gros lots de souris ...et pourtant le nombre d'anomalies parle de lui-même

Ben.C 22/02/2013 21:44


Encore une histoire de lobby quoi...


Faire du proffit à tout prix rend malhonnete, quand est-ce qu'on condamnera ça?


Mes respects pour ce monsieur dont le sens de l'éthique est plus développé que le sens des affaires (ou devrais-je dire de l'entubage).

Gladys 22/02/2013 20:53


C'est très courageux de faire face aux lobbys, surtout lorqu'on sait que ceux ci ont des moyens de pression incroyables qui défient toute justice.

Nous sommes sociaux !

Articles récents