Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Phobos-Grunt : un satellite pourrait de nouveau vous tomber sur la tête dans 15 jours et celui-ci est tout neuf !

Publié par Dav sur 13 Novembre 2011, 16:50pm

Catégories : #Espace

Phobosgrunttest

Bien sûr on ne lui souhaite pas, mais la nouvelle sonde spatiale Phobos-Grunt, lancée jeudi, pourrait bien connaitre le même sort que les deux derniers vieux satellites hors d’usage, dont nous suivions ensemble la rentrée, en espérant qu’ils ne nous tombent pas sur le coin de la tête (mes articles sur les défunts satellites UARS et ROSAT)…

Des équipes d’ingénieurs russes ont entrepris une course contre-la-montre pour sauver l’ambitieuse et sans précédente mission de collecte d’échantillon : Phobos-Grunt qui pourrait s’écraser sur Terre suite à l’échec du lancement de la fusée supérieure, l’étape essentielle pour propulser la sonde vers Mars, afin de ramasser la poussière de la petite lune  Phobos.

La description russe de la mission Phobos-Grunt : sur l’image de droite ce sont les étapes notées 1- e et 2-e qui n’ont pu être accomplis.

fobos_tajectoire

 Roskosmos, l’Agence spatiale fédérale russe précise qu’ils ont peut-être deux semaines pour sauver le vaisseau spatial, coincé à présent dans l’orbite de la Terre, avant que ses batteries épuisées et son orbite le conduisent naturellement a une rentrée incontrôlable, entrainant sa décomposition, pour finir par s’écraser sur Terre. Vladimir Popovkine, responsable de Roskosmos avait initialement indiqué un temps de survie limitée à seulement deux jours, dans un briefing aux médias russes. Des problèmes si tôt dans la mission ne sont pas un bon signe. Tout dépend si la cause profonde est liée à un simple correctif logiciel ou à des difficultés matérielles graves.

Le lancement de la mission s’est effectué jeudi, à 00h16 heure de Moscou, à l’aide d’une fusée Zenit-2SB sans problème comme le travail du premier et du deuxième étage de la fusée, la situation s’est nettement dégradée environ 5 heures plus tard, lorsque l’allumage planifié de l’étage supérieur de la Fregat n’a pas réussi deux fois, à s’allumer.

Phobos_Grunt-lancement

Les 13 000 kg du vaisseau spatial Phobos-Grunt (ce qui veut dire sol de Phobos) devaient entamer une croisière interplanétaire de 11 mois, pour arriver dans le voisinage de Mars autour d’octobre 2012. Il transporte, également, un minisatellite chinois nommé Yinghuo-1, la première sonde chinoise qui devait être placée en orbite autour de la planète rouge.

Les ingénieurs russes n’ont, tout d’abord, pas pu détecter le vaisseau après la séparation, mais maintenant ils connaissent ses coordonnées et la cause de la panne, le moteur de la sonde n’a pas voulu redémarrer. "C’est une trajectoire complexe et les ordinateurs de bord n’auraient tout simplement pas réussi à envoyer une commande d’allumage du moteur", a déclaré Vladimir Popovkine selon l’agence journalistique Ria.

Heureusement, le dysfonctionnement d’allumage du moteur était l’un des scénarios de panne anticipé et un plan de mesures correctives existe déjà pour ce genre de situation, mais, seulement, s’il peut être mis en œuvre pour sauver la mission de 163 millions de dollars.
Phobos_Grunt3

Comme je le décrivais dans mon précédent article : le poster et les explications de la mission russe phobos-grunt, l’objectif compliqué de la mission, première en son genre, devait effectuer un aller-retour de 3 ans, afin de déployer un atterrisseur à la surface de Phobos, saisir jusqu’à 200 grammes de régolite et de roches immaculées, puis décoller et naviguer vers la Terre avec le précieux échantillon, pour être analysé par les instruments scientifiques les plus modernes.

Phobos_Grunt-missionL’autre problème de taille, était une lacune dans la couverture des communications bidirectionnelles avec la navette spatiale qui a été réduite au minimum et a sérieusement retardé la capacité du contrôleur russe à diagnostiquer et corriger les dysfonctionnements.
Roskosmos a déclaré aujourd’hui que, après deux sessions de communications, tous les paramètres nécessaires, du mouvement du vaisseau spatial, étaient déterminés et ils espéraient retrouver le contact mercredi après-midi grâce à une station au sol à Baïkonour afin de télécharger de nouveaux logiciels pour orienter le véhicule et relancer les commandes du propulseur. Heureusement, le réservoir plein d’hydrazine n’avait pas été largué, ou tout était perdu.

Il semble que le dernier jour, pour l’ultime essai, sera jeudi. La Frégate devra effectuer le voyage vers Mars et manœuvrer pour insérer Phobos-Grunt et Yinghuo-1 en orbite séparée autour de Mars, une action également critique.

L’échec de l’allumage du moteur, a laissé Phobos-Grunt coincé dans une orbite elliptique allant d’environ 207 par 347 km et incliné à 51 degrés. Les manœuvres du moteur auraient dû placer le navire sur une orbite elliptique en haute altitude de 250 par 4150 km pour ensuite lancer la croisière à destination de Mars.

Selon les dernières informations, cette période de tentatives, pour faire redémarrer le vaisseau spatial, pourrait être étendue jusqu’au 25 novembre.

Au pire :

On espère qu’ils y arriveront, mais il y a quand même de grandes chances que la sonde s’écrase finalement sur Terre. Et si c’était le cas, la zone de chute probable est actuellement très importante, entre 51,4 ​​degrés de latitude nord et 51,4 ​​° de latitude S, qui comprend la plupart des États-Unis, une partie de l’Europe, toute l’Afrique, l’Australie et la quasi-totalité de l’Amérique du Sud et de l’Asie. Il pourrait donc se révéler dangereux, si le vaisseau spatial tombait sur une zone peuplée…

Plus d’infos sur le Russain Space Web.

http://www.gurumed.org/2011/11/12/phobos-grunt-un-satellite-pourrait-de-nouveau-vous-tombez-sur-la-tte-dans-15-jours-et-celui-ci-est-tout-neuf/

B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents