Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Planète inondations : Espagne, Algérie, Bretagne et France

Publié par David Jarry - Webmaster sur 6 Mars 2014, 07:30am

Catégories : #Changements terrestres

…certains scientifiques ont fait remarquer que pour que de telles masses de glaces se forment à la surface du globe [dernier âge glaciaire], il a fallu une augmentation considérable des précipitations. (source)

 

Pour qui a des yeux pour voir…

 

Espagne : des vagues de 17m sur la côte nord

Asturies (Espagne)

Asturies (Espagne)

 

Le nord de l’Espagne , lundi en alerte rouge en raison d’une nouvelle tempête accompagnée de pluie et de vent, particulièrement forte sur la côte atlantique a était particulièrement touché . Les vagues dépassaient 17 mètres de haut et l’on relevait des vents de 100 à 150km/h.

La violence de la mer a entraîné des dégâts notamment dans le port de Cudillero (Asturies-Espagne), déjà endommagé par de précédentes tempêtes, «où 20 mètres de digue ont été emportés» tandis que «de petites embarcations ont coulé», selon un porte-parole sur place.

Dans la même région, la tempête a provoqué des inondations et des coupures de routes.

 

Zarautz (Espagne) ; Photo Asier Martin

Zarautz (Espagne) ; Photo Asier Martin

 

La Galice a du faire face à des vagues de plus de dix mètres. Le Pays Basque était également concerné par de violentes vagues mais à un degré moindre que les autres régions.

.

 

Algérie : de fortes pluies causent des inondations 

 

inondation_algerie_030314

 

Les fortes précipitations enregistrées durant les dernières vingt-quatre heures ont été à l’origine de l’inondation dans la région de Jijel dans le Nord de l’Algérie. Les fortes pluies ont provoqué le débordement de plusieurs cours d’eau.

La route qui relie Chekfa à la RN43 au niveau d’El Kennar a été inondée sur plus d’une centaine de mètres. Cinq foyers se trouvant dans la localité d’Ersaâ ont été surpris par la montée des eaux dans leurs habitations. Deux enfants, victimes apparemment d’hypothermie, ont été évacués à l’hôpital Saïd Medjdoub de Taher.

.

Bretagne : inondations – ça déborde toujours

 

© France 3 Bretagne Inondations limitées à Morlaix le 3 mars 2014

© France 3 Bretagne Inondations limitées à Morlaix le 3 mars 2014

 

L’Elorn est sorti de son lit ce matin vers 6h à Landerneau (29). La rivière a dépassé de 4 cm, le niveau atteint le 3 janvier dernier. Une quarantaine de magasins et de maisons ont été inondés.  »C’est la répétition qui use« , selon Patrick Leclerc, le maire de la ville.

Les habitants de Landerneau sont fatigués. C’est la 6ème fois que l’Elorn déborde depuis le début de l’année. Cette fois, la rivière a dépassé de 4 cm son niveau atteint le 3 janvier 2014. A partir de 4,40m, elle sort de son lit. Cette fois, une vingtaine de magasins et une vingtaine d’habitations ont été inondés. « L’eau est montée plus haut, il y a donc plus de magasins touchés« , explique Patrick Leclerc, le maire de Landerneau. « C’est la 6ème fois que l’Elorn déborde, ça commence à bien faire » ajoute-t-il. Ces débordements s’expliquent par les forts coefficients de marée. Ce soir, l’Elorn devrait atteindre 4,36 m.

 

Ailleurs, dans le Finistère, les rivières sont aussi sorties de leur lit, notamment à Quimperlé et Quimper. A Quimper, l’eau a atteint 30 cm rue René-Madec, dans le centre ville, où quelques commerces ont aussi été touchés.

 

 

A Morlaix, les dégâts sont limités.

 

 

Pas de bateaux entre le continent et les îles du Morbihan

Les bateaux entre Belle-Ile, Houat, Hoëdic et le continent ont été supprimés, de même que vers l’île de Sein. Le département du Morbihan est placé en état de vigilance météorologique de niveau orange (niveau 3 sur une échelle de 4) pour le risque vagues-submersion et en vigilance de niveau jaune (niveau 2 sur une échelle de 4) pour le risque vents et orages. Risque de Vagues-Submersion au moment de la pleine mer à 18h30 ce soir avec fortes vagues déferlant et coefficients de marée très élevés reste de vigueur avec accentuation de la houle. La conjugaison de ces fortes marées et de ces fortes vagues risque d’engendrer, surtout au moment de la pleine mer, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables des départements concernés.

Sur l’île de Sein, « un trou » de quelques mètres est apparu sous une digue, mais il est en train d’être comblé avant la marée du soir.

 

 

Des vagues de plus de 10m

De fortes vagues déferlent sur tout le littoral Atlantique et en entrée de Manche. Une hauteur significative de vagues de 6,4m a été observée ce matin à 9h30 sur la bouée des
« Pierres Noires » (située au large de la pointe bretonne). La hauteur maximale atteinte des vagues est de 10,5m (à 08h30 ce matin). Du côté de Belle Ile, la hauteur significative des vagues atteignait 5.3m ce matin à 09h30. La hauteur maximale des vagues était de 9.4m ce matin à 10h00. A Saint-Malo, le sable a une nouvelle fois, envahi la chaussée. Une pelleteuse a dû être mobilisée pour évacuer le sable qui avait déferlé sur la chaussée du Sillon, tandis que les riverains avaient barricadé leurs ouvertures.

 

 

La vigilance orange est maintenue pour le littoral ouest et nord du département de la Manche, du littoral de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes d’Armor, du Finistère, du Morbihan, de la Loire Atlantique et de la Vendée, maintenue jusqu’à mardi.

.

 

France : forte houle sur la côte basque : le casino de Biarritz inondé

 

Après l'inondation de début janvier, le casino de Biarritz a subi une nouvelle fois les assauts des vagues. (afp)

Après l’inondation de début janvier, le casino de Biarritz a subi une nouvelle fois les assauts des vagues. (afp)

 

Des fortes vagues ont brièvement inondé hier matin le casino de la Grande Plage de Biarritz et un spa à Saint-Jean-de-Luz, mais n’ont causé aucun dégât majeur dans trois départements du littoral sud-ouest où la vigilance orange vague-submersion a été levée dans la matinée.

 

A l’approche de la pleine mer vers 6h30, une vague plus forte que les autres a brisé des vitres du casino et déferlé sur près de 1 000 m2 au rez-de-chaussée, recouvert d’environ 5 centimètres d’eau, en cuisine et salle des coffres surtout, ont indiqué les pompiers, alertés par la sécurité du casino, qui était fermé.

 

 

Une digue de sable érigée sur la plage

 

Les deux équipes de pompage dépêchées ont préféré attendre la marée descendante pour oeuvrer. A l’approche de celle-ci, des tractopelles ont aussi réinvesti la plage après 9h pour reconstituer une digue de sable protectrice. Le casino Barrière de Biarritz, bâtiment Art Déco de 1929, avait déjà été impacté par la tempête et les fortes houles des 6 et 7 janvier. Des vagues avaient fait voler en éclat des vitres et inondé une partie des locaux, sans endommager des machines à sous. Depuis, une digue de sable haute de 3 à 4 mètres est régulièrement érigée sur la plage avant les grandes marées pour briser l’énergie des vagues.

 

Quelque 15 km plus au sud, à Saint-Jean-de-Luz, un centre de spa et thalassothérapie en bord de plage a lui aussi vu ses vitres céder, et les vagues envahir le rez-de-chaussée, la piscine en particulier. Le reste du centre devait rester opérationnel hier, selon la direction.

 

En Gironde, dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, des vagues de 8 à 10 mètres, atteignant parfois plus de 15 mètres comme au Cap Ferret (Gironde), ont été observées tard dans la soirée de lundi.

 

Les quais de la Nive inondés à Bayonne

 

A Bayonne, l’eau a débordé sur les quais de la Nive tôt hier matin à marée haute, comme lundi soir, inondant de quelques centimètres d’eau des rues adjacentes, tandis que plusieurs axes dont un pont étaient coupés à la circulation.

A Bordeaux, comme lundi matin, des boulevards longeant la Garonne ainsi que des quais ont aussi été temporairement fermés à la circulation, à l’approche de la marée haute vers 9h30.

 

 http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/

(Source : Hebdo Météo + CatNat + France3 + La République des Pyrénées)

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

Commenter cet article

gwendal 07/03/2014 01:50


J'aime beaucoup cette partie du titre "Bretagne et France"...


A part ça, on retient donc que toute glaciation est logiquement précédée par une pluviométrie hors norme...

Nous sommes sociaux !

Articles récents