dans le système d'Eta Corvi. Crédit :
Nasa/JPL-Caltech/C&E Photos
 
Le satellite infrarouge Spitzer a observé un énorme banc de poussières cométaires à proximité de l'étoile Êta Corvi, distante de 59 années-lumière.

L'analyse du rayonnement infrarouge de cette poussière a révélé la présence de glace, de molécules organiques et de roches. Ces indices ont permis de remonter à son origine cométaire.

Un second anneau de poussière

Les poussières détectées sont situées dans une zone du système d'Êta Corvi (constellation du Corbeau) où ont pu se former des planètes rocheuses. Mais d'où proviennent les comètes qui les ont dispersées ?

Probablement d'un réservoir de corps glacés semblable à la ceinture de Kuiper de notre Système solaire. Un tel anneau a en effet été découvert autour d'Êta Corvi en 2005, à 150 unités astronomiques de l'étoile.

Selon Carey Lisse, qui a conduit cette étude à l'université John Hopkins (États-Unis), Êta Corvi subit probablement un bombardement comparable au grand bombardement tardif qu'a connu le Système solaire, il y a 3,9 milliards d'années - et dont Mars, la Lune et Mercure portent encore les stigmates.
Sott.net
B-calendrier-maya-completDav  "2012 un nouveau paradigme"