Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Qu’est-ce qui se cache derrière Eurogendfor (La troupe policière de l’UE) et son droit d’occupation?

Publié par Dav sur 7 Mai 2012, 13:24pm

Catégories : #Nouvel ordre mondial


A propos d’armées secrètes ou de troupes d’intervention policière secrètes. Elles existent depuis longtemps dans l’UE, mais peu de gens le savent. La troupe policière de l’UE existe depuis longtemps – et elle dispose de larges pouvoirs! Actuellement, c’est une «troupe d’intervention spéciale» forte de 3000 hommes (!) sous le sigle difficile à prononcer «Eurogend­for» (European Gendarmerie Force/troupes de police européennes). Le commandement se trouve à Vincenza en Italie, loin du siège de l’UE! Ce corps de police a été créé à l’initia­tive de l’ancienne ministre de la Défense française Michèle Alliot-Marie, pour réprimer à l’avenir plus facilement les manifestations qui dégénèrent toujours à nouveau dans les villes françaises.


Le grand problème est le suivant: Eurogend­for va à l’avenir réduire au niveau européen le droit national et la souveraineté natio­nale des Etats-membres de l’UE! Un «conseil de guerre», qui se compose des ministères de la Défense et de la Sécurité des pays de l’UE participant à l’Eurogendfor et du pays concerné, décidera de l’intervention dans un Etat-membre de l’UE – voilà comment est réglementée la nouvelle troupe policière de l’UE dans le «document constitutif» dé­nommé Accord de Velsen (NL).
Cela représente pour les observateurs un droit d’occupation par l’UE. Car, si une intervention à l’intérieur d’un pays «ami», membre de l’UE, est une fois décidée, tous les bâtiments et zones occupés par des unités d’Eurogendfor, jouissent de l’immu­nité et ne sont plus accessibles pour les autorités du pays concerné.


En fait, il s’agit d’un droit d’occupation par l’UE. Mais il y a pire: l’Eurogendfor ne dispose pas seulement dans le cas particulier de compétences policières mais aussi de compétences qu’ont les ser­vices secrets et elle a le devoir de réinstaller l’ordre et le calme dans la zone d’intervention concernée en collaboration étroite avec l’armée (!). En cas de besoin, les troupes doivent avoir à disposition toutes les autorisations et tous les moyens pour remplir leur mandat. 


Eurogendfor résout divers problèmes pour les gouvernements européens. A l’avenir, ils pourront, lors de troubles sociaux ou de manifestations majeures de longue durée, utiliser des armes à feu contre leurs populations, mettre des zones entières sous quarantaine militaire et retirer les meneurs de la circulation sans avoir à engager leurs propres forces militaires ou policières qui pourraient éventuellement se solidariser avec les manifestants. L’Eurogendfor de son côté, ne pourra pas être poursuivi en justice grâce à ses autorisations exceptionnelles, civiles et militaires.


Notons que ce n’est que grâce au Traité de Lisbonne – qui n’est rien d’autre que l’ancienne «Constitution européenne» controversée sous un nouveau titre – qu’une telle situation incroyable à pu être instaurée. Grâce au jugement du Tribunal constitutionnel su­prême, les politiques allemands, qui ont soutenu ce traité douteux à la quasi-unanimité au Bundestag, auront à l’avenir le droit d’être entendus. Un homme politique allemand, ramené à la réalité, déclare lors d’un entretien privé: «On s’amusera bien au sein de l’Eurogendfor quand à l’avenir l’état d’urgence sera imposé dans les centres chauds de Bottrop ou Neukölln en Allemagne fédérale.»   


Source: Vertraulicher Schweizer Brief du 23/1/10
(Traduction Horizons et débats)
publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 02/11/2012 23:05


Nouveau-Mexique : un policier tase un enfant de 10 ans qui refusait de nettoyer sa voiture de patrouille



 



Les abus et autres bavures policières n'en finissent pas. Corruption et trafic d'influence pour plusieurs brigades de la Bac, matraquages en rêgle sur des manifestants
pacifiques, gazages lacrymogènes sur des enfants, (vu de mes yeux - carnaval alternatif, nice, 2012), meurtre (je ne vois pas comment on peut nommer autrement le fait de tirer dans
le dos d'une personne non-armée), homicide « involontaire » contre un manifestant tué à grands coups de rangers... Ici, il est question d'un enfant de 10 ans tasé pour avoir refusé de
laver la voiture de patrouille du flicard !

Un officier de police de l'état du Nouveau-Mexique est poursuivi pour avoir utilisé son pistolet Taser sur un enfant dans une cour d'école pour aucune autre raison qu'il aurait
refusé de nettoyer la voiture de patrouille.

Le tuteur légal de l'enfant, Rachel Higgins, affirme que l'agent Chris Webb a tiré sur le garçon (appelé « RD »), avec un pistolet paralysant
50.000 volts lors d'un carrefour d'orientation à l'« Intermediate School » de Tularosa, Nouveau-Mexique le 4 mai.

La plainte relève que l'agent s'est approché d'un groupe de garçons et a demandé qui parmi eux voulait nettoyer sa voiture. Quand RD a dit qu'il n'avait aucun désir de nettoyer le véhicule de
patrouille, l'officier Webb aurait déclaré :

« Permettez-moi de vous montrer ce qui arrive aux gens qui n'écoutent pas la police. »
Il a ensuite pointé son pistolet Taser sur l'enfant et tiré deux pointes directement dans sa poitrine, l'électrocutant et lui faisant perdre connaissance. Webb a ensuite extrait les pointes de
la poitrine de l'enfant, en laissant des cicatrices « qui ressemblent à des brûlures de cigarettes ».

Selon la plainte :

« Au lieu de faire appel au personnel médical d'urgence, l'officier Webb a sorti les pointes et a emmené le petit garçon dans le bureau du directeur de l'école
».
La plainte affirme que le garçon a subi un traumatisme mental créant des terreurs nocturnes et a maintenant peur d'aller dormir la nuit de peur de ne pas se réveiller.

Mme Higgins a déclaré à la cour du comté de Santa Fe :

« qu'Aucun officier raisonnable face à une situation où le besoin de la force est à son plus bas, sur une aire de jeux avec des enfants d'école primaire, aurait
déployé le Taser d'une façon imprudente provoquant des blessures physiques et psychologiques. »
Mme Higgins ajouta des poursuites sur le défaut de donner des soins médicaux d'urgence, une force excessive, des saisies abusives, des négligences d'embauche, de formation, de supervision et de
rétention.

Selon les lignes directrices du règlement de la police, les armes Taser ne doivent être utilisées qu'en dernier recours lorsque l'agent est sous une menace directe. L'idée selon laquelle un
garçon de 10 ans pesant moins de 50 kilos poserait toute forme de danger pour un agent de police est une plaisanterie.

De nombreuses études ces dernières années ont prouvé que les pistolets paralysants Taser peuvent causer des problèmes cardiaques et même induire une mort soudaine par arrêt
cardiaque.

La remarque présumée que Webb aurait fait au garçon résume la façon dont de nombreux policiers se considèrent comme de grands suzerains qui ne peuvent pas être remis en question ou contestés.
Pour ces personnes, toute personne qui réagit d'une manière qu'ils trouvent désagréable est une cible potentielle pour une attaque, peu importe qu'elles soient des enfants, une femme enceinte
ou une personne handicapée.

Plus tôt ce mois-ci, deux policiers du Texas ont électrocuté un homme de 50 ans qui faisait une crise, provoquant un arrêt du coeur et des lésions cérébrales
permanentes. Les flics sont si mal équipés pour faire face à la situation, qu'ils ont tasé et choqué un homme qui était pris de convulsions.

Comme nous l'indiquions aux nouvelles du soir d'Infowars, il a fallu 11 minutes pour que les ambulanciers puissent ranimer l'homme et faire battre son pouls. C'est un miracle
qu'il soit encore vivant, mais il va désormais devoir vivre avec une grave incapacité pour le reste de sa vie.

Plus tôt en octobre, un policier britannique a utilisé un Taser sur une personne aveugle (Colin Farmer, 61 ans). Le gardien de la paix avait confondu sa canne avec... un sabre. Colin,
qui a déjà fait deux attaques a failli y rester !


 

 



 




lasorciererouge 10/08/2012 17:23


http://www.dailymotion.com/video/xqqetf_arme-de-haute-technologie-secret-defense_tech

lasorciererouge 12/06/2012 17:31


Dans le paquetage des soldats du futur



Des équipements dignes de films de science-fiction ont été présentés hier au salon Eurosatory à Paris. Ils doivent équiper les militaires en
opération.








Les soldats voient leurs forces décuplées par l’exosquelette. Photo DR


 


 


La première caméra capable de voir à travers les murs.— Présentée par la Direction générale de l’armement (DGA), elle permet de détecter la présence
humaine à travers un mur et de visualiser des objets à travers différents matériaux. Baptisée Millicam, elle n’émet « aucun rayonnement » et peut notamment détecter « des armes ou des
engins explosifs improvisés au passage d’un point de contrôle ». Développée par la PME française MC2 technologie, elle pourrait être également utilisée dans les ports et les
aéroports.


• Le nouveau robot terrestre MINOROGEN. — Ce Mini robot pour le génie est destiné aux équipes de l’armée de terre pour l’ouverture d’itinéraires
susceptibles d’être piégés. Il vise à sécuriser la recherche d’éventuels engins explosifs improvisés, les IED auxquels les soldats déployés en Afghanistan sont notamment confrontés.
Trente exemplaires de ce dispositif ont été commandés en urgence fin 2011 par la DGA à la société française ECA Robotics.


• Le premier Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI). — « Félinisé », il est conçu pour assurer le support d’un groupe de soldats équipés du
système Felin (Fantassin à équipements et liaisons intégrés). Le VBCI est produit par le groupement d’entreprises constitué par Nexter Systems et Renault Trucks Défense.


• Le dernier exosquelette Hercule. — Une combinaison robotique qui a pour but d’« assister le soldat pour le port et la manipulation de charges lourdes
» en décuplant son endurance est développée par DGA avec la PME française RB3D. Hercule offre selon la direction de l’armement une autonomie et une fluidité des gestes supérieures à
celles de ses concurrents, américains ou japonais. Eurosatory se veut le plus grand salon de la défense terrestre au monde.






Nous sommes sociaux !

Articles récents