Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Quand le Soleil a rendez-vous avec la Lune

Publié par Dav sur 17 Juin 2013, 20:50pm

Catégories : #Soleil

 Deux à trois fois par an, le Solar Dynamics Observatory de la NASA observe la Lune alors qu'elle passe devant le Soleil, cachant ainsi une partie de l'astre.

Un phénomène spatial qui donne l'occasion de capturer de superbes clichés. Les éclipses solaires, même partielles, font surement partie des phénomènes astronomiques les plus incroyables à observer et les engins de la NASA n'hésitent pas à nous le rappeler. Jeudi, l'agence spatiale américaine a ainsi dévoilé un remarquable cliché capturé par la sonde SDO (Solar Dynamics Observatory) qui scrute le Soleil dans les moindres détails depuis 2010.

 

 

Cette image a été prise le 7 octobre 2010 alors que la Lune passait devant le Soleil, camouflant une partie de ce dernier. Vous aimez nos contenus ?

 

 

 L'astre apparait sous la forme d'un gigantesque disque jaune d'or cerné par un aura lumineux. Sa moitié est cependant cachée par un tout aussi gigantesque disque gris-blanc, la Lune. Toutefois, comme on peut l'imaginer, ceci ne correspond pas exactement à ce qu'a vu la sonde ce jour-ci. En effet, cette image est en réalité un mélange de l'observation du SDO avec les données d'un autre engin, la sonde LRO pour Lunar Reconnaissance Orbiter. Sur le cliché originel, la Lune apparaissait en fait sous la forme d'une ombre noire en forme de disque. Les scientifiques de la NASA ont ainsi eu l'idée de compléter cette vue en remplaçant l'ombre par la Lune telle qu'elle était réellement au même

moment. C'est là qu'ils ont eu besoin du LRO.

 

Un travail minutieux

 

Pour commencer, les chercheurs ont relevé la position exacte et la date auxquelles l'image du Soleil éclipsé avait été prise. Puis les informations ont été rentrées dans un modèle issu du LRO qui est capable de produire la vue exacte de la Lune, depuis n'importe quelle position, à n'importe quel moment, en incorporant pas moins de 6 millions de mesures individuelles prises par l'un des instruments de la sonde. Le modèle devait alors prendre en compte de nombreux facteurs, pas seulement la distance du SDO et son angle de vue mais aussi la rotation de la Lune et son mouvement constant. Ernie Wright, travaillant sur le LRO, a ensuite utilisé un logiciel d'animation pour envelopper la vue obtenue autour d'une sphère pour simuler la Lune. Enfin, les deux vues ont été assemblées, fournissant un ensemble tout à fait crédible et plutôt impressionnant. "Les montagnes et les vallées de l'horizon de l'image du LRO s'ajustent parfaitement dans les ombres vues par le SDO", note la NASA dans un communiqué. "De sa propre manière, ceci a servi à calibrer les données. Cela signifie que les données du SDO sur cette position et à cette date est très précis et que les modèles du LRO, aussi, sont capables de fournir des images précises ce que qui se passe à un moment donné", ajoute t-elle."Et bien sur, l'exercice fournit une image magnifique". (crédits photo : NASA/SDO/LRO/GSFC)

Copyright © Gentside Découvert

Émeline Ferard

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents