Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Radioactivité...les mesures réelles sont gardées secrètes!

Publié par Dav2012 sur 24 Mars 2011, 10:48am

Catégories : #Environnement

 

C.R.I.I.R.A.D null

 

Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité :

 lance  mercredi  23 mars 2011 un appel international pour obtenir la "levée du secret sur les contaminations de l'air".

 

Cette association créée après l'accident de Tchernobyl en 1986 dans une région touchée par son nuage dispose de six balises de mesures dans le bassin du Rhône (à Péage-de-Roussillon, Romans, Valence, Montélimar et deux à Avignon dont une aquatique), non loin des centrales de Saint-Alban, de Cruas ou encore du Tricastin.

 

Depuis dix jours, "des stations de mesures réparties sur l'ensemble de notre planète enregistrent les niveaux de radioactivité de l'air et suivent pas à pas l'évolution de la radioactivité dans l'espace et dans le temps mais veillent jalousement à ce que ces données restent secrètes", selon la Criirad.

"Cette situation est choquante en temps normal, totalement inacceptable en situation d'urgence radiologique. Et d'autant plus inacceptable que ce réseau de mesure est financé par l'argent public", juge-t-elle dans un communiqué.

La Criirad, qui a sollicité en vain plusieurs organisations pour obtenir ces données (Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, CEA en France), "lance un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus de tous pays à se mobiliser" pour exiger que les résultats sur la contamination de l'air soient "mis à disposition du public et servent à sa protection".

Selon les dernières analyses menées par son laboratoire, sur sa balise de Romans-sur-Isère (Drôme) avant 15H00, il n'y avait pas de trace détectable de contamination de l'air par des éléments radioactifs artificiels (seuils de 1,5 millibecquerel/m3 pour l'iode 131 et de 0,5 mbq/m3 pour le césium 137).

Les balises de la Criirad ne peuvent détecter en direct que des niveaux élevés de contamination. Pour des niveaux inférieurs, elle procède à l'analyse de leurs filtres à poussière et de leurs cartouches piégeant les gaz.

Les analyses des échantillons prélevés mercredi vont se poursuivre pour détecter des niveaux inférieurs de radioactivité.

 

Plusieurs jours après le passage supposé du nuage au-dessus des États-Unis et du Canada, le laboratoire indépendant s'étonne, en effet, de ne disposer d'aucune donnée précise sur la qualité de l'air et sa teneur en différents radionucléides potentiellement dangereux pour la santé (iode 131, césium 137...) malgré la présence de balises capables de fournir de telles indications. De quoi alimenter un affreux doute. Les autorités auraient-elles quelque chose à cacher ?

La Commissariat à l'énergie atomique français (CEA), seul organisme en France habilité à recevoir les données enregistrées par l'Otice, refuse de communiquer les relevés qu'il détient. Contactée, l'institution dément toutefois toute volonté de cacher des informations et rappelle : "La manière ou non dont on pourrait publier les données a été négociée pendant plusieurs années par de nombreux pays." Selon lui, elles "ne sont pas diffusables".

 

 Bruno Chareyron, responsable du laboratoire de la Criirad  reste formel : en cas de radioactivité supérieure aux prévisions, les analyses de l'air effectuées par la Criirad, dont les résultats seront obtenus quelques jours après le filtrage de l'air, permettront de prendre les mesures de précaution nécessaires à temps (comme la consommation de cachet d'iode), si cela se révélait nécessaire.

Le président Roland Desbordes de la CRIIRAD se veut rassurant mais dit rester vigilant notamment par rapport aux pluies qui doivent arriver en fin de semaine et pourraient entraîner des dépôts de radioactivité :

 

 

"Pour l'instant rien d'anormal", lâche-t-il, visiblement éprouvé par le travail intense de la dernière semaine. Les analyses vont être multipliées dans les prochains jours, pour détecter notamment l'iode 131 et le césium 137 pouvant provenir de la centrale de Fukushima.

"Un jour ou l'autre c'est sûr on va la trouver cette radioactivité, vu les quantités rejetées", estime M. Desbordes, qui n'est guère inquiet quant à son niveau mais milite pour "une information objective et scientifique".

"Comme beaucoup de gens, nous nous méfions de l'information officielle depuis les précédents de Tchernobyl ou du Tricastin en 2008 lorsque l'eau du robinet s'est révélée être contaminée à l'uranium", affirme-t-il.

La Criirad transmet à ses quelque 5.000 adhérents et met en ligne sur son site internet les résultats de chacune de ses balises.

Sur la base des éléments qu'elle a pu collecter, la Criirad considère que (...) le risque associé à l'inhalation des aérosols et halogènes radioactifs présents dans l'air devrait être très faible. Un emploi du conditionnel que la commission,  justifie par un "manque crucial de données". 

 

Source: lepoint.fr / France24 / L'express.fr

Dav   "2012 un nouveau paradigme"

Commenter cet article

lasorciererouge 03/03/2013 15:25


 


France: L’incident sur le site nucléaire du Tricastin n’est pas terminé





 


 


Communiqué de Presse du CAN84 en date du 2 mars
2013. 

Le nouvel incident – une explosion précédée d’un immense flash bleu – qui s’est produit jeudi 28 février 2013 vers 20h à la centrale nucléaire du Tricastin, l’une des plus vieilles centrales
nucléaires, n’est pas clos. 

A ce jour les investigations indépendantes menées en dehors de la parole officielle et de l’exploitant EDF révèlent : 

- le parasurtenseur (parafoudre) de sortie du transformateur principal du réacteur nucléaire n° 1 est touché et git à 45 ° vers le sol, des techniciens sont en intervention 

- les bâtiments annexe « phase 3 » du réacteur nucléaire n°1 , celui des turbines et condensateurs, crachent de la “vapeur” de tous les côtés. D’importantes coulures de liquide se répandent au
long de l’assise en béton. Ce qui peut laisser supposer une difficulté de régulation de la pression. 

- le mistral soufflant entre 80 et 90 km/h rend impossible des prélèvements d’échantillons significatifs de présence ou non de radioactivité 

Des rejets radioactifs possibles, une vétusté inquiétante 

Lors de l’arrêt d’urgence d’un réacteur, tel aujourd’hui ce qui affecte le réacteur n°1 du Tricastin, il y a impossibilité de stopper instantanément la réaction nucléaire (blackout). En
conséquence le refroidissement et la production de vapeur par l’échangeur du circuit primaire doivent être assurés. Cette continuité peut engendrer des “soulagements” qui peuvent nécessiter en
urgence des rejets gazeux radioactifs et chimiques par la cheminée (et non par les tours de refroidissement dont ce n’est pas la fonction). 

Le réacteur n°1 est celui qui présente le plus de vétusté dont de nombreuses fissures de plus de 1 cm et il apparaît que sa maîtrise de conduite relève de la danse de Saint-Guy. L’ASN l’a placé
particulièrement sous surveilllance tout en lui ayant octroyé un prolongement de durée de fonctionnement plutôt contradictoire. 

D’autres incidents dans les mois et années passées 

- le 2 juillet 2011 : un incendie avait déjà touché le transformateur de l’unité du réacteur n°1 à l’arrêt. Incendie, flammes, fumées noires dans le ciel, intervention des pompiers, périmètres de
« sécurité ». Explication officielle à l’époque : « Une borne en porcelaine s’est fissurée et a explosé. De l’huile a coulé, provoquant l’incendie. » 

- février 2011 : Un incident concernant les groupes électrogènes de secours à moteur diesel de la centrale nucléaire du Tricastin a été déclaré par EDF le 16 février 2011. Les groupes
électrogènes de secours à moteur diesel permettent d’alimenter les systèmes de sûreté du réacteur en cas de perte de l’alimentation électrique par le réseau national. L’ASN a classé au niveau 2
sur l’échelle INES cet incident. 

- mardi 10 avril 2012 au petit matin, un incendie dégageant une importante fumée s’est déclaré dans la salle des machines, cette fois-ci du réacteur n° 4. La quasi totalité des voies de
circulations situées à l’extérieur du site nucléaire ont du être fermées par les forces de gendarmerie. 

Par Coordination anti-nucléaire Sud-Est 


  http://www.mondialisation.ca/lincident-sur-le-site-nucleaire-du-tricastin-nest-pas-termine/5324983 

lasorciererouge 16/10/2012 21:57


http://www.youtube.com/watch?v=QmpDsZ8wig0&feature=player_embedded#!

la truie qui file 06/07/2012 05:32


Oui desinformation cad mensonge sur un tissu de betise d'une science devoyée au nom de la cupidité et de le vanité


mais TOUTE matiere est en evolution la radioactivité sous cette forme  n'est qu'un cancer suscité et entretenu ...par l'ignorance et le mensonge  


un homme avait un peu levé le voile sur lequels d'autres ont ajouté pire que du plomb :


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5453827p


http://archive.org/details/lvolutiondesfor01bongoog


et ils croient que c'est le soleil qui peut faire cela ? et si c'etais le battement des ailes de papillons ?


http://news.stanford.edu/news/2010/august/sun-082310.html


et si  votre conscience comme un tourbillon pouvait changer les choses  ?


http://www.amasci.com/freenrg/tors/tors3.html


 


et

lasorciererouge 05/07/2012 20:12


Incident de niveau 1 dans une usine


d’enrichissement d’uranium à Pierrelatte





 


 


LYON – Une opération de transfert d’un conteneur d’hexafluorure d’uranium appauvri dans un atelier d’Eurodif Production, sur le site
de Pierrelatte (Drôme), a entraîné mardi un incident de niveau 1, sans conséquence pour le personnel ou l’environnement, a annoncé jeudi un communiqué d’Areva.
Le classement de l’incident au niveau 1 sur l’échelle Ines des événements nucléaires, graduée jusqu’à 7, a été proposé à l’Autorité
de sûreté nucléaire (ASN) par la société Eurodif Production.
L’hexafluorure d’uranium est une forme chimique de l’uranium, sous laquelle il peut être enrichi en vue de sa transformation en
combustible destiné à alimenter les centrales nucléaires.
L’opération de transfert du conteneur comprenait une phase de chauffage, afin de transformer la matière de sa forme solide à une
forme gazeuse, tel que préconisé par l’ASN, explique Areva.
Les investigations menées mettent en évidence un probable passage de la matière dans le conteneur vers la forme liquide, pointe le
communiqué d’Areva.
Cette opération de transfert s’est déroulée dans un atelier annexe d’Eurodif Production, une des usines d’enrichissement d’uranium
sur le site du Tricastin, à Pierrelatte.
Cette anomalie n’a eu aucune conséquence pour le personnel et l’environnement, souligne Areva.


Afp


Source: Realinfos

Paloma 25/03/2011 23:05



JE


 


Je suis probablement une "illuminée"...lol....je n'exclus pas la possibilité de boire de l'eau argileuse, mais pour le reste je continuerai a vivre comme  par le passé, en accueillant ce que
le VIE m'offre dans L'INSTANT PRESENT autaut que possible !


 


Chaque jour et de plus en plus je goûte pleinement les instants de joie, de rire...de bonheur....et si demain je m'en retourne a la Source, et bien je demande de m'en aller en confiance et avec
le sourire.


 


J'ai expérimenté les angoisses et compagnie ... ....changeons nous, et le monde changera....la terre n'est t'elle pas le reflet de ce que nous sommes; individuel et
collectif...etc....etc....etc...???


Amicales pensées.


 


 


 



muse-lee 25/03/2011 09:39



Merci,pour ces conseils j'espère qu'un maximum de personnes vont les suivre car ils sont notre seule façon de nous protéger actuellement mème si vous n'etes pas convaincus,suivez ces
conseils...de survie


 



Nina* 25/03/2011 09:18



Bonjour Dav! 


On te remercie maàni, pour c'est précision que tu nous transmet, ce qui est étonnant c'est que je me posais la question pour mon petit chaton si adorable! lorsqu'il sort ne cerais ce que
autour de la maison je me posais la question à savoir si il pourais respirer de la radioactivitée à même la terre, j'ais prie la décision de le garder à la maison !!!


dans ma région Moselle, il ne pleut pas encore ,il y à un soleil resplendissant printannié vraiment merveilleux!!!


pource qui est de l'eau courante est ce possible que les nappes fréatique soit déjà radioactive?  non pas encore ! mais il est sûre que j'ai mon stok de bouteille d'eau minéralle en
bouteille lol pas en plastique! et pardessous tout je transmet de la lumiére omnipurificatrice à tout , aussi loing que mon humble personne peut l'envoyer,


je voudrais partager avec vous un fait qui me surprend, qu'en à la conduite de mes enfants et ma belle fille ils ne font auqu'un cas de mes conseille , ils pense tout savoir, et il ne prie
pas avec le coeur, ce qui fait que je me reytrouve seul avec une amie du voisinage qui est comme moi, enfin pourquoi /  moi qui est élevée mes fils seul au décés de mon époux et en ayant
fait une NDE , comment ce fait t'il que je me retrouve tranquille  sereine oyi , mais presque seul ?


qui peut m'expliquer ce fait ?  j'ais toujours aifées ma famille et mes mis , alors qu'est ce qu'il en est de ce fait de solitude ou je me trouve en parfaite harmonie et délivrer de
toute peur concernant c'est bouleversement à travers le monde entier,


recevez la lumiére de mes priére de coeur pur , je vous Aime !!!


dsl pour les faute d'hortographe , là il me semble que je ne connais plus trés bien les mots etonnant lol pourquoi?  cella m'enpêche de m'exprimer j'en suis honteuse!!! je fait de mon
mieux envers et malgrés tout c'est changement physique spychique


excellente journée à tous !



Dav2012 25/03/2011 12:27



Les informations présentées, Nina sont là pour aider à l'éveil! cependant la peur et la fuite ne doivent pas être le mode de réaction à adopter selon moi...Je posterai sous peu un article de
Mickael Brown A CE SUJET



Dav2012 24/03/2011 22:33



Radioactivité
MPaule
Bonjour à tous...
Les nouvelles ne sont pas belles...! De source sûre (un ingénieur responsable de la sécurité dans une centrale nucléaire près de Marseille qui désire garder l'anonyma) il ne se passe pas une
journée sans que les responsables de la sécurité ne reçoivent des consignes hyper strictes du gouvernement pour ne pas divulguer la réalité des événements actuzls: ce qui s'est passé au Japon est
infiniment plus grave que ce que l'on veut bien nous dire... ce responsable dit que tout autour de la planète la radioactivité s'est propagée à des niveaux bien supérieurs à ce que l'on veut bien
nous raconter...IL DIT EN PARTICULIER DE NE SURTOUT PAS SORTIR LA PROCHAINE FOIS QU'IL VA PLEUVOIR CAR CETTE PLUIE SERA TRES CHARGEE EN RADIOACTIVITE...Si c'est d'ici 3 ou 4 jours ce sera le
pire... S'il ne pleut que dans une semaine ou 10 jours ce sera moins grave...

Vraiment, je n'ai pas pour habitude d'entrenir la peur ou l'inquiétude, mais ici c'est vraiment du sérieux: il ne faut pas être ingénieur météo pour comprendre que les particules hautement
radioactives sont dans les hautes couches de l'atmosphère... La pluie, en traversant ces hautes couches, se charge des particules en suspension et les disperse au niveau du sol...
Conseil:
- Ne pas sortir s'il pleut au moins dans les 10 jours qui viennent
- Ne pas sortir votre animal favori, et surtout ne pas le laisser renifler au raz du sol
- Boire de l'eau en bouteilles le plus longtemps possible (c'està dire tant qu'il y en aura de disponible)
- Port du masque conseillé, même s'ils ne sont pas efficace à 100%
- Se laver le visage et les mains à l'eau minérale

Voilà...! aujourd'hui, 24 mars 2011, nous entrons réellement en résistance et en mode survie... Bonne chance à tous...
maàni



Nous sommes sociaux !

Articles récents