Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Revolte dans le monde Arabe...la clameur monte

Publié par Dav2012 sur 21 Mars 2011, 10:35am

Catégories : #Nouvel ordre mondial

PAYS PAR PAYS

En Syrie,

les forces de sécurité tirent sur des manifestants

Au Yémen,

une foule immense s'est réunie pour les funérailles des «martyrs» de vendredi....

A Sanaa, au Yémen ce dimanche. 
A Sanaa, au Yémen ce dimanche. (AFP)
 

En Syrie,

 violente répression des manifestants

 

Des centaines de manifestants ont mis le feu dimanche au palais de justice et à d’autres bâtiments et voitures dans la ville de Deraa, dans le sud de la Syrie, en proie à de violentes protestations contre le pouvoir depuis vendredi, selon une correspondante de l’AFP sur place.

Les manifestants ont également tenté de marcher vers la maison du gouverneur mais ils en ont été empêchés par les forces de l’ordre qui ont tiré en l’air des balles réelles et des gaz lacrymogènes.

 

Un manifestant a été tué et des centaines blessés à Deraa, dans le sud de la Syrie, lorsque les forces de sécurité ont tiré à balles réelles et lancé des gaz lacrymogènes sur la foule des milliers de protestataires, selon un militant des droits de l’Homme qui a fait état d’arrestations.

Un peu plus tôt, les autorités syriennes avaient indiqué qu’elles libèreraient des manifestants, dont 15 enfants, arrêtés samedi à Deraa, au lendemain d’une manifestation dans cette ville qui a fait au moins quatre morts.

 

 Au Yémen,

 funérailles massives pour les «martyrs»

Une foule immense a participé à Sanaa aux funérailles de plusieurs des 52 manifestants tués par des tirs attribués à des partisans du régime vendredi lors de la journée la plus sanglante depuis le début fin janvier de la contestation du président Ali Abdallah Saleh.

L’ambassadeur du Yémen à l’ONU Abdallah al-Saïdi a démissionné pour protester contre la mort vendredi de 52 manifestants à Sanaa, dernière démission en date de responsables protestant contre le recours à la force par le régime contesté.

 

Au Maroc,

 plusieurs milliers de manifestants

Plusieurs milliers de Marocains ont manifesté à Rabat et Casablanca pour réclamer davantage de démocratie et de justice sociale, malgré la récente annonce par le roi Mohammed VI de profondes réformes politiques.

«Le peuple marocain demande le changement», scandaient des manifestants à Rabat dimanche matin en réclamant la «démission du gouvernement», tandis que des pancartes proclamaient: «liberté et dignité pour le peuple marocain».

Dans le cortège, des manifestants brandissaient symboliquement des balais en réclamant des mesures contre la corruption. Ou des «f» (pour Facebook) comme sur cette photo pour symboliser le rôle des réseaux sociaux dans les révolutions des pays voisins.

(A Rabat, ce dimanche / Reuters)

A Casablanca, les manifestants étaient environ 10.000 selon un journaliste de l’AFP - entre 5.000 et 6.000 selon les autorités locales. Certains scandaient «non à la corruption et au clientélisme», ou réclamaient «un roi qui règne et ne gouverne pas». La manifestation s’est dispersée dans le calme en début d’après-midi à l’appel des organisateurs.

 

Les Algériens manifestent malgré les promesses de réformes

 

(A Alger, ce 20 mars /AFP)

Quelque 300 manifestants ont manifesté devant la présidence à Alger pour demander un emploi, des contrats de longue durée, l’intégration dans l’Education nationale, des réformes ou encore une aide pour ceux récemment rapatriés de Libye.

Mise à jour 21 mars

Au Yémen, ils réclament la chute du boucher

En Algérie, Bouteflika promet des réformes

A Bahrein, le souverain se dit prêt au dialogue

En Syrie, une commission d'enquête sur les violences

En Irak, nouvelle manif de soutien au Bahreïn

 

Source: AFP/

Commenter cet article

lasorciererouge 20/06/2012 20:41


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-une-decapitation-pour-sorcellerie-en-arabie-saoudite-suscite-l-indignation-107175710.html

lasorciererouge 17/06/2012 00:08


Bahreïn : la révolte dont personne ne parle !





 


Pendant un mois, Stéphanie Lamorré (L.A. Gangs de femmes) a filmé clandestinement la répression des manifestants pour la démocratie au Bahreïn. Des images rares d’une “révolution arabe” oubliée.


Pendant un mois, Stéphanie Lamorré a filmé clandestinement la répression des manifestants pour la démocratie au Bahreïn.


Les images sur les événements du Bahreïn sont rarissimes. La petite monarchie du Golfe ne délivre pas de visas aux journalistes. Stéphanie Lamorré vient de passer un mois clandestinement dans le
pays, où elle a pu partager la vie des insurgés. Elle a filmé depuis l’intérieur des villages assiégés, la situation politique et sociale, les manifestations quotidiennes violement réprimées. Aux
côtés de trois femmes, la réalisatrice nous plonge au coeur de la réalité du pays. Nafissa, Maryam et Zainab : trois regards croisés d’activistes courageuses qui expliquent leur besoin vital de
visibilité.


(France, 2012, 52mn) ARTE F

Nous sommes sociaux !

Articles récents