Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Russie : découverte d’un géoglyphe géant en forme d’animal

Publié par Dav sur 12 Octobre 2012, 17:24pm

Catégories : #Mystères

 
 
Vue d'ensemble du géoglyphe en forme d'animal découvert en Russie (Crédit photo : 2012Geoeye/ 2012 GIS Innovatsia/Google Earth)Le géoglyphe russe s'étend sur près de 275 mètres de long, soit deux terrains de football (Crédit photo : 2012Geoeye/ 2012 GIS Innovatsia/Stanislav GrigorievCette image retrouvée dans l'historique de Google Earth présente le géoglyphe russe en 2007 avec une potentielle queue (Crédit photo : 2012Geoeye/ 2012 GIS Innovatsia/Google Earth)Le géoglyphe a été retrouvé en Russie, dans les montagnes de l'Oural, au nord du Kazakhstan (Crédit photo : Stanislav Grigoriev)

Un énorme géoglyphe en forme d’animal a récemment été découvert en Russie, dans les montagnes de l'Oural, au nord du Kazakhstan. Selon les experts, le motif pourrait être le prédécesseur des fameuses figures de Nazca du Pérou.

 

Étendu sur près de 275 mètres de long, soit deux terrains de football, une figure tracée à même le sol a été découverte près du lac Zjuratkul situé dans les montagnes de l’Oural, en Russie. Le géoglyphe représente un animal, un cerf ou un wapiti, avec un museau allongé, quatre jambes et deux ramures sur la tête. Pour apprécier le dessin dans son intégralité, il faut se rendre sur la crête la plus proche. C’est toutefois à partir d’images satellites que celui-ci a été découvert pour la première fois.

 

A l’époque, les chercheurs avertis par un homme, Alexander Shestakov, ont envoyé un hydravion et une équipe en parapente pour étudier la structure. "Lorsqu’on l’a examinée pour la première fois, celle-ci était blanche, légèrement brillante sur un fond d’herbe verte" explique à LiveScience Stanislav Grigoriev, chercheur à l’Academy of Sciences Institute of History & Archaeology de Russie. Aujourd’hui, la construction est recouverte par une légère couche de terre liée aux travaux d’excavation.

 

Les travaux de terrain, conduits par l’archéologue et son équipe, ont débuté l’été dernier. Des analyses approfondies ont alors permis d’en savoir plus sur la composition du glyphe et quand celui-ci a été réalisé. Selon les experts, la figure serait le fruit d’une "culture mégalithique". Une hypothèse encouragée par la présence de centaines de sites mégalithiques situés à proximité, dans l'Oural. Les observations indiquent qu’il s’agit d’une structure assez élaborée avec de grosses pierres sur les bords et des plus petites à l’intérieur.

 

Les fouilles ont par ailleurs permis de retrouver une quarantaine d’outils en pierre, servant pour creuser et hacher. Le travail de la pierre semble être caractéristique de l’énéolithique, une période située entre 4.000 et 3.000 ans avant JC. Si cette datation s’avère correcte, le géoglyphe serait encore plus ancien que les fameuses lignes de Nazca du Pérou, réalisée vers 500 avant JC. Des études actuelles sur les pollens du site permettront de confirmer l’hypothèse.

 

Maxime Lambert Maxisciences

 

blue-sphere-001Le nouveau

Paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents