Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Sécheresse précoce en France!

Publié par Dav2012 sur 21 Avril 2011, 06:25am

Catégories : #Soleil

carte secheresse frce 200411-copie-1

 

La France connaît actuellement une sécheresse météorologique marquée sur une grande partie du territoire. Depuis janvier, les pluies sont globalement déficitaires sur le pays, avec toutefois quelques nuances régionales : l’arc méditerranéen qui a connu des pluies abondantes en mars échappe ainsi à cette situation de sécheresse. A l’échelle de la France, les quantités d’eau recueillies ne représentent que 56 % de la normale en janvier, 58 % en février et 74 % en mars. Sont tout particulièrement concernés le Bassin parisien (nappes de Beauce, du Lutécien et du Champigny), le bassin de la Garonne en Midi-Pyrénées, et les nappes du bas Dauphiné.

Ces valeurs sont comparables à celles du premier trimestre 2005. Cette année là cependant, les précipitations avaient été importantes au cours du mois d’avril suivant.

En raison des déficits de pluie de ces dernières semaines conjugués aux fortes chaleurs du début du mois d’avril, les sols superficiels sont à ce jour presque partout plus secs que la normale. La moitié ouest ainsi que le nord et le nord-est du pays connaissent les déficits d’humidité des sols les plus marqués. La situation devrait continuer à se dégrader en l’absence de précipitations dans les jours à venir. A contrario, elle pourrait aussi s’améliorer rapidement aux premières précipitations conséquentes.

La France dispose de plusieurs milliers de points de surveillance et 280 points de captage des nappes sont particulièrement suivis depuis plus de 10 ans. Depuis le début de l'année, seulement 30  % des nappes ont vu leur niveau progresser. Le nombre de points dont les niveaux sont en baisse en mars (46 %) est élevé pour cette période de la saison. Seulement 24  % des points sont restés stables.

Cette situation s'explique par des cumuls de précipitation déficitaires de l'Aquitaine aux côtes de la Manche ainsi qu'en Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace, Franche-Comté et sur les Alpes du Nord. En Bretagne, Sologne et Touraine, le déficit de pluie atteint même 75 % ! En revanche, l'Est de la France (Alsace) et le Sud, Sud-Est de la France (Languedoc-Roussillon et Provence) sont dans le bleu. Des Bouches-du-Rhône à la Côte d'Azur les cumuls de pluie atteignent une fois et demie à deux fois la normale.

Météo France qualifie cette situation de «remarquable». Mais les météorologues rappellent qu’en 1997 le début d’année était plus critique encore : à la mi-avril les sols étaient plus secs, puis il avait plus en mai, et beaucoup plus en juin. En revanche les sols sont plus secs à ce jour qu’en 1976, mais cette année-là la sécheresse s’était poursuivie en mai et juin. C’est donc ce qui va se passer ces prochaines semaines qui sera déterminant.

 

Source : Météo France, BRGM

Rappelons que les prévisionnistes annoncent un été caniculaire pire qu'en 2003

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents