Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Soixante-quatre dauphins retrouvés mort sur la côte aquitaine

Publié par Dav sur 27 Janvier 2012, 07:15am

Catégories : #Environnement

© reuters

Soixante-quatre carcasses de dauphins, pour la plupart morts après une capture accidentelle dans un engin de pêche, se sont échouées sur les côtes aquitaines depuis une semaine, a-t-on appris jeudi auprès de l'Observatoire Pelagis de l'Université de la Rochelle.

Deux tiers des animaux examinés par le Réseau National Echouage sont des dauphins communs, un tiers des marsouins et leur mort semble remonter à 10 à 20 jours, a expliqué à l'AFP Willy Dabin de l'Observatoire PELAGIS. Ils ont été poussés sur les côtes par le vent d'ouest. Selon M. Dabin, pour qui le phénomène "n'est pas pour le moment d'une forte intensité ", il n'est pas étonnant que ces espèces se soient retrouvées dans les engins de pêche industriels, qui, remontant du golfe de Gascogne vers le Nord, recherchent actuellement des bars, poissons qui mangent la même chose que les dauphins.

Le principal problème semble posé par la technique du "chalut pélagique en boeuf", où le filet est tracté par deux bateaux avançant parallèlement, saisissant tout ce qui nage sur 90 mètres de large et 75 mètres de haut. "Pour autant, nous ne disons pas haro sur les pêcheurs", observe le scientifique, qui note que les captures accidentelles sont un problème "aussi pour les pêcheurs, éthiquement et techniquement", car les gros animaux provoquent des destructions de filets ou d'engins et les pêcheurs doivent manipuler des carcasses de 100 à 150 kg.

"Il faut les aider à améliorer leurs outils et bien connaître dans quelles conditions se font les captures accidentelles, pour les limiter", ajoute-t-il, déplorant que pour l'instant "les tentatives de modifications ou d'ajout technologique sur les engins (n'aient) pas donné lieu à des évolutions probantes" en raison notamment de la difficulté ou de la dangerosité pour les pêcheurs de les mettre en oeuvre. De plus, la coopération avec les professionnels reste "globalement moyenne" et il est en particulier "problématique" d'essayer de faire embarquer des observateurs, ajoute le scientifique, les pêcheurs craignant qu'on "n'essaie de les empêcher de travailler".

"Nous cherchons seulement à nous rapprocher d'eux afin de comprendre ces phénomènes et de trouver ensemble des solutions adaptées", a-t-il conclu. (afp)
7sur7.be

 

HorizonForet-3"Vers un nouveau paradigme"

2012 et après

Quand la science admettra que le champ magnétique terrestre est malade et que les conséquences sont terribles pour les animaux alors on pourra commencer à avancer!!!

Commenter cet article

lasorciererouge 26/08/2012 13:29


Dans le cadre de la Journée Internationale du Dauphin Japonais, et à l’appel de Ric O’Barry, une manifestation pacifique se tiendra le 1/9/2012 entre
13h30 et 16hOO devant l’Ambassade du Japon afin d’informer le plus large public à propos des tueries de dauphins qui se déroulent dans la baie de Taiji entre septembre et mars.
Chaque année, depuis 1969, les pêcheurs y massacrent plus de 23.000 dauphins. Sur leur route migratoire, ceux-ci sont poursuivis jusqu’à l’épuisement puis rabattus dans les eaux peu profondes de
la baie de Taiji, que l’on referme par un filet.




Massacre des dauphins à Taiji, Japon – Crédit photo: Sea Shepherd Conservation Society



Des dresseurs professionnels venus des quatre coins du monde sélectionnent alors les plus beaux spécimens correspondant aux critères des delphinariums, généralement de jeunes femelles
accompagnées de leur enfant. Ces quelques rescapés seront vendus à des prix pouvant atteindre les 150 000.00$US, voire plus. Ces dauphins sont acheminés vers des enclos de dressage rudimentaires,
avant de repartir vers des delphinariums locaux ou internationaux, afin de répondre à la demande croissante de l’Industrie de la Captivité mondiale.


Pour les autres dauphins prisonniers de la baie, la boucherie commence. Dans une mer sanglante, les dauphins sont percés par des lances, des crochets, des couteaux. Ils sont égorgés, noyés sous
les filets ou par une cheville de bois plantée dans l’évent et meurent lentement au terme de souffrances inouïes. Ces dauphins massacrés sont pour leur part vendus aux supermarchés et aux
restaurants japonais au prix de 600 dollars US la pièce. La viande de dauphin est pourtant hautement toxique, du fait que ce mammifère marin, placé au sommet de la chaîne alimentaire, accumule
dans son corps une quantité importante de polluants chimiques.




Dauphins captifs – crédit photo: Undersea Images – Vincent Kneefel



Doté d’un cerveau aussi complexe que le nôtre, le dauphin est un animal extraordinaire, qui a maintes fois sauvé des vies humaines. Ces créatures marines font preuve d’un comportement social
harmonieux et complexe, mais aussi d’une grande sensibilité et d’altruisme. Le Professeur Thomas White, auteur du livre « In Defense of Dolphins : The New Moral Frontier » a déclaré à leur propos
: « La complexité intellectuelle, sociale et affective des cétacés atteint un niveau tel qu’il est impossible de ne pas les considérer comme d’authentiques « personnes », au sens juridique du
terme. Chaque individu est différent d’un autre et chacun vit dans un contexte culturel et social qui lui est propre. A ce titre, dauphins, marsouins et baleines doivent être considérés désormais
comme « non utilisables » par les humains. Il est, de ce fait, éthiquement indéfendable de tuer, blesser ou de garder ces êtres en captivité pour satisfaire nos besoins, qu’ils soient économiques
ou alimentaires ». http://www.dauphinlibre.be/les-dauphins-sont-des-personnes.htm


Le massacre cruel des dauphins japonais constitue non seulement un scandale, mais aussi un mensonge d’état. Le peuple japonais est en effet tenu dans l’ignorance
de la barbarie de ces « pêches ». Rappelons que récemment, l’île de Toshima a déclaré « citoyens d’honneur » tous les dauphins qui vivent heureux le long de ses côtes. Ces pratiques, sans rapport
avec la culture japonaise réelle, doivent cesser au plus vite. Il faut exiger du gouvernement nippon qu’il mette fin à de telles horreurs mais aussi engager fermement tous les delphinariums à
condamner ces massacres qu’ils encouragent par leur seule existence.
Cette action est organisée par l’antenne belge de La Dolphin Connection.


Plus d’infos :
http://www.dauphinlibre.be/japon-demo-2012.htm
http://savejapandolphins.org/

Nous sommes sociaux !

Articles récents