Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


SOS Villages : reprendre une entreprise, les infos pratiques !

Publié par Dav sur 7 Octobre 2013, 21:23pm

Catégories : #Société

À l’heure actuelle, toutes les idées sont bonnes pour changer de vie ou pour se préparer à un « après », toutes les pistes doivent être explorées à un moment ou à un autre, et la reprise d’un commerce en est une pour qui se sent. Il est vrai que des villages s’éteignent doucement, en silence, et qu’un simple commerce peut les faire revivre, alors pourquoi pas… Autant regarder de ce côté-là aussi!

 

 

Perillos-village-abandonne-Pyrenees-Orientales

 

Perillos, un village abandonné dans les Pyrénées-orientales. Source: ann.blogzoom.fr

Changer de vie pour reprendre une affaire en milieu rural nécessite souvent un accompagnement. Informations pratiques, liens vers des sites spécialisés… quelques clés pour vous aider dans votre démarche de reprise d’entreprise.

Aides financières
Interlocuteur privilégié pour tous les porteurs de projet, les chambres de commerce et d’industrie disposent d’un site internet entièrement dédié aux aides financières existantes dont peuvent bénéficier les repreneurs (état, conseil général, conseil régional…) :

Des informations concernant les diverses aides destinées tant aux particuliers qu’aux collectivités sont également disponibles sur le portail de l’installation en milieu rural.
Les communes, communauté de communes ou encore associations qui  ne souhaitent pas voir le dernier commerce de leur  village disparaître, peuvent pour leur part solliciter le FISAC (fond d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce).

Il s’agit de subventions pour l’installation, l’aménagement ou l’achat de matériel pour un commerce.

Aides spécifiques à certaines zones
Les particuliers doivent également avoir à l’esprit qu’il peut être plus avantageux pour eux, financièrement parlant, de s’installer dans certains territoires : les ZRR (Zone de revitalisation rurale) ou les zones AFR (Aides à finalité régionale).

Ils peuvent en effet y être exonérés d’impôt sur le revenu ou des sociétés, sur les bénéfices ou encore de taxes foncières ou de cotisations sociales.

La localisation précise des ZRR, ainsi que les divers avantages en fonction des départements, sont disponibles sur le site du ministère de l’agriculture.

Formations
Des formations destinées aux personnes qui souhaitent changer d’activité sont proposées par de nombreux départements, via les chambres de commerce et d’industrie et les chambres des métiers et de l’artisanat. Mais également par le biais du Pôle Emploi.

La fédération nationale de l’épicerie délivre des formations spécifiques aux personnes désirant ouvrir un point multiservices :

Conseils et accompagnement
Au-delà des nombreuses aides publiques, il existe des associations telles que le collectif Ville Campagne, l’Association Nationale Notre Village ou encore le Secrétariat d’Information des Collectivités Locales et Régionales ayant pour vocation d’accompagner ou de conseiller les potentiels repreneurs dans leurs démarches.

Source: Lci.tf1.fr

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

gwendal 09/10/2013 00:23


@Yann  Je suis d'accord: seul (boutique ou restaurant), c'est la faillite assurée, car il y a effectivement une bonne raison au déclin de toute commune Mais si l'activité choisie ne dépend pas uniquement des habitants du village, là il y a une possibilité (en intégrant bien
les déplacements dans le projet: carburant, entretien des véhicules perso et pro, usure prématurée des véhicules en région vallonnée, achat d'une remorque, passage du permis EB,
praticabilité en hiver) Il faut vraiment être sur de son coup, sinon c'est le bouillon!

Yann 08/10/2013 14:03


Je suis partagé concernant ce genre d'initiative. D'un côté je me dis qu'un retour à la campagne et la reprise d'un commerce dans un petit village peut être une bonne idée ; de l'autre côté, je
ne peux m'empêcher de remarquer que si ces villages se meurent c'est qu'il y a une bonne raison.


Alors y aller tout seul, j'y crois peu. Il faudrait au contraire que le retour vers les villages soient massifs, pour recréer un vrai tissus économique, rouvrir des écoles...


Poste, boulangerie, boucherie, garage, cabinet médical, pharmacie, télétravail pour les grandes sociétés qui peuvent se le permettre, etc.


Créer des complexes "villages vacances" dans des lieux typiques bénéficiant de bons taux d'ensoleillement...

Nous sommes sociaux !

Articles récents