Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Sur Io, la lune de Jupiter, les volcans ne sont pas à la bonne place !

Publié par Dav sur 9 Avril 2013, 13:24pm

Catégories : #Espace

Cette image de Io a été réalisée à partir de plusieurs clichés récupérés par la sonde Galiléo

 

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université du Maryland, aux Etats-Unis, les centaines de volcans présents à la surface de Io, une lune de Jupiter, ne sont pas positionnés où on le pensait. C’est un fait indéniable, Io, le satellite naturel de Jupiter présente une forte activité volcanique.

 

Là où le problème se pose, c’est que cette activité se manifeste non pas dans les zones supposées jusqu’à présent mais en des points plus à l’est. Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université du Maryland, aux Etats-Unis, met en évidence un décalage de 30° à 60° entre les anciennes prévisions et la position réelle des volcans.

 

Une des cartographies du volcanisme de Io a été mise en place en 1990 par David Williams, chercheur de l’Université d’Arizona à partir des informations récoltées par la sonde spatiale Galileo.

 

La carte fournit à ce jour l'inventaire le plus complet des points chauds présents à la surface de la Lune. Selon les données fournies, plus de 400 volcans seraient continuellement actifs. Cette importante activité géologique, 25 fois plus grande que celle de la Terre, est la conséquence de forces de marée exercées par la planète Jupiter mais également par deux autres de ses satellites à savoir Europe et Ganymède. Lors de sa progression le long de son Orbite, Io subit sous l’effet de ces forces, de légères déformations qui provoquent un réchauffement interne et par conséquent un volcanisme intense. En étudiant la position de Io par rapport à celle de Jupiter, d’Europe et de Ganymède, les chercheurs sont parvenus à mettre au point différents modèles de la lune présentant les points les plus chauds de sa surface. Toutefois, aucun d’entre eux ne correspond à la cartographie de David Williams. Une preuve que la connaissance de Io est incomplète Pour l’heure, il est encore difficile d’identifier l’origine d’un tel décalage.

 

Ce résultat inattendu est ainsi pour Christopher Hamilton, membre de l’équipe en charge de l’étude, "une preuve que notre connaissance du volcanisme d'Io est incomplète". "D'une certaine façon, c'est notre résultat le plus important. Notre compréhension de la production des vagues de chaleur et sa relation au volcanisme de surface est incomplète. L'interprétation de pourquoi nous avons le décalage et les autres motifs statistiques que nous avons observés est ouverte, mais je pense que nous avons soulevé beaucoup de nouvelles questions, ce qui est bien", ajoute le chercheur dans un communiqué de la NASA. Quelques hypothèses ont toutefois été avancées comme la rotation de Io, peut-être plus rapide que ce que l’on pensait, ou alors une structure interne permettant au magma de voyager plus facilement sur de longues distances. Il n'est également pas exclu que certains facteurs manquent aux modèles des scientifiques comme par exemple l'existence possible d'un océan de magma souterrain. "Notre analyse soutient le scénario d'un océan de magma souterrain comme une explication possible au décalage entre les localisations des volcans prédites et celles observées sur Io. Cependant, l'océan de magma de Io ne serait pas comme les océans sur Terre. Au lieu d'être une couche complètement fluide, l'océan de magma de Io serait probablement comme une éponge avec au moins 20% de silicate fondu dans une matrice formée d'une roche déformable", précise Hamilton.(Crédit photo : NASA)
 Publié par Maxime Lambert,
http://www.maxisciences.com/lune-io/sur-io-la-lune-de-jupiter-les-volcans-ne-sont-pas-a-la-bonne-place_art29174.html
Copyright © Gentside Découvertes

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents