Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Tempête Qumaira : 29 départements en alerte, le Finistère en vigilance ROUGE

Publié par David Jarry - Webmaster sur 6 Février 2014, 12:43pm

Catégories : #Climat

La tempête devrait repartir de plus belle jusqu'à vendredi matin et frapper les départements de la Vendée à l'Ile-de-France. Le Finistère est en vigilance rouge. L'alerte débute ce jeudi à 13 heures.

 

Tempête Petra (FRANK PERRY / AFP) Tempête Petra (FRANK PERRY / AFP)
 

La vigilance orange a été étendue jeudi à vingt-neuf départements du quart-nord ouest de la France, de la Bretagne à l'Ile-de-France, en raison d'une forte tempête hivernale attendue à partir de jeudi 6 février à midi, a annoncé Météo-France. Plus tôt dans la journée, Météo France avait placé 19 départements en vigilance orange. 

Après une légère accalmie mercredi en fin de journée, la tempête, baptisée Qumaira, devrait repartir de plus belle jeudi jusqu'à vendredi matin et frapper la façade Atlantique. Par ailleurs, la vigilance "vagues-submersion" est entièrement levée, indique météo France.

 

 

Le Finistère en vigilance rouge

 

Dans un communiqué publié à 10 heures du matin, Météo-France a annoncé le début du suivi pour les départements de la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, la Charente-Maritime, l'Ille-et-Vilaine, la Mayenne, les Deux-Sèvres et la Vienne. L'alerte débutera jeudi à 13 heures pour être levée vendredi à 11 heures.

L'organisme de météorologie a en outre maintenu la vigilance orange pour L'Ile-de-France, les Côtes-d'Armor, l'Eure-et-Loir, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Loire-Atlantique, le Loiret, la Maine-et-Loire, le Morbihan , la Sarthe et la Vendée. Le Finistère est passé en vigilance rouge.

Météo-France annonce des vents de "forte tempête hivernale pouvant occasionner des dégâts" qui vont "se renforcer sur les côtes des Pays de la Loire en début de nuit prochaine" et "progresseront vers l'Ile-de-France, qui sera touchée en deuxième partie de nuit".

"Ce bref renforcement du vent s'accompagne de rafales à 100/110 km/h dans les terres (120 km/h sur les caps exposés).

L'épisode "fortes précipitations" a débuté sur "l'ouest de la Bretagne et va se poursuivre jusqu'en milieu de nuit prochaine", et le phénomène "vagues submersions" sera marqué par le déferlement de fortes vagues associé à des hauteurs d'eau encore importantes", précise Météo-France.

Selon les prévisionnistes, "les forts déferlements associés risquent d'engendrer, à partir de la pleine mer et pendant les heures suivantes, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral des départements concernés", dans la partie sud du Finistère, le Morbihan, et la Loire-Atlantique, de jeudi 20 heures à vendredi 4 heures du matin.

 

 

Une nouvelle tempête en provenance de l'Espagne

 

Un épisode pluvieux notable arrivant sur des sols déjà saturés et nécessitant une vigilance accrue est attendu, selon les prévisionnistes.

 

Les fortes précipitations attendues par le sud jeudi en matinée sur la Bretagne, pourraient atteindre localement 50 à 60 mm sur les versants exposés du relief. Elles seront accompagnées de rafales de 80 à 100 km/h dans les terres et 90 à 110 km/h sur les côtes, selon les prévisionnistes.

Ces épisodes tempétueux feront suite à une nouvelle dépression en formation au nord-ouest de La Corogne qui va remonter vers le sud-ouest Bretagne au cours de la journée de jeudi, puis se décaler en Manche.

 

Un passage en vigilance orange vent est probable vers 06 heures jeudi matin avec extension à d'autres départements.

 

 

Un cargo espagnol se brise en deux

 

Effet spectaculaire de ces évènements météorologiques, un cargo espagnol s'est encastré mercredi matin dans une digue à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) en quittant le port de Bayonne et s'est coupé en deux. Mais le ministre de la Mer, Frédéric Cuvillier, a estimé que "les risques de pollution massive sont a priori écartés". Il a également indiqué que la pollution était pour le moment "extrêmement limitée".

 

Le cargo a eu une avarie moteur, ce qui explique peut-être ses difficultés à manoeuvrer alors que la mer était agitée avec un vent soufflant à quelque 110 km/h.

 

Depuis mardi soir, jusqu'à 40.000 foyers ont été privés d'électricité, principalement en Bretagne. Ils étaient encore 4.000 sans courant mercredi soir (dont 3.000 pour le Finistère), selon un dernier point d'ERDF, à 20H30. Près d'un millier de personnes, dont 820 sur le terrain, ont été mobilisées toute la journée de mercredi pour rétablir la situation, souligne ERDF, selon lequel environ 25 groupes électrogènes devaient être déployés mercredi soir.

De Ouessant à l'île d'Yeu, la plupart des liaisons maritimes ont été interrompues vers les îles et plusieurs compagnies, à l'image de la Compagnie Océane, qui dessert Belle-Ile-en-Mer, Groix, Houat et Hoedic, prévoyaient de faire un point météo jeudi matin avant d'envisager une éventuelle rotation île/continent.

Avec AFP

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents