Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Triclosan : l'antibactérien dangereux pour l'Homme et son environnement

Publié par Dav sur 27 Janvier 2013, 13:24pm

Catégories : #Santé

L’antibactérien triclosan fait régulièrement parler de lui. Soupçonné de perturber les fonctions musculaires chez l’Homme, il est également extrêmement nocif pour l’environnement. En taux croissant dans les eaux usées, cet antibactérien s’accumulerait en masse dans les lacs environnants. À quand l’interdiction totale d’utiliser ce composé ?

Connu pour être irritant et perturber le système hormonal, le triclosan, un antibactérien est pourtant utilisé dans un grand nombre de produits cosmétiques, lessives, savons et dentifrices. Si son rôle dans la prévention des gingivites est avéré, la Food and Drug Administration américaine n’a jusqu’à présent jamais réussi à prouver qu’un savon contenant cet antibactérien est plus performant qu’un autre.

L’été dernier, un article des Pnas mentionnait en outre que le triclosan pouvait altérer les fonctions musculaires et en particulier la fonction cardiaque. De nombreux fabricants de cosmétiques avaient alors promis le retrait de l’antibactérien dans leurs produits, mais il subsiste dans de nombreuses lotions. Largement pointé du doigt pour la santé humaine, le rôle néfaste du triclosan sur l’environnement est en revanche tristement ignoré du grand public.


Un exemple de polychlorodibenzo-p-dioxine (PCDD) : la 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine, dite dioxine de Seveso. Elle est l'une des plus nocives des PCDD. Ces dernières sont constituées de deux noyaux de benzène, de deux atomes d'oxygène et d'atomes de chlore, de fluor ou de brome. © Kelson, GNU 1.2

Lorsque l’on se lave les mains, les eaux usées se charge en triclosan. Elle rejoint ensuite les canalisations, puis finit dans les rivières ou les lacs environnants. Une nouvelle étude, menée par une équipe de l’université du Minnesota, a montré que dans les lacs où les eaux usées étaient rejetées, des taux croissants en triclosan étaient constatés.

Les dérivés du triclosan toxiques pour la faune et la flore

Ce n’est pas directement le triclosan qui est nocif pour l’environnement. Les eaux usées sont traitées au chlore avant d’être rejetées dans les lacs, et c’est la combinaison des deux qui pose problème. Une fois exposés au Soleil, les dérivés formés du chlore et du triclosan créent à leur tour des polychlorodibenzo-p-dioxines (PCDD). Ces dernières sont hautement toxiques pour la faune et la flore.

 

Publiée dans Environmental Science and Technology, l’étude se base sur l’expertise de huit lacs distincts qui ont reçu différents taux d’eau usée. Dans chaque lac, des carottes d’un mètre de sédiments ont été extraites. Elles fournissent ainsi l’historique d’un siècle d’activité chimique des lacs. Les analyses montrent que dans ceux où il existe de nombreuses sources de rejets d’eaux usées, les concentrations de triclosan, des dérivés chlorés et des PCDD ont largement augmenté peu après 1964, année où le brevet pour le triclosan a été déposé.

 

En revanche, dans les plus petits lacs où il n’y a qu’une seule source de rejet d’eaux usées, l’utilisation des UV pour traiter l’eau est largement préférée au chlore. Les dérivés chlorés du triclosan dans les sédiments ont clairement diminué depuis l’utilisation des UV. Dans les lacs où il n’y avait pas d’eaux usées rejetées, le triclosan n’a pas été détecté. Des études concernant l’impact du triclosan sur l’environnement ont déjà été réalisées, mais c’est la première fois qu’une telle comparaison est fournie. Elle permet de comprendre l’impact direct de l’antibactérien et des méthodes de traitement des eaux usées.

 

Par Delphine Bossy, Futura-Sciences

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

gwendal 27/01/2013 23:31


10% seulement du pétrole sert a faire fonctionner tout ce qui roule ou vole. Les 90% restant servent a faire tout ce qui est vendu sous le nom "plastique" (sacs poubelles, tableaux de bord de
voitures, manches de couverts de table, biberons, cadres d'écrans plats et téléviseurs, coques de smartphones, contenants et chaussures en faux-cuir, ...) et a fabriquer des produits
chimiques (anti-bactériens, bitume, herbicides, médicaments, colles, pillules contraceptives, revêtement anti-adhérant cancérigène des casseroles et poelles, ...)


Mais évidemment, il est plus facile de culpabiliser les gens a propos de leur voiture, que de leur expliquer a quel point notre environnement quotidien est déjà pourri par 90% du pétrole extrait
dans le monde...


Pourquoi les chirurgiens se lavent-ils les mains et bras avec du savon ordinaire? ...parce qu'il n'y a pas mieux
Un lavage des mains au savon de marseille ou d'alep ou avec du savon noir est ce qu'il y a de plus efficace


Perso, je fais depuis des années ma toillette avec du savon d'alep et mes cheveux avec du savon noir (liquide mais pateux) trouvable en magasin bio au rayon produit d'entretien (regardez la
composition et vous saurez que vous pouvez aussi vous laver avec car c'est que du naturel!). Le savon noir me sert aussi a laver tout mon linge, les sols, l'évier, ma voiture, la vaisselle, mes
bottes de moto en cuir, les vitres de chez moi et de ma voiture, et quand je n'ai plus de savon d'alep (bonne odeur douce) il me sert aussi a faire ma toilette complète, ...


Vivre sainement c'est que du bonheur ...et même votre porte-monaie vous remerciera car çà coûte moins cher que le chimique

Isa 27/01/2013 17:05


Encore une nouvelle saloperie polluante! Et ce qui est malheureux est que la plupart du temps nous polluons à notre insue! Le comble, c'est pour l'écologiste militant qui pollue lui aussi à son
insue!

Nous sommes sociaux !

Articles récents