Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Ukraine : "Nous sommes au bord de la Troisième Guerre mondiale"

Publié par David Jarry - Webmaster sur 22 Mars 2014, 19:23pm

Catégories : #Société

L'ancien colonel du KGB et ancien patron des services secrets ukrainiens, Igor Smeshko, estime que l'Ukraine doit répondre militairement à l'agression russe.

 

Des soldats russes sur le pont du Ternopil, un navire ukrainien à Sébastopol.Des soldats russes sur le pont du Ternopil, un navire ukrainien à Sébastopol. © Viktor Drachev/AFP

 Ancien patron du SBU, les services secrets ukrainiens, et ancien colonel du KGB lorsque l'Ukraine appartenait encore à l'Union soviétique, Igor Smeshko connaît tous les secrets militaires des deux pays. Et c'est un homme en colère. Contre Poutine bien sûr. "Il fait prendre à l'Europe le risque de la Troisième Guerre mondiale", dit-il. Mais aussi contre l'actuel gouvernement ukrainien au pouvoir depuis la chute de Victor Ianoukovitch qui, selon lui, n'a rien fait pour éviter l'annexion de la Crimée par la Russie et pour montrer à Poutine que l'Ukraine était en mesure de se défendre. Un étonnant coup de colère dans un pays où le gouvernement de coalition tente justement de montrer que le pays est soudé.

 

Aujourd'hui à la retraite, l'ex-officier porte le costume civil. Mais sa démarche et sa posture un peu raide ne trompent personne. Il est resté un homme proche des services. "Je ne comprends pas que l'on ne soit pas allé plus loin et plus vite dans l'enquête sur le drame de Maïdan. C'est le père qui parle : mes fils étaient dans la foule. Mais c'est aussi le spécialiste : il est très facile de retracer qui a donné les ordres, qui a tiré sur des civils, etc."

 

Va-t-en-guerre

Celui qui tente depuis quelques années une percée politique affirme que les militaires et la population ukrainienne sont prêts à donner la réplique à Moscou grâce aux 700 000 réservistes que compte le pays. Ces jours-ci, il cite fréquemment de Gaulle, Churchill, mais aussi les grands auteurs russes qui ont bercé sa jeunesse pour prouver qu'il aime "le peuple russe, mais pas son dirigeant". Il joue la carte du stratège, voire du recours... Et multiplie les interviews et les conférences de presse avec un discours va-t-en-guerre pour demander à "la vieille Europe" de "se réveiller avant le bain de sang". "Faute de crédits financiers et de modernisations, nos forces qui n'ont pas été modernisées depuis longtemps, nous ne pouvons pas lancer une contre-offensive sur le territoire russe. Mais nous sommes en mesure de défendre chaque morceau de terre ukrainienne."

L'ancien colonel du KGB a gardé de nombreux liens avec les officiers russes des renseignements. Il met en garde ses anciens camarades. "Il y a des centaines d'officiers de renseignement russes sur le sol ukrainien. Nous savons très bien qui et où ils sont car jusqu'à une date récente, ils se cachaient à peine. Il suffirait d'en arrêter quelques-uns pour montrer à Vladimir Poutine que l'Ukraine n'est pas aussi affaiblie qu'il le pense. D'autant que Poutine n'a pas compris une chose importante : la Russie reste puissante grâce à son arme nucléaire. Mais ses forces conventionnelles ne sont pas prêtes à un conflit majeur avec une armée de résistance comme la nôtre. Ce qui s'est passé dans le Caucase le prouve. Il était peut-être facile pour lui de faire la guerre à la petite Géorgie. Mais l'Ukraine compte 40 millions d'habitants, et les mères russes ne laisseront pas partir leurs fils pour une guerre qui n'est pas juste et qui sera douloureuse en pertes humaines."

En 2000, jusque-là homme de l'ombre très discret, Smeshko s'était retrouvé en pleine lumière. En proie à d'innombrables scandales financiers et surtout à des affaires très embarrassantes, Leonid Koutchma, le président ukrainien, l'avait nommé à la tête des services secrets en tentant d'en faire une sorte de "Monsieur Propre". Smeshkho avait été maintenu à son poste après la "révolution Orange" de 2004. Mais le successeur de Leonid Koutchma, Viktor Iouchtchenko, élu président en 2005, avait limogé l'espion un an plus tard.

 

 

Poutine a perdu le sens commun

Smeshko a lancé il y a quelques années un petit parti politique qui se veut un relais de la société civile qui "en a assez de la corruption". Il est extrêmement critique sur les ripostes du gouvernement intérimaire au pouvoir depuis la chute de Victor Ianoukovitch, il y a un mois. "J'ai eu plusieurs de mes amis généraux ukrainiens au téléphone ces derniers jours. Ils m'ont raconté que s'ils en avaient reçu l'ordre, ils auraient pu déployer leurs troupes pour éviter que les forces russes ne prennent d'assaut la Crimée. Ou en tout cas pour protéger les biens militaires ukrainiens dans la péninsule. Au lieu de ça, nous avons tout perdu et nos soldats ont été désarmés parce que Kiev ne leur a donné aucun ordre. Nous avons montré que nous étions faibles et indécis."

L'ancien officier déplore aussi que la flotte navale ukrainienne n'ait pas été autorisée rapidement à quitter les eaux territoriales ukrainiennes lors des premières menaces russes. "Il suffisait d'envoyer nos navires dans les eaux internationales. Les Russes n'auraient pas osé tirer sur nos marins et nous aurions gardé le contrôle de notre flotte en Crimée. Au lieu de cela, nous avons montré que nous étions faibles. Et Poutine va en profiter." Avant, affirme l'ancien colonel du KGB, "de tout perdre". "Poutine ne fait ça que parce qu'il a eu peur de Maïdan. Il veut éviter la même chose en Russie. Mais ce qu'il a fait en Crimée va se retourner contre lui. Il perdra le pouvoir à cause de ce qu'il a fait en Crimée, parce que tout le monde comprend maintenant qu'il a perdu le sens commun."

 

Envoyé spécial à Kiev,
Le Point.fr
NP-le-nouveau-paradigme-copie-1
 

Commenter cet article

Caroline.D 26/03/2014 22:55


On arrive en Phase 4 sur une échelle de 5 : Armement pour la défense locale et protection du citoyen.


http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203399864162-ukraine-la-russie-renforcerait-sa-presence-militaire-a-la-frontiere-659970.php

Lemmy 24/03/2014 10:43


Gwendal ne se trompe pas! Si vous parliez russe ou ukrainien, si vous auriez regardé des chaînes internationnales non européennes, vous auriez vu certaines choses. Par exemple, ces fameux
snipers, qui tiraient sur tout le monde, révolutionnaires comme policiers (26 policiers morts en 1 jour).Seul Poutine à demandé une enquête là dessus. Les images sur la télévision française
montrées des comabattants révolutionnaires, qui ne parlaient ni russe ni ukrainien. Des mercenaires! Vous êtes allés voir en Ukraine se qui se passe maintenant? Les nazis (soutenus pas le juif
Fabius!) rançonnent toutes les institutions, s'attaquent et tuent tous ceux qui ne sont pas comme eux (tchetchènes, juifs, roms, etc...), tuent les dirigeants d'institutions tels que les
directeurs d'écoles, les directeurs de banques, d'entreprises. Et cela ne se dit pas sur les télévisions européènnes bien sûr. L'occident doit avoir le soutien du peuple entier pour attaquer la
Russie. Ceux qui ne connaissent pas la Russie doivent se taire plutôt que de ramener leur science! L'Europe, fédération de ditacture, petit chien des USA, ou nou ne faisosn que payer, respirer de
l'air pollué, manger des produits chimiques, boire de l'eau empoisonnée, racketté par les flics et l'état, muselé dès le premier signe de résistance; cette Europe est-elle comprable à un pays où
il y a une fièrté d'être russe, où les flics ne vous rackettent pas, où tous le monde est polis, où vous êtes libres de pêcher, chasser, conduire sans spécialment avoir besoin de permis, où la
médecine est gratuite, où musulmans, chrétiens, boudhistes et juifs se cotoient sans qu'il y ai de rixe, mais au contraire où tout le monde s'entraide. Je ne parle pas de la Tchéchènie, qui
reçoit des fonds américains pour créer des terroristes afin un jour de pouvoir s'emparer du passage pétrolier et gazifère, que les sieurs Rockfeller ou Rotchild voudrait bien s'emparer, au mépris
de toutes vies, comme nous avons pu le voir en  Irak, en Afganistan, en Libye, ou plus avant au Vietnam et au Cambodge. Quand les gens arrêteront de croire tout ce qui se dit à la
télévision, qu'ils chercheront un deuxième son de cloche, alors peut-être que le monde pourra se reveiller! En attendant, Obama nous promet une guerre totale qui sera sans doute la dernière que
nous connaîtrons. D'aillerus pourquoi les russes n'iraient-ils pas mettre leur nez dans les pays voisins des USA, manière.....

ummite 24/03/2014 10:10


encore un qui tente de se faire une place parmi les putschistes du gouvernement  nazi .


quand les ukrainiens vont se rendre compte de l'imposture de ces mecs , saura t'il se sauver à temps ?


bientôt les gens vont planter des gibets !

Caroline.D 24/03/2014 09:24


Là on est en phase 3 sur une échelle de 5. Phase 3 sanctions économiques.


La phase 4 si je me souviens bien, armement pour la défense locale et protection du citoyen (nos armées sont déjà en partie placées aux frontières de l'Ukraine.


Et ensuite phase 5 armement offensif.


En l'espace de 2 semaines on est passé de la phase 1 à la 3. Inquiétez vous seulement des faits.

Toto75 23/03/2014 10:27


Gwendal, vous parlez de Vladimir Poutine bien sur ? Ce dictateur sanguinaire.

gwendal 23/03/2014 00:34


Ce Igor Smeshko doit être enfermé


C'est à cause de ce genre de personne qui met constamment de l'huile sur le feu qu'une escalade meurtrière est possible.
Il doit être neutralisé le plus vite possible

Bourlingueur 23/03/2014 00:08


Dis donc Igor tu ne nous prendrais pas pour des truffes par hasard?

Tu connais tout les secrets?
Ben ça alors!
Quand on sait que dans le monde du renseignement plus qu'ailleurs la cloisonnement est la règle ; tu fais très fort.

Quant à tes 700000 réservistes dont certains sont forcément pro russes ;s'ils sont aussi forts que tu le laisse croire ; alors je peux attaquer un tunguska avec un ouvre boite de dernière
génération les doigts dans le nez.

christian 22/03/2014 23:32


Bonsoir je ne sais pas si les etres de cette planéte ,et notamment les Européens se doutent du risque et de l escalade de se conflit qui sera irréversible si une 3éme guerre mondiale éclate------

zephyr 22/03/2014 22:28


Une grosse merde d'article pro-occidental. Poutine a perdu le sens commun... Voilà son dernier discour qui a été censuré sur youtube tellement il y a du bon sens dans ce qu'il dit... Un discour
d'un homme puissant et sage, Obama fait pale figure à côté!


http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4396

ami 22/03/2014 21:45


Encore un mec qui croit tout comprendre, alors qu'il s'est fait berner par les sionistes qui maîtrisent le monde, cette cabale noire qui va enfin devoir abdiquer.Pour ce Smeshko, seules l'Ukraine
et la Russie existent, il devrait enlever ses oeuillères et voir que tous les pays occidentaux sont responsables de ce gachis. Ensuite j'irai jusqu'à croire qu'ils sont tous de mèches et que
c'est à nous le "petit peuple" de nous réveiller.

Philippe 22/03/2014 20:49


http://www.voltairenet.org/


ne sont ce pas l'Europe caniche des us et les us eux mêmes qui ont destabilisé l'ukraine et "obligé" poutine à une réaction ? ... obama est aussi pourri, va t'en guerre et nouvel ordre
mondialiste que bush père et fils ... et ça, poutine le sais. 

Nous sommes sociaux !

Articles récents