Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un cerveau artificiel en 2050 ?

Publié par David Jarry - Webmaster sur 16 Février 2014, 16:48pm

Catégories : #Sciences

Après le cœur artificiel, il se murmure que c’est au tour du cerveau de quitter le monde organique pour rejoindre celui de l’artifice. Le cerveau pourrait être composé de neurones en nanotubes de carbone, selon des chercheurs américains.

Viterbi, une équipe de recherche interdisciplinaire

 

À la tête de ce projet fou, les professeurs Alice Parker et Chongwu Zhou, spécialisés en génie électrique à l’université de Californie du Sud. Ces ingénieurs sont parvenus à fabriquer une synapse (zone de contact entre deux neurones) fonctionnant grâce à des nanotubes de carbone, réalisant une avancée significative dans l’utilisation des nanotechnologies pour la construction d’un cerveau synthétique. Pour atteindre ce résultat, qui pourrait révolutionner la science en général en offrant une seconde vie à tous ceux victimes de dommages cérébraux, l’équipe de Viterbi, nom de l’unité de recherche, a suivi une démarche interdisciplinaire : les scientifiques ont combiné le design d’un circuit électronique avec la nanotechnologie pour parvenir à recréer le fonctionnement du cerveau.

 

Selon les chercheurs, il faudra encore certainement plusieurs décennies avant de parvenir à développer un cerveau de synthèse, ou même seulement une zone du cerveau fonctionnant de façon artificielle

 

Une première étape encourageante

 

Mais cette trouvaille n’est que la première étape d’un long processus de recherche et de test. Si les scientifiques sont parvenus à construire un circuit pouvant agir comme un neurone, une question de taille demeure : comment réaliser des structures indépendantes de ces circuits qui imiteraient le fonctionnement du cerveau (celui-ci possède 100 milliards de neurones et 10 000 synapses par neurone !) ? Selon les chercheurs, il faudra encore certainement plusieurs décennies avant de parvenir à développer un cerveau de synthèse, ou même seulement une zone du cerveau fonctionnant de façon artificielle. Le but du jeu, à terme, serait bien sûr de rendre cette exacte copie de notre bon vieux cerveau plus puissante et plus intelligente.

Alors certes, le cerveau artificiel, ce n’est pas pour demain, mais une chose est sûre : avec ce genre de découverte, la voie de l’intelligence artificielle est ouverte et passera certainement par la prothèse nanotechnologique. À la clé, la guérison de traumatismes ou de troubles cérébraux. Vivement demain.

 

http://pulse.edf.com/fr

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

jsaispas 17/02/2014 18:51


seigneur je suis bien content d'être humain et d'avoir un cerveau bien vivant lui 

Caroline.D 17/02/2014 02:09


Oui, enfin il ne faut pas se voiler la face. Cela ne sera pas qu'un progrès positif. Je vois les débouchés militaires et la future difficulté des frontières entre humain et robot ou la création
d'armée. Je divague peut être.

gwendal 17/02/2014 01:54


Un cerveau artificiel ne créerait qu'un robot humanoide Car sans âme, pas d'humanité


Les scientifiques qui veulent faire ce genre de d'abomination sont assurément des psychopathes >voir l'article
sur les 2 "humanités"...

Nous sommes sociaux !

Articles récents