Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un changement de pôles se produit sur le Soleil

Publié par Dav sur 5 Avril 2012, 12:31pm

Catégories : #Soleil

 Un changement de pôles se produit sur le Soleil
© Photo: ru.wikipedia.org
     
Selon les informations des astronomes qui participent à l’étude du Soleil, un changement de la polarité des pôles est en train de produire sur cet astre. C'est la raison d’une série des orages magnétiques et de tempêtes de protons, qui affectent considérablement la santé des gens et la performance des systèmes électroniques complexes.


Les scientifiques affirment que des processus similaires se produisent tous les onze ans et coïncident avec le cycle de l'activité solaire. Avec le changement de la polarité des pôles magnétiques, notre étoile augmente en température, et une quantité importante de matériel solaire est éjecté dans l’espace.
 
Origine du champ magnétique solaire
écrit en collaboration avec le Dr David H. Hathaway, NASA-MSFC
L'inversion cyclique du champ magnétique (II)
Nous avons évoqué précédemment la loi des polarités de Hale qui suit un cycle de 22 ans, double de celui des taches sombres. Nous savons aussi que les courants électriques du Soleil génèrent un champ magnétique complexe qui s'étend dans l'espace interplanétaire. Ce champ magnétique se propage à travers le système solaire, emporté par le vent solaire pendant que le Soleil continue de tourner sur lui-même.
Cette rotation enroule le champ magnétique dans une immense spirale appelée "spirale de Parker" en l'honneur du scientifique qui la décrivit le premier.
La spirale de Parker
 
A gauche modélisation du champ magnétique solaire s'étendant dans l'espace interplanétaire. Noter le sens opposé de la spirale de Parker (indiquée par les flèches) dans chacune des hémisphères du Soleil. A droite modèle numérique tenant compte du mouvement brownien (schémas de gauche) dans la photosphère) comparé au modèle théorique. Ces fluctuations "Alfveniques" expliqueraient la diffusion perpendiculaire des rayons cosmiques à travers le champ magnétique solaire. Documents J.Jokippi/U.Arizona e.
Ce champ magnétique est orienté. Il est dirigé vers l'extérieur du Soleil dans l'une des hémisphères et vers l'intérieur dans l'autre hémisphère comme le montre l'illustration ci-dessus. La spirale de Parker présente ainsi des champs magnétiques opposés. L'étroite bande qui sépare les champs de différentes directions est dénommé le feuillet de courant neutre. Etant donné que cette ligne de séparation entre les deux directions ne se situe pas exactement sur l'équateur solaire, la rotation du Soleil provoque une ondulation du feuillet qui se propage dans l'espace interplanétaire avec le vent solaire. On comprendra mieux ainsi pourquoi ce feuillet de courant neutre est souvent appelé "la robe de la ballerine".
En février 2001 les scientifiques ont observé un important changement à ce sujet : le champ magnétique du Soleil s'est inversé. C'est-à-dire que le pôle nord magnétique du Soleil, qui se trouvait encore il y a quelques mois dans l'hémisphère nord, pointe aujourd'hui vers l'hémisphère Sud. C'est une situation littéralement sans dessus-dessous, "topsy-turvy" comme disent les Américains, mais pas inattendue.
Le Dr David Hathaway nous rappelle que "cela se produit toujours à l'approche du maximum solaire. Les pôles magnétiques échangent leur place lors du pic d'activité du cycle des taches solaires; c'est une bonne indication sur le fait que le maximum solaire est bien d'actualité".
Les pôles magnétiques du Soleil resteront tels qu'ils sont, avec le pôle magnétique nord pointant vers l'hémisphère Sud, jusqu'en 2012 époque où ils s'inverseront à nouveau. Pour autant que nous ayons assez de recul cette transition se produit lors du pic du cycle de 11 ans des taches solaires, avec la régularité d'un mouvement d'horlogerie.
Rappelons que le champ magnétique terrestre s'inverse également...lire la suite sur Astrosurf

Piqure de rappel qui pourrait expliquer les événements vus dans le ciel ces deniers temps

 

http://enattendant-2012.blogspot.fr/2012/04/un-changement-de-poles-se-produit-sur.html?spref=fb

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Commenter cet article

lasorciererouge 01/07/2012 11:17



Les minimums d’activité solaire influencent le climat


 


Une étude récemment publiée dans la revue Nature Geoscience indique qu’une équipe
de chercheurs européens a découvert qu’un grand minimum d’activité solaire peut affecter les conditions météorologiques. Des scientifiques du centre allemand de recherches en géosciences (GFZ),
en collaboration avec des collègues néerlandais et suédois, ont apporté des preuves sur le rapport entre un climat/activité solaire sur plusieurs centaines d’années. Un refroidissement soudain
en Europe, associé à une augmentation de l’humidité et de conditions venteuses, a coïncidé avec une réduction de l’activité solaire il y a 2 800 années.


Les chercheurs ont examiné des sédiments annuels stratifiés du lac Meerfelder Maar, en
Allemagne occidentale, pour déterminer les variations de la force du vent et l’activité solaire, en utilisant une approche méthodologique moderne. Un maar est un cratère volcanique créé lorsque
les eaux souterraines entrent en contact avec de la lave chaude ou du magma. Le maar se remplit d’eau pour former un lac en forme de cratère peu profond. La région d’Eifel, en Allemagne, est un
site à forte activité volcanique et c’est à cet endroit que les maars ont été décrits pour la première fois.


L’étude révèle que les Grands maxima d’activité solaire peuvent affecter les conditions
météorologiques en Europe occidentale par des changements au niveau de la circulation atmosphérique régionale. Ces maxima sont caractérisés par des périodes de faible activité solaire. Il y a
environ 2 800 ans, à l’époque où Homère rédigeait l’Iliade et l’Odyssée, l’un de ces grands maxima solaire, le minimum homérique, qui a provoqué des changements climatiques importants en moins
de dix ans en Europe occidentale.


Le lac de cratère a permis d’obtenir d’exceptionnels sédiments stratifiés, permettant une
datation précise des changements climatiques de court terme. Les résultats obtenus ont donc indiqué que l’Europe a connu une période de 200 ans de vents de printemps au cours d’une période de
climat froid et humide. En association aux études de modèles, ils indiquent un mécanisme capable d’expliquer la relation entre un soleil peu fort et le changement climatique.


«Les changements et le renforcement de vents troposphériques seraient associés aux
processus stratosphériques, qui ont affecté le rayonnement ultraviolet», commente Achim Brauer du GFZ, l’initiateur de l’étude. «Cette cascade complexe de processus agit comme un mécanisme
permettant d’expliquer pourquoi d’infimes variations de l’activité solaire sont capables d’entraîner des changements climatiques régionales.»


M. Bauer souligne que ces résultats ne peuvent être directement appliqués aux projections
futures car le climat actuel est également affecté par l’interférence humaine. Toutefois, ils offrent des preuves évidentes d’un aspect du système climatique encore bien méconnu.


Davantage de recherches sont nécessaires mais les chercheurs devraient se concentrer sur
les conséquences des fluctuations au niveau des différentes longueurs d’ondes dans le spectre solaire. Ce n’est que lorsque les rapports entre le climat et l’activité solaire seront compris
qu’il sera possible d’établir une évaluation fiable de l’impact potentiel du prochain minimum solaire dans un monde marqué par le changement climatique d’origine anthropogénique.


Pour de plus amples informations, consulter: German Research Centre for Geosciences
(GFZ):
http://www.gfz-potsdam.de/portal/gfz/home


Via sott.net

juju 06/04/2012 18:27


ah ... pendant une seconde je me suis dis que celui qui venait agressivement sur ce blog aurait pu etre le fameux merah ... mais non ...


bref concernant le soleil, les scientifiques sont encore bien loin de tout savoir sur le soleil, ça ne fais pas des siecle u'on l'observe d'aussi pres... mais oui je pense qu on peut craindre de
lui dans les années a venir ...

Mouhamet Fall 05/04/2012 19:33


Dieu nous aime tous raison pour la quel il nous informe de cequi va se passé sous peut via les scientifique.


qui ne font que confirmé ca parole


 

Nous sommes sociaux !

Articles récents