Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un linteau de bois gravé précise le calendrier maya

Publié par Dav sur 13 Avril 2013, 15:08pm

Catégories : #Mythologies - Civilisations anciennes

 Calendrier maya (illustration) © thinkstock.

Récemment popularisé par une fausse prophétie de fin du monde, le calendrier maya pose le problème de sa conversion dans notre propre calendrier chrétien: une équipe internationale vient de confirmer la correspondance généralement admise en datant un linteau de bois gravé.

Le calendrier des anciens Mayas était pour le moins complexe. Pour donner une date, les Mayas utilisaient deux systèmes, un calendrier sacré, "tzolkin", de 260 jours, et un calendrier solaire, le "haab", composé de 365 jours. Un troisième décompte, appelé "le compte long", faisait le lien entre les systèmes précédents.

Un grand cycle du compte long durait 13 "baktun", un peu plus de 5.000 ans.

C'est la fin d'une telle ère qui a été célébrée le 21 décembre dernier, associée à tort par certains à la fin du monde.

Mais le "4 ahau 3 kankin" marquant la fin de ce grand cycle maya correspondait-il bien au 21 décembre 2012 de notre calendrier moderne?

La corrélation entre les deux calendriers la plus généralement admise par les spécialistes est celle dite de "Goodman-Martinez-Thomson" ou GMT. Mais ce n'est pas la seule. D'aucuns décalent la correspondance d'un à deux siècles, voire davantage.

Les travaux publiés jeudi dans la revue britannique Scientific Reports par l'équipe de Douglas Kennett (Université d'Etat de Pennsylvanie, Etats-Unis) viennent soutenir cette correspondance proposée initialement au début du XXe siècle par Joseph Goodman.

L'acceptation de cette corrélation repose en grande partie sur une datation par le radiocarbone réalisée dans les années 1950 sur deux linteaux de bois de l'ancienne cité de Tikal (Guatemala), où sont gravées des dates maya, expliquent les chercheurs. Mais il subsistait une part d'incertitude.

L'équipe de Douglas Kennett a donc réalisé une série de nouvelles datations au Carbone 14, avec des méthodes plus modernes, sur un de ces linteaux de bois du Temple I, ou Grand Jaguar. Il s'agit d'un linteau en bois de sapotillier, un bois imputrescible, qui porte une série de dates indiquant quand il a été taillé, sculpté et consacré. Les analyses des nouvelles données fournissent une estimation entre 658 et 696 de notre ère pour la découpe et la sculpture du Linteau 3. La sculpture sur ce linteau représente le roi de Tikal Jasaw Chan K'awiil et le texte décrit comment il a défait Yich'aak K'ak'sa, roi de la cité rivale de Calakmul.

"Ces données appuient fortement la corrélation GMT", affirment les chercheurs.

"C'est essentiellement la chronologie maya qui sert de référence pour la Méso-Amérique ancienne en général", a expliqué de son côté à l'AFP Jean-Michel Hoppan (CNRS), archéologue et spécialiste de l'écriture maya, qui fait partie des nombreux scientifiques à utiliser la corrélation GMT.

"Il n'y a que les Mayas et les Olmèques qui nous permettent de positionner des dates par rapport au début de leur ère. Or les Olmèques n'en n'ont donné que quelques-unes", a-t-il ajouté.

Un décalage d'un siècle ou deux dans la chronologie maya a ainsi des répercussions sur l'enchaînement des événements dans l'ensemble de la Méso-Amérique ancienne.

Les Mayas, qui connurent leur apogée entre 250 et 900 après Jésus-Christ en Amérique centrale et au Mexique, ont été plongés dans une période de décadence vers le XIIIe siècle. Selon une hypothèse parfois controversée, le changement climatique, responsable d'une longue sécheresse catastrophique, leur a été fatal.

Situé en pleine jungle, Tikal est l'un des vestiges les plus emblématiques de la civilisation maya.

 

belga.be

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

gwendal 13/04/2013 23:41


La fin du monde est déjà notre quotidien: c'est un changement de conscience!


Et on peut le constater facilement quand 2 menteurs (député ps et le "patron" des juifs) sont poussés à la démission par la volonté du peuple exprimée sur les pages de commentaires des médias mainstream...


La possibilité que le calendrier maya soit mal interprété arrive "à point nomé" pour ceux qui dirigent actuellement le monde...


En gros, ils disent: "hey les gens, vous cassez pas le cul pour vous éveiller, c'est prévu pour dans 200 ans"... Et hop, tous ceux qui croient la nouvelle version se rendorment et les zélites
peuvent continuer a nous baiser, à sec, et avec une poignée de gravillons (clin d'oeil à une réplique d'un film de Belmondo, dont c'est ses 80 ans aujourd'hui! / vive bebel!)


Discernement...!

jophiel 13/04/2013 17:37


Il est certain que la datation du calendrier Maya reste entâché par des erreurs. Le calendrier tel que nous le connaissons a d'abord été un calendrier Julien, puis Grégorien, il est indubitable
que lors de la transition de ces calendriers des erreurs et des "arrangements" ont été réalisés. Quant à ceux qui prônaient la fin du monde pour le 21/12/2012, force est de constater qu'ils ont
fait fausse route, comme quoi tout n'est qu'une question d'interprétation avec le risque de se tromper.

Nous sommes sociaux !

Articles récents