Un monde de fou...

Publié le 26 Février 2012

 

 

Voici le monde que les clowns mondialistes veulent nous imposer. C'est très bien produit.

Une critique acerbe et cynique de la société au travers d'un futur dominé par le divertissement de masse qui prendrait le contrôle de la vie des citoyens, une sombre description d'un avenir pas si éloigné de nous.

 

ESO News

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et après

 

Rédigé par Dav

Publié dans #Nouvel ordre mondial

Commenter cet article

Cabotine 28/02/2012


Analyse choc de la télé-réalité - monde artificiel et mensonger - qui fait réfléchir au moment-même où "The Voice" fait son arrivée sur nos écrans. Belle sychronisation !


Un film sans concession et dérangeant à voir ! Merci.

lasorciererouge 29/02/2012


http://sos-crise.over-blog.com/article-le-nouvel-ordre-mondial-et-la-grece-ce-qui-nous-attend-tous-eva-r-sistons-100411533.html


pour info

lasorciererouge 19/03/2012


http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2011/07/folie-policiere-au-jefferson-memorial.html


....no comment !!

lasorciererouge 24/03/2012


http://conxientia.fr/non-classe/film-soleil-vert-1764


A voir ou à revoir.....notre avenir ?

lasorciererouge 03/04/2012


http://www.wikistrike.com/article-mohamed-merah-les-dessous-de-l-affaire-un-reportage-qui-calme-102743321.html


pendant ce temps la vous ne réfléchissez à RIEN .....et vous gobez leurs mensonges !!

lasorciererouge 27/05/2012


Paradise or Oblivion (sous-titré en 30 langues)





Site officiel : The Venus Project (Français)

lasorciererouge 15/06/2012



Le coup Fatal pour l'Humanité





 


 


 


 


 






 

lasorciererouge 01/07/2012


http://la-dissidence.org/2012/07/01/laurent-ozon-penser-notre-futur/

lasorciererouge 30/09/2012


Brevets américains pour les technologies de "contrôle de l'esprit" et la manipulation mentale (de masse)






 


Il n'y a pas de mots pour décrire ces horreurs...



http://www.google.com/patents/US4877027

http://www.google.com/patents/US5270800

http://www.google.com/patents/US4717343

http://www.google.com/patents/US5123899

http://www.google.com/patents/US6011991

http://www.google.com/patents/US3951134

http://www.google.com/patents/US5159703

http://www.google.com/patents/US5507291



http://www.google.com/patents/US6017302

http://www.google.com/patents/US6052336



Vu sur le site "Conscience du peuple"


lasorciererouge 12/12/2012



Des policiers et gendarmes, caméras à la boutonnière


 


INFOGRAPHIE - Le ministère de l'Intérieur veut commencer par équiper les agents des zones de sécurité prioritaires
pour filmer les interpellations à risque.







 





 


«Puisque les gens nous filment à notre insu, autant que les policiers assurent eux-mêmes la prise d'images et de
son.» La réaction de Patrice Ribeiro, le patron de Synergie-Officiers, syndicat plutôt classé à droite, laisse à penser que la dernière annonce de Manuel Valls ne devrait pas heurter outre mesure les membres des forces de l'ordre.
Car le ministre de l'Intérieur a décidé de relancer un projet des années Sarkozy: équiper les patrouilles de police et de gendarmerie servant dans les quartiers les plus difficiles de
minicaméras épinglées sur la poitrine.


L'appareil, relié à une mémoire flash ou un minidisque dur, doit enregistrer les actions de police mais aussi
les simples contrôles d'identité. Pour couper court à toute polémique et apaiser le climat sur le terrain, tant il est vrai que la présence d'un objectif a tendance à calmer les ardeurs des
plus belliqueux. Où qu'ils se trouvent… Une démonstration officielle pour les syndicats aura lieu après les fêtes.


Dans un premier temps, 164 caméras seront livrées aux patrouilles dans leszones de sécurité prioritaires (ZSP) chères à
l'Hôtel de Beauvau, trois caméras par ZSP donc, pour les policiers et les gendarmes. «À 1000 euros pièce, mieux vaut cibler les dotations», confie-t-on au cabinet du ministre. Le marché
public est en bonne voie. Une première expérimentation a déjà eu lieu en 2009, en Seine-Saint-Denis notamment, mais aussi dans les Yvelines, le Val-de-Marne et, plus tard, dans
l'Essonne.


Rapprocher la police du citoyen


Plusieurs types de «caméras piétons» ont ainsi été testées, ici fixées sur la tête de l'agent par un bandeau, là, accrochées sur le poitrail, ailleurs, cachées dans le
couvre-chef. À Créteil, le kit employé offrait 3 heures seulement en mode enregistrement. D'une manière générale, l'autonomie limitée des batteries restreint l'usage de ces matériels, surtout
par grand froid. Mais il est désormais établi que l'agent décidera lui-même de la mise en fonction de l'enregistreur, selon ses besoins.


Dans l'esprit du ministre, la technologie n'est pas une fin en soi. Les caméras à la boutonnière, qui semblent
les plus pratiques, ne sont que l'une des modalités d'un projet beaucoup plus ambitieux visant à rapprocher la police du citoyen. Il passe par la rénovation du Code de
déontologie, vieux de 26 ans, mais aussi par l'apparition du matricule sur l'uniforme des policiers et gendarmes: 150.000 pièces à apposer sur la tenue de service doivent être commandées
et distribuées d'ici à la fin 2013.


«Attention à la politique gadget», prévient toutefois Patrice Ribeiro. Selon lui, «les minicaméras ne doivent
pas remettre en cause la parole de l'agent assermenté». Son collègue Jean-Marc Bailleul, du Snop-SCSI, syndicat majoritaire chez les officiers de police, renchérit: «Des événements importants
peuvent se dérouler en dehors du champ de la caméra. Par ailleurs, quelles seront les conséquences juridiques si l'appareil d'enregistrement tombe en panne ou si l'agent n'a pas actionné sa
machine au moment où il est pris à partie? On risque de l'accuser d'avoir voulu cacher quelque chose», met-il en garde.


À en croire les policiers, les avocats ne manqueront pas de s'engouffrer dans la brèche, en cas d'oubli ou de
défaillance technique. «Or, on voit bien dans quel sens la justice tranche depuis la jurisprudence de la Cour de cassation sur les gardes à vue: il y a comme une présomption de suspicion sur
la police», déplore un commissaire parisien. Un autre policier, membre d'une unité spécialisée dans le traitement des mineurs, assure, pour sa part, que les vidéos, obligatoires lors des
auditions des moins de 18 ans, «alourdissent considérablement la procédure, alors que personne ou presque n'en réclame les enregistrements, une fois qu'ils ont été réalisés».


Les minicaméras seront-elles un jour généralisées? Le retour d'expérience des ZSP sera déterminant. Tout comme
l'état des finances de la Place Beauvau…


Source: Le Figaro