Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


UN MONDE EN IMPLOSION

Publié par Dav sur 22 Juillet 2012, 17:48pm

Catégories : #Société

 

Un monde en implosion

 

"La question n'est pas de savoir si nous résoudrons la crise de la dette mais si nos enfants accepteront de continuer un système que nous leur avons imposé contre leur gré."

 

Ma génération est celle de la génération gâchée ; nous sommes venus au monde sans but, sans opinion, et sans Dieu. Nous sommes employés dans des sociétés de service comme des pions où le capitalisme nous met en concurrence avec d'autres chairs à chômage : Turques, Chinois, Américains. Le potentiel de notre jeunesse est piétiné sous des impératifs économiques. Entre deux jobs nous errons vers un avenir incertain.

 

Le consumérisme a fait de nous des cerveaux vides qui ne se soucient pas de l'avenir mais d'ipod, d'iphone, et d'ipad. Nous courons après les fringues, et les voitures en faisant des boulots qu'on déteste pour un salaire de misère. L'appauvrissement de nos parents nous a poussés vers des études courtes pour faire des boulots sans intérêt, esclaves de petits chefs heureux du peu de pouvoir qu'on leur a donné. Aucun grand projet ne nous concerne, aucune idée ne vient de nous, personne ne souhaite connaitre notre avis. Nous ne votons pas. Pas assez en tous les cas. Ignorés, méprisés, gâchés.

 

Pourtant les médias nous abreuvent d'images nous faisant croire que nous sommes uniques et merveilleux. La télé-réalité nous apprend que chacun d'entre nous peut un jour avoir son moment de gloire. Qu'il y a une star en chacun de nous. Pas besoin de talent juste nous et notre image suffisent. Abrutis nous ne concevons plus, n'avançons plus, ne critiquons plus. Dans notre désespoir, pathétiques nous crions dans le petit écran. Happés dans un tourbillon ce que nous sommes se répand dans le vide.

Qui pourrait nous sauver ? Nos parents ? Ceux dont l'empire de la honte et de saleté s'étale sous nos yeux jour après jour. Trop inquiets de perdre leur emploi, leur argent, et ce qu'ils pensent être ce qu'ils sont c'est à dire ce qu'ils possèdent.

 

Aucun modèle nous a guidés, nous sommes les enfants rejetés de l'histoire, élevés par les publicités. Nous nous reconnaissons plus dans cet ordinateur, ce téléphone, cette console de jeux que dans nos parents. Inconnus, étrangers nous n'arrivons pas à les respecter pour ce qu'ils sont devenus. Rancune inconsciente, "nous n'oublierons pas et nous ne pardonnerons pas".

Nos combats ne riment à rien. Nous avons été élevés dans le vide. Nous frappons également dans le vide numérique. Et la peur de celui qui possède pousse des vieillards à étouffer dans la rue toute tentative de contestation. Les gueux que nous sommes errons sans emploi, sans but, sans bonheur, maltraités nous essayons de trouver notre place.

 

Même si cela doit se faire à plusieurs milliers de kilomètres nous essayons de trouver une terre encore vierge. Tentant de briser nos liens.

 

 

 

Mais héritiers d'un trône putride de mensonges. Nous savons que nous devrons faire face à des menaces écologiques, terroristes, énergétiques, économiques. Rien ne nous sera épargné. L'avenir est sombre et nous préférons penser au présent. Brûlant comme une lumière nous voulons à tout prix oublier. Drogue, alcool donnez-nous une dose pour oublier. Fuir, fuir ailleurs. Nous gâchons nos corps et nos esprits. Malades, viciés nous essayons de respirer l'air pollué de vos voitures et de lui rendre son oxygène comme nous pouvons. Ces doux instants sont comme des interrupteurs de plaisir dans nos consciences.

Nul combat spirituel pour nous, vous nous avez enlevés Dieu. Enfant rationnel et de la modernité nous ne voyons que ce que vous nous avez laissés. Nous décortiquons la nature, et l'étalons comme une dissection méthodique. Froids et sans amour pour nous-mêmes, nous n'aimons pas la nature. Elle est juste ce qui nous nourrit, nous fournit notre eau, où nous permet de faire de belles photographies. Nos raisons nous poussent à toujours plus d'avidité. Nous sommes des enfants inconscients dont l'âme et la morale ne signifient plus rien.

 

Méfiez-vous de nous. Vous qui nous léguez ce monde. Vous savez tout autant que nous que nous n'agirons pas dans votre intérêt quand nous aurons des décisions à prendre. La retraite ? Vous pensez vraiment que nous paierons pour vous après tout ça ? La dette ? Contractée pour rembourser un modèle financier corrompu et inique ? Ces mêmes banques qui nous ont endettés dès nos études.

 

Soyons sérieux, vous agissez comme nous. Vous vivez dans le présent de manière irresponsable et inconsciente. La différence est que demain nous ne pourrons plus maintenir votre Titanic à flot. Coulant nous ne sauverons que les plus jeunes d'entre nous. Excusez-nous mais on en a vraiment, vraiment plein le cul.

 

 

Agoravox.fr


Note de Kannie : désarroi de la Jeunesse, certes, prise de conscience bienvenue, mais à quoi bon des menaces ? Ne vaut-il mieux pas s'appliquer à bifurquer et, considérant les erreurs passées, trouver le bon chemin ? ACTION !

 

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

lasorciererouge 14/10/2012 10:13


http://sos-crise.over-blog.com/article-urgent-terrorisme-islamique-video-encore-24-h-compte-rendu-eva-111225036.html

ikkywar 24/07/2012 20:01


"On ne porte que la marque
Qu'on arbore fièrement
On croit même qu'on se démarque
Alors qu'on vit conformément

Qu'est-ce que l'on peut bien prouver
En Levi's ou en Lacoste
Moi j'arpente le pavé
Avec un polo La Poste

Ca donne de quoi discuter
Plutôt que de parler du ciel
Une voie, une facilité
Face au vide existentiel

Bonjour, moi c'est Calvin Klein
Enchanté, moi c'est Champion
Et à part ça tout va bien
On est tous les mêmes pions

Sacro-sainte nouveauté
Que la religion des marchands
Doit sans cesse réinventer
Pour que l'on ne devienne pas méchants

C'est une pieuse mission
Acheter doit devenir un réflexe
Ou alors c'est l'exclusion
Tu seras mis à l'index

refrain :
{Nous ne sommes que la somme
De tout ce que l'on consomme
Ecoute donc, on te somme
De faire le grand somme
Ils font de la com' et du gros son
Tout pour que tu consommes
Si t'es un homme, si t'es un homme
Si t'es un homme : Consomme!}

A force de consommer
De consommer frénétiquement
On finit par transformer
Jusqu'à l'amour les sentiments

Si quand tu me parles tu m'ennuies
Je te zappe avec mon portable
Mes amis sont des produits
Et dépendent de mes humeurs instables

L'homme du troisième millénaire
Sera le consommateur
Frustré, envieux, actionnaire
Un con, un sot, un mateur."


Ce texte viens de la chanson consomme du groupe bistanclaque..je l'affection pour la verité qui s'en degage.


 

Xtal 24/07/2012 14:07


Merci de ton témoignage François. J'espere que tu ne te sens pas trop coupable non plus ;) Ca serait dommage.


Mais même si la "faute" vient des generations passés, du moment que les erreurs sont comprises c'est tout ce qui compte.


D'autres de générations plus enciennes restent dans leur vision imposé par le systeme et ne veulent pas en changer sous peine de se rendre compte qu'ils ont passé leur vie à etre "esclave".


La génération présente, n'est pas forcement mieux... heureusement il y a des exceptions :D.


Bref, vieux,jeune, homme et femme, changeont ce monde, avant de tout perdre.

François 24/07/2012 09:00


Merci MrHagakure,


Je fais partie des 'anciens' qui ont laissé la merde s'installer. Personnellement je m'en excuse même si cela ne sert plus à grand-chose. C'est vrai que 'nous' n'avons pas eu conscience de la
beauté de la planète et quand c'était le cas nous étions impuissants face à la sur-con-sommation dans laquelle on nous promenait. Cependant n'a t'il pas fallu cela pour qu'une génération (la
tienne et celle de mes enfants) prenniez réellement les choses en main? Tu vas peut-être pensé que ce discours est facile, néanmoins saches que nous avons fait comme toi aujourd'hui, càd, ce que
nous avons pu, à notre niveau de conscience et avec nos moyens. Le contrôle du peuple, son endormissement programmé et accepté par lui-même  ne date, malheureusement, pas d'hier. Et il
continue encore ce jour. Voici plusieurs années que je me suis grandement retiré du système et nous sommes aujourd'hui plusieurs milliers dans ce cas , et de plus en plus à le faire. Voilà
l'espoir, car pour stopper cette folie humaine à l'auto-destruction, il n'y a que le boycot de ce qui ne nous est pas vraiment utile. Nous avons effectivement le pouvoir du dernier mot... je
souhaite du fond de mon coeur et du plus haut de mon esprit que ta génération saura se passer du superflu et nous montrer l'essentiel.


Une annecdote: il y a 20 ans environ les médias nous informaient que les chaussure de sport de marques connues étaient fabriquées par des enfants exploités. A l'époque je me suis dit "plus
personne ne va en acheter et alors  ce sera réglé". Ma et Ta génération en porte encore aujourd'hui et c'est toujours fabriqué par des mômes. Tu vois ce n'est pas simple. Je t'embrasse comme
j'embrasse mes enfants tout aussi en colère que toi et moi.

ikkywar 23/07/2012 19:35


Xtal 23/07/2012 15:07


Bien dit MrHagakure !


Je suis à peine plus vieux que toi et y'en a ras le cul ('scusez l'expression).


Sonnons la révolte, faisons tomber tous ces banquiers et ces "élites" super riches.


Prenons nos balls à deux mains plutot que d'essayer de coler au systeme , qui lui ne cole avec rien à part la souffrance.


 


Révolutionnairement,


Xtal ;)

MrHagakure 23/07/2012 00:17


Pour etre de la meme genération que l'auteur (19 ans) je comprends parfaitement ce texte et approuve cette vision .


pour nous qui arrivons dans cette société et voyons les choses avec un oeil neuf il nous est litéralement impossible de rentrer dans ce moule inconfortable qui à détruit ce monde en l'espce d'un
siécle.


Quand l'auteur parle de dieu il ne parle pas forcément de religion mais de spiritualité , et nous le voyons tout les jours et particuliérement en France qu'il y'a un piédestal à la médiocrité
sous toutes ses coutures et que l'on rejette comme le démon ce qui peut donner aux gens un peu de qualité et de profondeur.


Notre rancoeur envers nos parents et grands parents vient du fait que ces derniers ont vécu cette période ou on ne fesait pas valoir les diférences et ou la simplicité rassemblé les gens mais
n'ont rien fait pour empecher le basculement de nos valeurs dans un "schmilblick" mondial anti-humain.


Nous somme la génération du ras le bol qui à cause de l'irésponsabilité de nos ainés ne peut se révolter sous peine de se détruire elle meme.


Aujourd'hui on ne veut plus s'adapter mais créer et il va faloir vous implantez ca dans le crane parce que la marmite va exploser dans tout les sens dans tr"s peu de temps et nous reprendrons la
main . ASSUREMENT.

lasorciererouge 22/07/2012 22:28


.....si je me souviens bien dans ce "film" il y a plein de chats,...elle aime lasorciereRed!


Mais pour le reste, décors et ambiance brrr !!

JBL1960 22/07/2012 19:33


Tout n'est pas faux.


Mais, je vous conseille, même si cela a un peu mal veillie, le film "L'âge de cristal" avec P. Ustinov, M. York... Je suis née en 1960 et croyez moi, il fallait rentrer dans le moule. Alors, ne
soyez pas si tranché dans vos convictions. Une seule personne peut changer le monde. Tous les "vieux" ne pensent pas pareil. On change avec le temps et ne soyez pas si sûr que seul les jeunes ont
la capacité de changer le monde.


Pourquoi voulez-vous absolument croire en un Dieu ?


J'espère sincèrement que nous serons de + en + nombreux à nous éveiller !


Jeunes, vieux, cela n'a pas d'importance. Seul le changement compte.


Albert Einstein a dit : "Nous avons besoin d'une nouvelle façon de penser pour que l'humanité survive".


Perso, je ne possède rien. J'attends l'étincelle ! Courage.

Dav 22/07/2012 22:17



J'adore ce n'est pas un film mais une serie TV j'étais passionné à l'époque merci de ce rappel



Nous sommes sociaux !

Articles récents