Samedi 25 février 2012 6 25 /02 /Fév /2012 23:16
       
 
 
 

petrole

 

 

Après le Pentagone, la Bundeswehr a publié en septembre 2010 un rapport alarmiste quant aux conséquences, pour l'économie et la paix dans le monde, d'un pic pétrolier qui serait imminent voir dépassé.

L’article paru en septembre 2010 dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, le magazine s’est en effet procuré un rapport du département d’analyse du futur de la Bundeswehr, l’armée allemande, qui estime qu’il est probable que que « Peak Oil se produise aux alentours de l’année 2010, et qu’il ait des conséquences sur la sécurité dans un délai de quinze à trente ans ».


Ce pic pétrolier, c’est à dire le jour à partir duquel la production mondiale de pétrole amorcera un déclin inéluctable, entraînera une flambée des prix, et « à moyen terme, le système économique global et chaque économie de marché nationale pourrait s’effondrer », estiment les analystes de l’armée allemande. « Des pénuries de biens vitaux », notamment de nourriture, pourraient apparaître, ajoutent-ils, conduisant à la mise en place de « politiques de rationnement ». Les auteurs du rapport s’inquiètent aussi des conséquences géopolitiques de la raréfaction du pétrole qui pourrait favoriser la montée des extrémismes. Dans ce contexte, « les États qui dépendent des importations de pétrole » seront obligés « de montrer plus de pragmatisme à l’égard des pays producteurs », estiment-ils, en se montant, dans le cas de l’Allemagne par exemple, plus souple à l’égard de la Russie ou plus dur vis-à-vis d’Israël.

 

Ce rapport de la Bundeswehr intervient dans la foulée de celui publié en mars dernier par l’état-major interarmées américain et qui prévoyait une « crise énergétique sévère » d’ici à 2015.

"Le « Service d’analyse du futur », un think tank qui fait partie du « centre de transformation de l’armée allemande » a pour la première fois analysé l’aspect politique de sécurité du problème du Peak Oil. Les auteurs, sous la direction du Lieutenant Colonel Thomas Will, décrivent en des termes dramatiques les conséquences d’un épuisement irréversible des matières premières.

"Ils mettent en garde contre une modification de l’équilibre global du pouvoir, contre de nouvelles relations de dépendance, contre une perte d’influence des nations industrielles européennes, contre l’effondrement total des marchés, contre de graves crises politiques et économiques.

"L’étude, dont l’authenticité a été confirmée au Spiegel Online par des sources proches du gouvernement, n’était pas destinée à être publiée. Il ne s’agirait que d’un brouillon, un point de vue purement scientifique, qui n’a pas encore été revu par le ministère de la Défense ou d’autres organes gouvernementaux.

 

petrole"L’auteur principal, Will, a refusé de répondre aux questions sur cette étude. Il est cependant peu probable que l’armée allemande ou le gouvernement aient eu l’intention de publier ce document tel quel. Mais cette étude démontre a quel point le gouvernement allemand est déjà préoccupé par le problème du Peak Oil.

 

"Cet incident présente des similitudes avec un autre qui a eu lieu en Grande Bretagne. Pas plus tard que la semaine précédente, le Guardian avait rapporté que des documents secrets du ministère britannique de l’énergie et du changement climatique (DECC) semblent montrer que le gouvernement britannique est plus préoccupé qu’il ne veut bien l’admettre par une future crise de l’approvisionnement.

 

 En conséquence, le DECC, la Banque d’Angleterre, le ministère de la Défense britannique et des représentants de l’industrie étudieraient un plan de crise qui traite des conséquences d’une possible pénurie d’approvisionnement.

"Le Spiegel Online a eu accès aux questions posées lors de groupes de travail sur le fameux Peak Oil à des experts en énergie. Un porte-parole du DECC s’est efforcé de calmer le jeu. L’enquête serait de la routine, a-t-il déclaré au Guardian. Elles n’auraient aucune implication politique. L’étude de l’armée allemande pourrait également ne pas avoir de conséquence politique immédiate. Mais elle montre que le gouvernement craint que la pénurie puisse se produire rapidement.

 

petrole

 

Des hausses brutales de prix pourraient donc être observées dans la plupart des industries et à toutes les étapes de la chaîne de l’approvisionnement industriel. « À moyen terme, le système économique global et toutes les économies nationales de marché s’écrouleraient ».

 

"Retour à l’économie planifiée : puisque la quasi totalité des secteurs de l’économie dépendent fortement du pétrole, le Peak Oil pourrait conduire à une « défaillance partielle ou totale des marchés », dit l’étude. « Une alternative concevable serait un rationnement gouvernemental, une allocation de denrées importantes ainsi que la mise en place de plans de production et autres mesures coercitives de court terme pour remplacer les mécanismes de base des marchés en temps de crise. »

"Réaction en chaîne globale : « Une restructuration de la fourniture du pétrole ne sera pas possible équitablement dans toutes les régions du monde avant le début du Peak Oil », dit l’étude. Il est probable qu’un grand nombre de pays ne soit pas en mesure de faire à temps les investissements nécessaires, ou avec « une ampleur suffisante ». S’il y avait des effondrements économiques dans certaines régions du monde, l’Allemagne pourrait être affectée. L’Allemagne n’échapperait pas à la crise des autres pays, tant elle est liée à l’économie globale.

 

petrole

 

"Crise de légitimité politique. L’étude de l’armée allemande relève aussi l’inquiétude pour la survie de la démocratie elle-même. Une partie de la population pourrait percevoir le bouleversement déclenché par le Peak Oil comme une « crise systémique généralisée ». Ceci créerait un espace pour des alternatives idéologiques ou extrémistes aux formes existantes de gouvernement. Une fragmentation des populations affectées est probable, et « pourrait dans des cas extrêmes conduire à des conflits ouverts ».


sources : http://www.terraeco.net / http://www.reporterre.net/

publi 3-4Vers un nouveau paradigme"

2012 et après"


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés