Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un pacu, poisson réputé mangeur de testicules, pêché dans la Seine

Publié par Dav sur 4 Septembre 2013, 09:10am

Catégories : #Environnement


Un pacu, gros poisson d'eau douce originaire d'Amazonie, a été découvert dans la Seine vendredi dernier par un pêcheur à la ligne qui, peu habitué à dégoter ce genre de spécimens dans la capitale, a immédiatement prévenu la Brigade fluviale de Paris. | Wikipedia


Gare au pacu ! Un spécimen de ce gros poisson sud-américain issu de la famille des piranhas et réputé mangeur de testicules a été découvert vendredi dernier dans la Seine par un pêcheur à la ligne qui a immédiatement prévenu la Brigade fluviale de Paris.

Un pacu, poisson réputé mangeur de testicules, pêché dans la Seine
«Quelque peu sceptique mais toujours à l'écoute et intéressé, le policier lui demande s'il peut envoyer une photo du spécimen voire l'apporter à la brigade fluviale.
 
Le pêcheur s'exécute et les policiers plongeurs ne peuvent que reconnaître l'évidence !», rapporte la préfecture de Paris ce mardi dans son rapport hebdomadaire. Ce pacu fait partie de ces «nouveaux animaux de compagnies» (NAC) dont certains propriétaires se plaisent à se débarrasser dans le fleuve, le peuplant ainsi d'une faune pour le moins «inhabituelle», précise la préfecture.

«Casse-noisettes» confond les noix et les testicules

Les Parisiens, s'ils se baignaient dans la Seine, auraient en effet des raisons de s'inquiéter... Cet exotique poisson d'eau douce originaire d'Amazonie, dont les plus gros individus peuvent mesurer jusqu'à 88 centimètres et peser 25 kilos, serait connu pour aimer avaler les parties génitales de ces messieurs.

A quoi doit-il cette sordide réputation ? Omnivore comme la plupart des piranhas, le pacu se nourrit essentiellement de fruits, d'algues, d'insectes et de petits mollusques. Malgré sa puissante mâchoire - dotée de dents toutefois bien moins aiguisées que nombre de ses cousins -, il n'est donc pas un grand prédateur à l'origine. Mais la faim justifiant les moyens, il se serait déjà rabattu, en période de disette, sur des testicules humains, qui ressemblent aux petits fruits et aux noisettes qu'il chérit tant.

Un pacu retrouvé dans la Seine à Paris (Crédit : Préfecture de Paris)
Un pacu retrouvé dans la Seine à Paris (Crédit : Préfecture de Paris)
C'est en tout cas ce qu'a rapporté le biologiste et documentariste animalier américain Jeremy Wade en juillet dernier dans son émission «Animal Planet» (Discovery Channel). Ce dernier s'était penché sur l'histoire du pacu après la découverte d'un spécimen dans un lac de l'Illinois (est des Etats-Unis). Il y raconte que plusieurs habitants de Papouasie-Nouvelle Guinée qui se baignaient dans la rivière en fin de journée ont été «castrés» par quelque chose qui se trouvait dans l'eau et sont mort d'une hémorragie. Ce poisson est bien un «nutcracker», un «casse-noisette» : ses dents sont faites pour craquer des noix, explique Jeremy Wade. «Mais en Papouasie-Nouvelle Guinée, ils n'ont pas trouvé leur nourriture de base, donc ils s'en sont pris à quelque chose qui la leur rappelait», conclut-il. (...Lire la suite sur LEPARISIEN.FR)
 

 
 

Un pacu, poisson réputé mangeur de testicules, pêché dans la Seine

SOURCE : LeParisien.fr

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Yann 06/09/2013 11:12


Tout d'abord le Pacu est un poisson d'amérique du sud, pas de papouasie nouvelle guinée.


Ensuite, l'histoire  du poisson castrateur est un Hoax, une légende urbaine reprise par de nombreux médias qui s'emblent s'emmerder en aout. Vous croyez vraiment qu'il puisse prendre une
paire de c.... pour des noix ??? Déjà il faudrait que ça y ressemble, ensuite, il faudrait nager nu dans l'amazone, enfin, il faudrait aussi un comportement aussi incroyable qu'inatendu pour
qu'un poisson herbivore ou frugivore s'attaque à une proie vivante.


Michel Jegu, un chercheur spécialiste des Pacus, a envoyé un e-mail à la rédaction de Rue 89 qui voulait l'interroger sur le sujet : 



« Ce bruit autour du Pacu et de sa prédilection pour les testicules humains ne peut faire que sourire qui connait les habitudes de ces poissons dans le bassin amazonien.


Et pourquoi n’irait-il pas se jeter sur les putois, daim, renard ou quelconque animal avec testicules qui viendrait à traverser la rivière ? [...]


Je n’ai jamais entendu parler d’une quelconque histoire de Pacu attaquant les nageurs aux doigts de pieds, au pouce, au nez ou aux testicules en Amazonie. »

Max 05/09/2013 15:15


J'ai une ex qui avait tout d'un pacu :x

Sioux Later 05/09/2013 11:45


Damned ! J'te dis pas la scene..

Nous sommes sociaux !

Articles récents