Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un retour inattendu du renard roux à Paris

Publié par Dav sur 26 Novembre 2012, 13:01pm

Catégories : #Environnement

Le renard roux envahit de nouveau parcs et rues de Paris

Des renards roux se promènent à nouveau dans les parcs de Paris (crédits : Bernd Blumhardt - Wikipédia)

Le renard roux fait sa réapparition dans Paris, attiré par une nourriture abondante. Un retour inattendu de la biodiversité dont se félicitent les spécialistes.

L'urbanisation galopante et les campagnes contre la rage des années 1990 avaient chassé les renards de la capitale. Aujourd'hui, ils reviennent à Paris où ils trouvent sans obstacle de la nourriture en abondance. "C'est un endroit très riche en aliments pour eux, que ce soit des déchets humains ou des petits rongeurs. Ils y sont naturellement tranquilles et ne sont pas pourchassés comme c'est le cas à la campagne", explique Patrick Haffner, du service du patrimoine naturel au Museum national d'histoire naturelle (MNHN).

"C'est un animal très opportuniste qui va fouiller toutes les décharges. Il va chercher ailleurs, pourquoi pas en ville, s'il a de quoi manger, s'abriter la nuit", souligne Michel Catusse, de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Ainsi, récemment, des renards roux ont été aperçus aux Buttes-Chaumont, au Jardin du Luxembourg, place de la République et dans le sud-ouest parisien. Une affirmation confirmée par M. Haffner. "Il y a effectivement des renards qui fréquentent Paris. En dehors des bois de Vincennes et de Boulogne, il y en a qui pénètrent carrément en ville, y compris dans des rues de Paris".

Ils passent par la petite ceinture ferroviaire autour de Paris car ils éprouvent des difficultés à franchir les axes routiers comme le périphérique. Ce phénomène reste toutefois limité "leur nombre n'est pas aussi exceptionnel" que dans les forêts de la périphérie, précise Xavier Japiot, de l'Agence d'écologie urbaine de la Ville de Pari cité par l'AFP. Selon lui, "on a une estimation de 12 à 15 renards". On est donc encore loin de Londres, qui compte 10.000 renards qui profitent de ses immenses parcs.

 

Un indicateur de la bonne santé de l'environnement

 

"Étonnamment, côté Bois de Boulogne, on a très peu d'individus, on n'a pas de reproductions connues. Et pourtant, il y a tout ce qu'il faut : la nourriture, le gîte... On ne l'explique pas. C'est vraiment un point mystérieux", note M. Japiot. Quoiqu’il en soit, le retour du renard réjouit la plupart des scientifiques. "C'est une chance, ça remet un petit peu de la biodiversité dans la ville, on retrouve quelque chose qu'on a perdu, un contact avec le monde sauvage", estime M. Haffner. "Leur présence est un bio indicateur, c'est-à-dire qu'ils rendent compte d'une bonne santé dans l'écosystème urbain", renchérit de son côté M. Japiot. Et vous en avez-vous aperçu ?

 

NP le nouveau paradigme
 

Commenter cet article

lasorciererouge 17/06/2013 23:15


Les renards nains sauvés d’une extinction programmée


 





Chaque année, de nombreuse espèces disparaissent.


La bonne nouvelle nous vient cette fois-ci des Channel Islands en Californie, où les renards nains ont été sauvés
d’une extinction qui semblait pourtant inéluctable. La présence de renards sur ces îles californiennes remonte à plusieurs milliers d’années. A l’époque il
s’agissait de renards gris de taille normale. Au fil des siècles, l’espèce à évolué, jusqu’à donner des touts petits renards, particulièrement mignons et adorables. Mais les choses ont changé avec l’arrivée sur ces îles d’un nouvelle espèce d’aigle, particulièrement prédatrice.


Les aigles se sont rapidement mis à attaquer les moutons et les cochons d’élevage
présents sur les îles. Et au passage, ils en profitaient pour tuer et dévorer les adorables petits renards. Ces derniers étaient alors en voie
d’extinction. Heureusement, les défenseurs de la faune locale ont pris la décision de sacrifier une partie des moutons et des cochons pour limiter la tentation des
aigles.


Ce qui a finalement fonctionné, puisque les aigles sont repartis en direction du continent et que plusieurs milliers
de petits renards peuplent à nouveaux les Channel Islands. 1.300 d’entre eux seraient même présents sur une seule île.


http://www.zegreenweb.com


 

noel rousseaux 27/11/2012 12:53


bonjour


oui aprés les renards y aura t'il des loups


ce serait beaucoup mieux que dans les campagnes...


noel

Jon 27/11/2012 00:50


Bizzare on na le meme probleme cette année dans une banlieu de Montreal,Canada. les Renards revienne en force et bouffe les chats des voisin...

Nous sommes sociaux !

Articles récents