Samedi 10 septembre 2011 6 10 /09 /Sep /2011 17:31

Le satellite UARS en orbite.

Le satellite UARS en orbite. NASA

ESPACE - Le phénomène n'est pas neuf, mais la quantité de débris qui devraient toucher le sol est plus importante qu'habituellement...

Quels risques de vous prendre un bout de vieux satellite sur la tête? 1 sur 21.000 milliards, selon la Nasa –soit beaucoup moins que de gagner le gros lot à l'euromillion. En revanche, la probabilité qu'une personne, quelque part sur Terre, soit touchée par un débris, chute à 1 sur 3200.

Le satellite surveillé par la Nasa, UARS, est l'équivalent d'un petit bus (10 mètres pour 6 tonnes). Mis en orbite en 1991, il a achevé sa mission en 2005. Comme il n'a plus de fuel, il ne peut pas être précipité à un endroit précis (dans le Pacifique, par exemple). Petit à petit, il retombe vers l'atmosphère. Si la plupart des débris devraient se consumer, environ 500 kg devraient toucher le sol, sans doute fin septembre, et la Nasa n'a aucun moyen de prévoir où jusqu'à environ 2 heures avant la chute finale.

Beaucoup de zones inhabitées

Heureusement, 70% de la surface terrestre est occupée par de l'eau. Pour le reste, une fois qu'on retire les déserts, les montagnes et la toundra, l'homme n'occupe qu'entre 5 et 10% de la planète. La Nasa, qui publiera un bulletin hebdomadaire sur UARS, rappelle qu'en moyenne, un débris retombe chaque jour au sol. Selon l'Agence américaine, aucune personne n'a jamais été blessée.

La semaine dernière, un rapport sonnait cependant l'alarme, indiquant que le niveau des débris actuellement en orbite avait atteint un niveau «critique». Selon leur altitude, les satellites abandonnés peuvent rester en orbite de quelques années (pour les plus bas, situés à quelques centaines de km) à plusieurs milliers d'années pour les géostationnaires (à 30.000 km).

En cas de collision, comme en 2009, des dizaines de milliers de débris se retrouvent éparpillés et tournent autour de la Terre à plusieurs milliers de km/h, pouvant occasionner de gros dégâts pour d'autres satellites ou l'ISS. Avec un effet boule de neige, ils pourraient atteindre une telle densité qu'il deviendrait impossible de mettre de nouveaux satellites en orbite. Pour l'instant, les solutions pour faire le ménage restent coûteuses et technologiquement complexes. Mais tôt ou tard, il faudra bien finir par donner un bon coup de balais.

 

Philippe Berry pour20 minutes.fr
Dav  "2012 un nouveau paradigme"

REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

http://www.youtube.com/watch?v=3PTzUKWuylg

plusieurs vidéos sur nasa .gov 11133

tendresse infinie

Nina*

Commentaire n°1 posté par Nina* le 10/09/2011 à 20h47

Merci Nina bisous

Réponse de Dav le 11/09/2011 à 02h29

Peut-on encore croire aujourd'hui qu'un simple X rouge dans un carré de même couleur puisse signifier un impact quelconque ? Non, il s'agit simplement d'une image de remplacement informatique qui indique qu'un fichier source est inexistant. Tout le monde le sait !

Et pour preuve, l'image qui devrait s'afficher aux coordonnées supposées terrestres qu'on voit dans la vidéo est une image de Mars. Remplacez l'extension kml par jpg et vous verrez. Faites coïncider les coordonnées avec la planète mars et vous verrez que l'image s'affiche exactement. De plus, si on observe bien le lien hypertexte en relation avec 11133, on voit bien qu'il s'agit de Mars et non de la Terre.

Avant de poster un lien vers une vidéo, on effectue quelques recherches quant à la réalité des faits exposés. Dans le cas contraire, c'est de la manipulation fédératrice, souhaitée ou non. Personnellement, je trouve cela encore plus dangeureux que la non information des instances dirigeantes et des médias. Faut-il rester ignorant ou adhérer à de fausses idées ?

Bien à vous

Commentaire n°2 posté par Halcyon70 le 11/09/2011 à 11h06

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés