Un séisme secoue la mer Norvégienne, alerte au tsunami

Publié le 25 Mai 2012

   

Un séisme secoue la mer Norvégienne, alerte au tsunami

Photo: EPA
 

Un tremblement de terre de magnitude 6,2 s’est produit dans la mer de Norvège, a rapporté l'Institut géologique américain (USGS) sur son site internet.

Le séisme a eu lieu jeudi à 22 H 47 heure locale (22 H 47 GMT), à une profondeur de 8,8 kms. L'épicentre a été localisé à 601 kms au nord-ouest de Tromso, en Norvège, et à 1 472 kms au nord-est de Reykjavik, capitale de l'Islande, selon l'USGS.

Une alerte au tsunami a été lancée immédiatement après le séisme.

 

La voix de la Russie

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés

Rédigé par Dav

Publié dans #Changements terrestres

Commenter cet article

philou 25/05/2012


la terre va  faire peau neuve....

mehdi assem 26/05/2012


Après ces forts séismes en Europe aux européens de convertir a l'islam immédiatement pour éviter un tsunami un volcan déluge fort séisme après l'islam le judaisme et le christianisme ne sont pas
valable après l'islam la fin du monde ALLAH punit les pays musulmans par ces catastrophes et les révoltes ces pays aucune relation avec le vrai islam

nadine 26/05/2012


Mehdi, Allah ne punit pas!!! seuls les hommes savent punir!

Badonga 26/05/2012


Il n'y a pas de Dieu vengeur, assoiffé de sang. Pas plus d'Allah punissant. La confusion, voilà la première auto punition. Quand, dans une minute, tu n'auras plus aucune pensée, je te saluerai.
Quand, du lever au coucher, tu n'auras pas une seule pensée mauvaise, mais de la douceur, même pour les objets, je te saluerai. Quand tu seras vide, Dieu te remplira. Ce ne sont pourtant pas les
mystiques qui manquent dans l'Islam ! Mais les oreilles sont pleines de mots creux. Son Essence plane dans le silence. Seuls les simples "en esprit" bénéficient de sa présence. Quel est le mot le
plus utilisé dans le Coran ? Le "rappel". Et le Prophète de préciser : le rappel "silencieux". Pratique le Dhikr. La voie du coeur, et laisse-toi embraser en Son Amour. Alors tu comprendras le
pourquoi et le comment. " ... pour que se réalise la parole de Dieu dans un hadîth Qudsî : « Je suis selon ce que Mon serviteur pense que Je suis ». Applique-toi prestement, c'est bientôt l'heure
de la moisson. Et au vu du mal qui se généralise, se banalise, se justifie, ça va taper sec ! Rassure-toi, il y a d'autres gares de triage dans ce multivers. Tu pourras reprendre ton ouvrage
comme tu l'as laissé.

lasorciererouge 30/05/2012


La planète Terre s'effrite





La presse ne relaye pas souvent les phénomènes dont les scientifiques non aucune explication logique à fournir au public, et qui affectent sévèrement les paysages de notre
planète. En dehors d’inondations d’éruptions volcaniques et de séismes, très rares sont les autres phénomènes, faisant l’objet d’articles. En voici un « tout petit » aperçu à travers le
monde, mais ce sont les plus significatifs, ceux qui démontrent sans détoures que notre coquille d’oeuf est en pleine restructuration. Fausse est la rumeur selon laquelle notre planète
gonflerait.


Les phénomènes dont il est question ci-après, ne sont relatés qu’au travers de publications scientifiques
spécialisées et dans les échanges du même ordre entre les chercheurs eux-mêmes. Ce n’est qu’à l’occasion de fuites rares, qu’ils se retrouvent dans la presse et uniquement celle en soif de
sensationnalisme. Je parle de ces fissures qui de jour en jour lézardent la croûte terrestre, qui mettent non seulement en danger la vie des populations riveraines, mais également laissent
envisager un chaos sans précédent au travers du monde tout entier.


Quel serait l’origine des ces fissures, qui peuvent s’étendre sur des kilomètres de long et parfois ne faire
qu’une dizaine de mètres. Au stade actuel des études lancées à travers le monde, il y a à peine deux ans, les scientifiques de renom, et recrutés par les états, n’ont jusqu’à ce jour, pu apporter
une quelconque réponse, alors que ce phénomène s’amplifie. Lors de ma participation à une autre étude, pour évaluer les conséquences d’un Big One californien, sur le Nevada et la caldeira de
Yellowstone, j’ai eu accès à des données et autres relevés. Ces derniers, dans ce contexte bien précis, n’avaient pas d’incidences majeurs, mais dernièrement je les ai ressortis, pour faire des
recoupements sur d’autres sujets. Et là, ils mettaient clairement en évidence, un problème dont jusqu’ici peu de scientifiques ont acceptés d’en avaliser les résultats, tellement ils sont en
contradiction avec les quelques connaissances et surtout, les sacrosaints « modèles » de prévisions sur lesquels les chercheurs se reposent. Mais actuellement la Terre est en mouvement
accéléré, et donc ne permet plus aux modèles établis, d’être encore d’une quelconque fiabilité. Prenons le déplacement de la plaque Pacific, ces modèles étaient établis sur une échelle de temps
de 10 ans. D’après les simulations, il y a 3 ans, le même déplacement s’opérait sur 8 ans et 6 mois, fin 2010 les relevés permettaient de voir une accélération de ce déplacement, amenant les
chiffres à 6 ans et 10 mois et fin 2011, ils n’en étaient qu’à 5 ans et 3mois. Alors que la date de relève fut devancée de 6 mois, les derniers relevés les amènent à 4 ans et 10 mois. Donc en
bout de course, un déplacement de 10 cm/an il y a 10 ans nous amène actuellement entre 15 et 17 cm/an et 19cm à certains endroits du Pacific Est.


Donc j’en conclu que les déplacements des plaques étant plus rapides qu’il y a 10 ans, le repositionnement des
prismes d’accrétions et la décharge de l’énergie accumulée aux points de friction, se font plus rapidement et de façon plus vive, d’où la puissance plus élevée, des séismes. Mais à ce
repositionnement s’ajoute un autre phénomène, la partie de plaque supérieure qui prolonge le prisme d’accrétion tente à s’affaisser après le choc. Ce qui fait que la partie concernée, pouvant
aller à des centaines, des milliers de kilomètres à l’intérieur des terres, suit ce mouvement d’affaissement et donc se fissure, un peu à l’image de l’effondrement d’une falaise.


Voici quelques exemples très significatifs de ces mouvements de terrains, qu’on peut aisément qualifiés
d’annonciateurs d’un évènement importants.



Déjà en 2005 une équipe de chercheurs anglais, a constaté sur base des données transmises par ENVISAT, la
formation en à peine 3 semaines, d’une fissure de 8 m de large et s’étendant sur près de 60 km le long du rift d’Afar en Ethiopie. Le point de départ de cette fissure correspondrait avec
l’éruption du Dabbahu, et pourrait à terme, séparer l’Ethiopie de l’Erythrée en formant une mer.


Début juin 2010, Birch Creek, état du Michigan, du jour au lendemain, une fissure de 200 m sur 1,2m apparaît
en pleine forêt. Une surélévation de près de 5m oblige les arbres à s’incliner


Juillet 2010, des scientifiques découvrent la plus profonde des fissures dans la Mer des Caraïbes, elle débute
à 5km de profondeur et s’étend sur une centaine de kilomètres, aucune estimation de sa profondeur n’a pu être faite.


L’année 2011 fut très riche dans ce type de phénomène, janvier, plusieurs fissures de 4 à 7m de profondeur
apparaissent sur la côte Est du Sri Lanka sur la localité de trincomalee.


En février une gigantesque fissure sème l’effroi parmi les habitants de Puno au Pérou. Une fissure de 100 m de
large sur 3 km de long offre un spectacle effrayant des roches de plusieurs tonnes sont comme remontées à la surface sans avoir subit le moindre séisme. Le terrain ressemble à un champ ayant
été labouré. Les constructions sont comme broyées.



D’autres évènements similaires se sont produits dans toute l’Amérique du Sud.



La plaque Nord américaine et Eurasienne s’écartent l’une de l’autre au rythme de quelques centimètres par ans,
créant ainsi des failles, volcans et des geysers. C’est donc en avril qu’apparaît une fissure entre 10 et 14m de profondeur dans la partie nord de l’Islande, cette région constitue la partie la
plus à l’Est de la plaque Nord-américaine. Ce types de fissure est à l’origine en 2001, de la disparition de la moitié d’un lac de 6 km, ne laissant comme paysage que des geysers et abandonnant
les maisons du bord du lac, à près d’un km de la nouvelle rive.


Avril, le sol se fissure sur l’île d’Usedom au no