Samedi 10 mars 2012 6 10 /03 /Mars /2012 11:07

 

 

Des scientifiques ont entamé jeudi une mission pour aller observer, avec un engin sous-marin, la fosse du Japon, zone de subduction tectonique à l'origine du séisme et de l'énorme tsunami qui ont ravagé il y a tout juste un an le nord-est de l'archipel.

Des chercheurs allemands et nippons vont mettre à l'eau un véhicule équipé de caméras et autres instruments pour sonder les fonds marins jusqu'à 7.000 mètres de profondeur.

Cet appareillage autonome évoluera à proximité de l'épicentre des secousses sismiques de magnitude 9 qui ont entraîné un raz-de-marée de plus de 15 mètres sur le littoral Pacifique de l'archipel, tuant 19.000 personnes et mettant en péril la centrale atomique Fukushima Daiichi.

"Nous voulons déployer des équipements sur le plancher océanique et aussi cartographier la zone pour voir les grands changements provoqués par le tremblement de terre", a déclaré à l'AFP Gerold Wefer, directeur du projet.

Les données recueillies durant un mois auprès de la faille qui s'étend sur des centaines de kilomètres doivent aider à comprendre le mécanisme des séismes et tsunamis susceptibles de se reproduire.

Cette mission débute alors que le Japon s'apprête à se recueillir en hommage aux victimes du désastre historique survenu le 11 mars 2011 à 14H46 (05H46 GMT).

Le sous-marin radioguidé de 3,5 tonnes va installer les instruments qui permettront par la suite de mesurer plus précisément les mouvements terrestres dans cette zone à forte activité.

La mission va également prélever des échantillons de sédiments de la région de la fosse, dans l'espoir de réaliser des estimations de possible survenue de nouvelles fortes secousses.

 

Belga.be

 

publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"

2012 et aprés


REAGIR A CET ARTICLE - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats

   

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés