Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Un vortex polaire exceptionnel s'installe durablement aux Etats Unis!

Publié par David Jarry - Webmaster sur 8 Janvier 2014, 01:11am

Catégories : #Climat

Le vortex polaire est à l'origine de la vague de froid exceptionnelle qui touche actuellement une partie du Canada et des Etats-Unis. La température ressentie dans le Montana était par exemple lundi de -53°C.  

 

Le vortex polaire

 

Un vortex polaire est un cyclone de grande taille, permanent, localisé à proximité d'un pôle géographique d'une planète (voire des deux pôles). Sur Terre, les vortex polaires sont localisés au milieu et en haut de la troposphère et de la stratosphère.

 

C'est un phénomène permanent au niveau du pôle Nord et du pôle Sud qui faiblit l'été et se renforce l'hiver.

C'est une sorte de tourbillon qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Il emprisonne de l'air froid au-dessus de l'Arctique", explique pour L'Express David Salas y Mélia, chercheur climatologue à Météo-France.  

"Il est généralement maintenu en place par le jet stream, un bandeau de vents entre 15 000 et 20 000 pieds au-dessus de la Terre qui sépare l'air froid de l'air chaud.  

Un phénomène exceptionnel

 

Le plus célèbre précédent étant celui de 1985 où les températures étaient descendues jusque moins 52 degrés (températures réelles et non pas ressenties).  

On est face à un phénomène de grande ampleur mais pas vraiment historique car, s'il y a des records de froid battus à quelques endroits, pour parler d'un phénomène vraiment exceptionnel il faudrait que des records soient dépassés sur une zone géographique étendue", estime François Gourand, prévisionniste à Météo-France.  


Chez nous, un tel phénomène peut arriver mais au Nord, la mer relativement chaude (5 à 6 degrés même en hiver) réchauffe l'air froid. Ce qui a le plus d'effet en France c'est le gros anticyclone centré sur la Sibérie

 

L'air dans la stratosphère supérieure et la mésosphère inférieure descend dans le tourbillon polaire

En Arctique il y a un vortex, mais ce phénomène est moins
important qu'en Antarctique comme les températures stratosphériques
ne sont pas aussi basses que dans l'Antarctique. La circulation
atmosphérique y est différente : de l'ozone venu du sud arrive
régulièrement et se mélange avec l'air polaire du nord. Alors le trou
d'ozone est moins important que celui de l'hémisphère Sud.

 

Certaines voix ont émis l’hypothèse selon laquelle le froid intense qui saisit notamment le Canada et les États-Unis depuis quelques jours serait lié au réchauffement de la planète.

 

Le problème survient quand le vortex polaire s’affaiblit ou se déchire, projetant essentiellement ces vents extrêmement froids en dehors de l’Arctique. Les scientifiques de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont suggéré que les températures qui se réchauffaient en Arctique pourraient être responsables de l’affaiblissement du vortex polaire. En effet, la force du vortex dépend de la présence d’une grande disparité dans les températures entre l’Arctique et les régions équatoriales.

Quand ce vortex s’affaiblit, il risque davantage de se fracturer et d’influencer notre temps hivernal en répandant les courants d’air extrêmement froids de l’Arctique plus loin vers le Sud.

 

Selon la NOAA, l’idée que le vortex polaire soit responsable de la dernière vague soudaine de froid est une théorie plausible, mais pas nécessairement un fait

 

Références

Wikipédia

L'express

Meteo France

 

Pour le nouveau Paradigme

David Jarry ©2014

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents