Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une centrale espagnole perd la trace de 200 fûts radioactifs

Publié par Dav sur 10 Décembre 2012, 19:17pm

Catégories : #Environnement

 

Où sont passés les déchets de la centrale atomique d’Ascó ? Le Conseil de sécurité nucléaire envisage des sanctions après avoir constaté que les responsables du site ignoraient le lieu de stockage de 233 sources radioactives, dont certaines présentent un risque élevé.

 

 

Le CSN tire la sonnette d’alarme

 

Inspiré du modèle américain NRC (Nuclear Regulatory Commission), le système de contrôle des centrales nucléaires espagnoles impose un suivi rigoureux de tous les éléments radioactifs utilisés pour la production d’électricité.

Dans son dernier rapport, l’organisme tire la sonnette d’alarme : selon les inspecteurs du Conseil de sécurité nucléaire (CSN), 233 sources radioactives encapsulées provenant de la centrale d’Ascó auraient disparu des documents du programme de gestion des déchets.

Le CSN devra maintenant se réunir pour décider des sanctions à appliquer, mais c’est au ministre de l’Industrie qu’il incombera en dernier ressort de fixer le montant de l’amende.

 

Un incident classé « blanc »

 

L’incident est classé en niveau « blanc », correspondant à un risque « faible à modéré ». Les déchets radioactifs impossibles à localiser auraient été stockés dans des fûts, dont une partie aurait été transportée vers le centre de stockage d’El Cabril. Malheureusement, aucun document ne permet de confirmer ces hypothèses avec certitude.

D’autres déchets se trouveraient encore sur le site d’Ascó, dans une zone d’entreposage temporaire, mais l’inventaire des sources radioactives ne correspond pas aux informations présentes sur les fûts.

Plus grave encore, impossible de mettre la main sur les fiches de huit sources de haute activité radiologique, pourtant répertoriées dans l’inventaire d’Ascó.

Ces manquements graves à divers codes règlementant les circuits de traitement et de stockage des déchets nucléaires affectent les deux réacteurs de la centrale d’Ascó. Le CSN s’interroge sur la capacité des responsables du site à calculer les doses de radioactivité qui pourraient être libérées accidentellement.

Il est impossible pour l’instant de connaître précisément l’emplacement et l’état d’un nombre considérable de sources radioactives, et les autorités de contrôle s’inquiètent de l’impact qu’aura la nouvelle sur l’opinion publique.

 

http://www.greenetvert.fr/

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Isa 11/12/2012 23:57


Ces déchets ont pu être revendus au terrorisme pour justifier une action future de la gouvernance policière mondialiste... ou il s'agit d'une totale incompétence et d'un mépris total des règles
de sécurité... toutes les hypothèses conduisent à la même conclusion scandaleuse ! Et si c'était plus économique d'enfouir les déchets de façon sauvage? Je sais pas moi, on peut tout imaginer,
quand seul le profit est la règle !

Ben.C 10/12/2012 23:59


BANDE DE....


Je vais me retenir de proférer des insultes par respect pour ce blog et ça ferait un commentaire très long.


Selon moi, il n'y a rien de propre dans l'énergie nucléaire. Cela m'inquiète d'ailleurs beaucoup.. Mais ce n'est pas ça qui me donne envie de hurler;


D'après vous, on fait quoi avec des déchets radioactifs "tombés du camion"?


DES BOMBES!!!


Ca serait un joli coup de vendre un truc pareil et étant donné la situation financière en espagne...


La question est maintenant de savoir où ces déchets on-ils étés transférés et sont-ils en sécurité? Et nous?

Nous sommes sociaux !

Articles récents