Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une cure de bactéries intestinales pour soigner l’autisme ?

Publié par David Jarry - Administrateur sur 9 Décembre 2013, 20:13pm

Catégories : #Santé

Les personnes autistes souffrent souvent de problèmes gastriques. Pourquoi ? En voulant répondre à cette question chez la souris, des chercheurs états-uniens ont incriminé la flore intestinale. Cette découverte prometteuse pourrait conduire au développement d’un traitement contre l’autisme à base de bactéries bénéfiques.

 

 

Maladie complexe et mal comprise, l’autisme est un trouble du développement qui se traduit par des difficultés à communiquer avec les autres et à évoluer dans la société. Selon l’Inserm, elle toucherait plus de 100.000 personnes en France. Pour le moment, il n’existe pas de remède miracle. Certaines thérapies comportementales ont été mises en place mais leurs performances sont encore limitées. Très récemment, des chercheurs de l’université Yale à New Haven (États-Unis) ont obtenu des résultats encourageants avec l’ocytocine, une hormone connue pour favoriser les relations humaines.

Malgré les nombreuses recherches sur le sujet, les causes de l’autisme et plus généralement des troubles du spectre autistique (TSA) restent obscures, même si la génétique semble être le facteur de risque prédominant. Grâce aux techniques d’imagerie modernes, les spécialistes ont pu analyser en détails le cerveau des autistes et ont montré que son activité était différente de celle du reste de la population .

 

En plus de leurs troubles comportementaux, les autistes souffrent très souvent de problèmes gastriques. Cette condition intrigue les spécialistes du domaine. Une équipe de l’institut de technologie en Californie (États-Unis) s’est penchée sur le sujet chez la souris. Ses résultats, publiés dans la revue Cell, révèlent à nouveau l’influence importante du microbiote intestinale sur la santé.

 

Une bactérie qui soigne l’autisme chez la souris

 

Dans une étude précédente, les chercheurs avaient fabriqué des souris présentant des symptômes autistiques. Pour réussir cette prouesse, ils avaient injecté des produits chimiques mimant une infection virale dans des souris enceintes. Leur expérience avait fonctionné puisque les petits étaient nés moins sociables et plus anxieux que les autres souriceaux.

 

Comme c’est le cas chez l’Homme, ces souris autistes présentaient des trous dans leurs intestins et étaient plus sujettes aux problèmes gastriques. Les scientifiques se sont alors demandé quel était le rôle du microbiote digestif dans le développement des symptômes autistiques. Pour répondre à cette question, ils ont récupéré les microbes intestinaux de souris autistes et les ont analysés par des technologies de génomiques. Ils ont alors montré que les souris malades possédaient moins de bactéries de l’espèce Bacteroides fragilis dans leur système digestif que les animaux sains.

Encore mieux : en nourrissant les rongeurs autistes avec la bactérie en question, les auteurs ont pu améliorer leurs comportements et leurs troubles digestifs ! « Il est incroyable de voir qu’en ajoutant uniquement cette bactérie on peut inverser les symptômes de l’autisme », explique John Cryan, un pharmacien de l’University College Cork en Irlande.

 

4EPS, la molécule qui rend autiste

 

Mais comment les bactéries du tube digestif peuvent-elles influencer l’activité du cerveau ? Ce n’est pas la première fois que de telles observations sont faites. Des expériences ont par exemple suggéré que la flore intestinale influençait les comportements des humains et des animaux. Une étude récente a même dévoilé les bénéfices des probiotiques dans le traitement de la dépression. Cependant, jusqu’ici personne n’avait vraiment creusé la question plus profondément.

 

Pour comprendre le phénomène, les chercheurs ont analysé des échantillons sanguins provenant de souris saines ou autistes. Ils ont découvert qu’une molécule appelée 4-ethylphenylsulphate (4EPS), était présente à des taux 46 fois plus élevés chez les animaux souffrant de troubles autistiques. Ils ont également montré que ce composé chimique possédait une structure similaire à celle du para-cresol, une molécule retrouvée en quantité importante chez les personnes autistes. Les scientifiques l’ont alors injecté dans les souris saines. Ce traitement a eu l’effet escompté puisque les souris ont commencé à se comporter comme les souris autistes, répétant plusieurs fois le même mouvement ou couinant de manière inhabituelle.

 

Ces travaux sont très encourageants et méritent d’être explorés plus en détail. « À mon avis, les résultats sont assez solides pour que l’on voit les probiotiques comme une nouvelle solution thérapeutique, indique Stephen Collins, chercheur à l’université McMaster en Ontario (Canada). La prochaine étape sera de comprendre comment les bactéries de la flore intestinale interagissent pour produire 4EPS et influencer le cerveau. »

 

 Agnès Roux, Futura-Sciences

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

Commenter cet article

KOOKY 10/12/2013 14:46


Je crois que la médecine moderne est autiste encore, car dans la médecine naturelle la corrélation entre le systeme digestif et le cerveau est indéniable ...  les médecins disent que
personne jusqu'à maintenant n'a creusé la question ?  quand on est autiste c'est sur que il n'y a rien d'autre qui existe  a part l'intérieur de ta bulle...  c'est ça la médecine
moderne faussement appeller traditionelle... 

Denise 10/12/2013 06:19


Bonjour,


Il est clair que l'état des intestins influence directement l'état du cerveau. Allez voir les vidéos du site www.vivrecru.org. Prenez le temps de regarder celles concernant la physiologie de
l'appareil digestif, l'embryologie,...Vous contastaterez par vous-même que tout trouble de l'organisme, qu'il soit physique ou psychique trouve son origine dans le colon. Nettoyer les intestins,
apporter aux cellules une nourriture saine et vivante à base de fruits et de légumes, adopter un régime de vie physiologique où l'on donne une place très importante au sommeil, au repos, au
soleil, à l'exercice physique modéré, à la respiration. Voilà un programme à mettre en place en priorité dans n'importe quelle sorte de maladie . C'est un programme de régénération de l'organisme
qui cible la personne dans sa totalité. C'est un must ce site. Je vous le recommande chaleureusement!!!

gwendal 10/12/2013 00:14


"L'alimentation" et l'ensemble de "son chemin" semblent bien être LA solution à tous nos problèmes


Avant, c'était: consultation = feuille de médocs...


Maintenant, ça sera: consultation = liste de courses de produits spécifiques sains, au magasin bio le plus prêt!

Nous sommes sociaux !

Articles récents