" />

Une gigantesque tempête fait rage sur Saturne

Publié le 8 Juillet 2011

La tempête s'est tout d'abord manifestée comme un... (Photo fournie par la NASA) 

 La tempête s’est tout d’abord manifestée comme un point blanc lumineux dans l’hémisphère Nord de la planète.

Photo fournie par la NASA

Une gigantesque tempête qui fait rage sur Saturne depuis le mois de décembre est seulement la cinquième du genre à être observée depuis 1876, affirment des astronomes dans deux études publiées jeudi dans les pages du journal Nature.

La tempête s’est tout d’abord manifestée comme un point blanc lumineux dans l’hémisphère Nord de la planète. Elle a ensuite commencé à grandir jusqu’à entourer complètement Saturne, provoquant des éclairs des milliers de fois plus puissants que ceux connus sur Terre.

Une scientifique de la NASA a expliqué que la tempête continue à faire rage et qu’elle ne donne aucun signe de faiblir.

Un instrument à bord de la sonde Cassini, qui est en orbite autour de Saturne, a détecté des émissions radio le 5 décembre 2010, provenant d’une tempête de foudre. Au même moment, des astronomes amateurs ont détecté avec leurs téléscopes un point blanc dans l’hémisphère Nord de la planète.

La tempête, qui a éclaté pendant le printemps saturnien, a fini par s’étirer autour de la planète. Au sommet de sa puissance, elle générait 10 000 éclairs de foudre par seconde. L’activité électrique qu’elle émettait était 10 000 fois plus puissante que sur Terre, selon les chercheurs.

De telles tempêtes sont rares sur Saturne, dont l’atmosphère brumeuse est généralement calme.

 

Cyberpresse

Depuis "l'éveil 2011"

Dav  "2012 un nouveau paradigme"

Rédigé par Dav

Publié dans #Espace

Commenter cet article

lasorciererouge 21/07/2012


D’étonnantes images de la plus grosse tempête jamais observée sur Saturne


Publié par Era le 21 juillet 2012


     






Les images capturées montrent qu’en quelques heures, des nuages s’étaient formés et se déplaçaient en formant une sorte de queue le long de la surface de Saturne (Crédits :
NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute)


La sonde Cassini de la NASA a pris des images de la plus grosse tempête jamais observée sur Saturne. Au milieu des nuages tourbillonnants, des éclairs ont
pu être aperçus.


L’an dernier, le 6 mars 2011, la sonde américaine Cassini capturait des images de la plus grosse tempête jamais observée sur Saturne. Des
lumières, bleutées par le filtre de l’objectif de la sonde, avaient été repérées au milieu des nuages tourbillonnants. Il s’avère que ces lumières n’étaient rien de moins que des éclairs. Or,
c’est la première fois que les scientifiques ont pu apercevoir un éclair dans des longueurs d’ondes visibles sur la région de Saturne qui est illuminée par le Soleil.


Comme l’indique Ulyana Dyudina, qui travaille à l’Institut de Technologie de Pasadena, “nous ne pensions pas que nous pourrions voir des éclairs sur la face éclairée de Saturne. Le fait que
Cassini ait été capable de détecter l’éclair indique que celui-ci était très puissant”. Depuis l’an passé, les scientifiques continuent d’analyser les images et cherchent à comprendre
pourquoi le filtre bleu de l’objectif a permis de capturer de telles images. Ce que savent les chercheurs néanmoins, c’est que l’intensité du flash est comparable aux plus puissants éclairs qui
existent sur Terre.


L’énergie dégagée est d’environ 3 milliards de watts en une seconde. De plus, l’éclair est de 200 kilomètres quand il naît de la couche nuageuse la plus élevée. A partir de ces différents
éléments, les scientifiques ont déduit que le coup de foudre émanait des nuages bas et profonds dans l’atmosphère de Saturne, là où les gouttes d’eau gèlent. Un phénomène qui est analogue à ce
qui se passe sur Terre. Les images prisent donnent ainsi à voir une bande de nuages former une tempête allant en tout sens et plusieurs flashs.


Sur une image composite, on peut repérer 5 flashs et sur une autre trois nouveaux flashs. “Alors que la saison des orages d’été a lieu sur Terre dans les latitudes nord, Cassini nous offre
l’opportunité de voir comment se comporte le climat dans d’autres régions de notre système solaire“, a déclaré Linda Spilker, une scientifique qui travaille sur le projet Cassini au Jet
Propulsion Laboratory de Pasadena. Citée parScience Daily, celle-ci conclut : “L’atmosphère de Saturne n’a cessé de changer ces huit dernières années, depuis que Cassini est
arrivé, et nous pouvons attendre pour voir ce qui arrivera encore par la suite”.


Source et voir les images : http://www.maxisciences.com/saturne/d-039-etonnantes-images-de-la-plus-grosse-tempete-jamais-observee-sur-saturne_art25837.html