Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une intense tempête géomagnétique fait rage depuis 48 heures !

Publié par Dav sur 5 Septembre 2012, 10:46am

Catégories : #Magnétosphère

Le champ magnétique de la Terre continue d'être affecté par un orage magnétique intense qui dure depuis 2 jours; ce dernier a déclenché une vague d'impact de protons à haute énergie qui perturbe les régions polaires, provoquant des aurores intenses.

 

null

 

Un astronome amateur a pris cette photo, près de Faskrudsfjordur en Islande. l'orage géomagnétique est une perturbation de la magnétosphère terrestre, temporaire, causée par l'activité solaire. Au cours d'une tempête solaire, le soleil produit de fortes émissions de matière coronale qui génèrent un fort vent solaire, dont les particules à haute énergie influencent le champ magnétique de la terre de 24 à 36 heures après la délivrance des éjections de masse coronale.

 

http://www.spaceweather.com/

 

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

clovis simard 07/09/2012 17:58


Blog(fermaton.over-blog.com),No-23. - THÉORÈME PARTICULAIRE. - Proton dans l'Atmosphère.

stéphane 05/09/2012 19:07


ca doit etre magique de voir ca

Stef 05/09/2012 14:37


En passant,la photo est magnifique...

Dav 05/09/2012 16:04



Oui c'est vrai



lasorciererouge 05/09/2012 12:49


Super tempête solaire : Ce que dit le rapport
de la NASA





Suite à l'article sur la super tempête solaire


 


Contrairement aux informations diffusées par certains médias ainsi que par la revue "The New Scientist", il semblerait que la NASA n'ait pas indiqué
de date spécifique pour une super tempête solaire.
Elle prévoit cependant qu'il y a de fortes chances que celle ci ait lieu en 2012, mais l'expert dédramatise en prétendant que le principal problème dont l'on devrait se préoccuper consisterait en
une panne générale des toilettes (!)
Mais le son de cloche est différent lorsqu'elle communique en interne avec ses salariés, puisqu'alors la NASA leur
conseille sérieusement de se préparer à toute éventualité.


 





 


Saviez-vous qu'une éruption solaire peut mettre en panne vos toilettes?

C'est la conclusion surprenante d'une étude financée par la NASA de l'Académie nationale des sciences intitulée Sévère Space Weather Events- Comprendre les impacts sociétaux et
économiques. Dans ce rapport de 132 pages, les experts détaillent ce qui pourrait arriver à notre société moderne technologiquement évoluée dans le cas d'une super éruption solaire
suivie d'une tempête géomagnétique extrême. Ils ont constaté que presque rien n'est à l'abri du climat spatial, pas même l'eau de votre salle de bains.
Le problème commence avec le réseau électrique. "L'électricité est la technologie clé de voûte de la société moderne sur lequel pratiquement tous les autres
infrastructures et services dépendent», note le rapport. Pourtant, elle est particulièrement vulnérable à la mauvaise météo spatiale. Les courants de terre induits lors des tempêtes
géomagnétiques peuvent faire fondre les enroulements des transformateurs de cuivre au cœur de nombreux systèmes de distribution d'énergie. Les lignes électriques tentaculaires agissent comme des
antennes, amassant les flux électriques et diffusant le problème sur une large zone. La panne géomagnétique, la plus célèbre au cours d'une tempête solaire en Mars 1989, lorsque six millions de
personnes au Québec ont sont restées privés d'électricité pendant 9 heures.

Selon le rapport, les réseaux électriques peuvent être plus vulnérables que jamais. Le problème, c'est l'interdépendance des systèmes. Ces dernières années, les services publics ont connecté les
différents réseaux ensemble afin de permettre la transmission à distance d'électricité à faible coût dans les zones de demande soudaine. Lors d'une chaude journée d'été en Californie, par
exemple, les habitants de Los Angeles pourraient faire fonctionner leurs climatiseurs grâce au courant dérouté à partir de l'Oregon.

Si ceci est logique d'un point de vue économique, cela ne l'est pas nécessairement d'un point de vue géomagnétique. Cette interdépendance rend le système vulnérable à de vastes défaillances en
cascade.
Pour évaluer l'ampleur d'une telle défaillance, le co-auteur du rapport, John Kappenmann de la Société Metatech, étudia la grande tempête géomagnétique de mai 1921, qui a produit des courants de
terre dix fois plus puissants que la tempête du Québec en 1989,Après avoir modélisé son effet sur le réseau électrique moderne, il a aboutit à la conclusion que plus de 350 transformateurs
risquaient des dommages permanents et que 130 millions de personnes resteraient privés d' électricité.


 






La perte de l'électricité irait en ondulant, les réseaux de distribution d'eau potable seraient touchés en quelques heures, les aliments périssables et les médicaments seraient perdus dans les
12-24 heures ainsi que les systèmes de chauffage, de climatisation, l'évacuation des eaux usées, le service téléphonique, le ravitaillement du carburant et ainsi de suite...

Le concept d'interdépendance , note le rapport, "se manifeste dans la non-disponibilité de l'eau due à la coupure de l'énergie électriques long terme ainsi qu'a l'impossibilité de redémarrer un
générateur électrique.


La plus forte tempête géomagnétique répertoriée est l'événement de Carrington en Août-Septembre 1859, nommé d'après le nom de l'astronome britannique Richard Carrington qui a assisté à l'éruption
solaire la plus importante à l'œil nu alors qu'il était en train de projeter une image du Soleil sur un écran blanc.

L'activité géomagnétique provoqua des explosions sur les lignes télégraphiques , des techniciens furent électrifiés tandis que les papiers télégraphiques prenaient feu. Des aurores boréales
apparurent à des latitudes aussi basses que Cuba et Hawaii. Dans les montagnes Rocheuses le ciel était si lumineux que les campeurs se réveillèrent et commencèrent à préparer le petit déjeuner
pensant que c'était déjà le matin. Les meilleures estimations classent l'intensité de l'événement de Carrington à plus de 50% au delà de la Supertempéte du mois de mai 1921.


 


 






Une répétition de l'événement Carrington à notre époque causerait de vastes bouleversements sociaux et économiques», avertit le rapport. Des pannes d'électricité seraient accompagnées par les
pannes et les dysfonctionnements de satellites, les télécommunications, la navigation GPS, la banque et de la finance, et le transport seraient également touchés. Certains problèmes devraient se
corriger d'eux-mêmes avec l'affaiblissement de la tempête: les transmissions radio et le GPS pourrait revenir en ligne assez rapidement.

D'autres problèmes serait durables : Un transformateur brûlé de plusieurs tonnes, par exemple, nécessitera des semaines ou des mois pour être réparé. L'impact économique total de la première
année pourrait atteindre 2 milliards de dollars, soit 20 fois plus élevé que le coût de l' ouragan Katrina.

Quelle est la solution ? Le rapport se termine par un appel à une infrastructure conçue pour mieux résister aux perturbations géomagnétiques, l'amélioration des codes GPS et des fréquences, des
améliorations en matière de prévision météo de l'espace. Des prévision fiables sont la clé. Si les opérateurs de services publics et de satellites savent qu'une tempête arrive, ils peuvent
prendre des mesures pour réduire les dommages par e

Nous sommes sociaux !

Articles récents