Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Une maladie tueuse s’en prend aux enfants du Cambodge

Publié par Dav sur 7 Juillet 2012, 20:44pm

Catégories : #Société

Une terrible maladie inconnue frappe les enfants du sud-ouest du Cambodge depuis avril dernier. Sur les 62 atteints, un seul a survécu aux fièvres et aux troubles neurologiques et respiratoires. L’Organisation mondiale de la santé se penche sur le problème avec l’aide du ministère de la Santé cambodgien.

 

Inquiétude au Cambodge. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) évoque dans un communiqué, une « maladie inconnue » qui sévit actuellement dans ce pays d’Asie du Sud-Est. Elle frappe les enfants et son bilan – hélas encore provisoire – inspire l’effroi : pas moins de 62 enfants ont été touchés depuis le mois d’avril 2012 et 61 sont déjà décédés.

 

« La majorité des cas a été recensée dans le sud-ouest du pays » explique l’OMS sur son site Internet. Tous les malades ont été pris en charge à l’hôpital pour enfants de Phnom Penh, capitale du pays.

 

Les symptômes sont pour l’essentiel une forte fièvre suivie de troubles neurologiques ou respiratoires « avec une dégradation rapide de la fonction respiratoire », décrit l’OMS. Celle-ci déclare en outre « travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Santé du Cambodge pour identifier la cause et la source de cette maladie ».

 

Source : Destination Santé

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et apres

Commenter cet article

lasorciererouge 20/08/2012 10:43



Un parasite qui vous pousse au suicide






Nous avons déjà écrit sur le sujet, mais de fraîches recherches viennent confirmer ce qui
n'était pour l'instant qu'un constat statistique. Dans le film « Phénomènes », les arbres émettent des composés volatils qui prennent le contrôle des gens et qui vont chercher alors par tous les
moyens les plus expéditifs à se donner la mort.



Ici, point de plante, mais un parasite qui a infecté bien des gens
dans le monde. On retrouve un peu ce célèbre type de parasitage avec le ver qui infecte le cricket et qui le pousse à se noyer (car le ver doit continuer son cycle dans l'eau).

Dans le cas qui nous concerne, il s'agit en effet de la
toxoplasmose. D'après une récente étude, le parasite Toxoplasma gondii peut en effet pousser les gens à certains comportements,
dont le suicide. Entre 10 et 20 % d'entre-vous ont ce parasite (pour les femmes, on le vérifie lorsqu'elles sont enceintes ou avant, car l'attraper représente un grand péril pour tant le bébé que
la maman). Jusqu'à peu, on croyait ce parasite, qui nous infecte souvent indirectement (nous ne faisons pas partie de son cycle) par le biais du chat, comme « dormant » ;
erreur..

Notons au passage que ce parasite infecte le rat qui change alors de
comportement : il devient « addict » à l'odeur de l'urine de chat. Ces derniers se jettent alors dans la gueule du loup (le chat) ! Revenons à nos humains : les chercheurs ont montré que le
parasite peut induire une inflammation au cours du temps. Cette inflammation se produit dans le cerveau de la victime. Au final, cela peut endommager les cellules locales. Des recherches
antérieures sur les candidats à la dépression récurrente et au suicide avaient trouvé des inflammations et l'on savait qu'il y avait un lien potentiel avec la toxoplasmose.

Quel est le risque ? Il n'est pas négligeable... loin de là ! Si vous
êtes infecté, vous êtes carrément sept fois plus susceptible de vouloir en atteindre à votre vie (donc si l'envie vous prend, faîtes un test avant, car vous êtes peut-être manipulé de
l'intérieur...).

Maintenant, rassurons-nous aussi : la majorité des gens infectés ne
vont pas faire de tentative de suicide. Il existerait seulement certaines personnes qui sont plus génétiquement susceptibles d'être influencées. Il n'en reste pas moins que le suicide est un
véritable problème de santé publique (personnelle aussi évidemment...). 90 % des personnes qui font des tentatives de suicide ont un problème psychiatrique.

Les humains attrapent la toxoplasmose non seulement par le biais des
chats et de leurs déjections, mais aussi par la nourriture mal cuite d'animaux eux-mêmes infectés. Pour l'instant, on avait remarqué que les personnes très déprimées avaient un déficit de
sérotonine. Il s'agirait peut-être d'un symptôme plutôt que d'une cause. L'inflammation provoquerait ces modifications chimiques dans le cerveau et un parasite peut en être la
cause...

Pour aller plus loin: Yuanfen Zhang, Lil Träskman-Bendz, Shorena Janelidze, Patricia Langenberg, Ahmed Saleh, Niel Constantine, Olaoluwa Okusaga, Cecilie Bay-Richter,
Lena Brundin, Teodor T. Postolache. Toxoplasma gondiiImmunoglobulin G Antibodies and Nonfatal Suicidal Self-Directed Violence. The Journal of Clinical
Psychiatry, 2012; DOI: 10.4088/JCP.11m07532


 


Source: Sur la toile

Colette Dufresne 07/07/2012 22:20


encore une conséquence de campagnes de vaccination ménées par l'OMS ou la fondation Bill Gates ?

Nous sommes sociaux !

Articles récents