UNE REPLIQUE DU CERVEAU HUMAIN... EN NUMERIQUE!

Publié le 13 Juin 2012

 

 

Une réplique du cerveau humain... en numérique!

 

Créer un cerveau artificiel: c'est le défi des chercheurs de "Neuropolis", un centre de recherche suisse dont le lancement a été annoncé aujourd'hui.

Le premier cerveau humain numérique pourrait naître dans le tout nouveau «Neuropolis», en Suisse. Telle est, en tous cas, l’ambition de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) qui a annoncé aujourd’hui la création de ce centre de recherche inédit, pour lequel vont être investis 110 millions de francs suisses (91 millions d’euros).

 

 

Voir la vidéo

 

 

Un grand accélérateur de neurones

 

“Neuropolis sera une plateforme unique en Europe dédiée à la simulation numérique du cerveau, au développement des neurosciences, notamment des neurosciences computationnelles (qui modélisent le cerveau) ", affirme Patrick Aebischer, le directeur de l’EPFL qui, depuis son arrivée aux manettes, n’a eu de cesse de mettre les neurosciences en avant.

"Nous voulons construire l’équivalent du CERN (qui héberge le LHC, le grand collisionneur de particules, NDLR) pour le cerveau, c’est à dire une plateforme dont la puissance de calcul et les logiciels seront à disposition des neuroscientifiques et biologistes du monde entier. Il sera complété à Genève par un nouvel institut d’imagerie moléculaire qui mettra en œuvre des essais pré-cliniques. »

Le projet pilier de cette nouvelle organisation? Blue Brain, la modélisation du cerveau humain, menée par l’équipe de Henry Markram, que Sciences et Avenir vous présentait dans son dossier "Cerveau numérique". «Nous désirons offrir une maison à Blue Brain, reprend Patrick Aebischer. Dans un espace ouvert au public où pourront être visualisés nos progrès, pour ne pas effrayer la population et répondre aux inquiétudes suscitées (notamment la crainte de développer une conscience artificielle, NDLR) nous ne sommes pas dans une tour d’ivoire. »

Blue Brain nécessite déjà la puissance de calcul d’un super calculateur, Blue Gene P, de 16.000 processeurs et 0,5 pétaflop (0,5.1015 opérations par seconde). « Nous atteindrons un petaflop dans deux ou trois ans, jusqu’à un exaflop (1018) en 2020. » assure le directeur. Neuropolis sera financé par le groupe Rolex, la confédération helvétique ainsi que les Cantons de Vaud et de Genève.

L’enveloppe pourrait cependant gonfler encore plus dans quelques mois. L’EPFL et plus de cent autres équipes scientifiques, sont en effet en lice pour décrocher une bourse européenne pour leur «Human Brain project» qui regroupe plusieurs travaux autour d’un modèle informatique de cerveau humain. A la clé, un milliard de dollars. Réponse en 2013.

 

 

Un article de Elena Sender, publié par sciencesetavenir.fr

http://www.i-services.com/membres/newsbox/151229-97380-1643/index.php

publi 3-4Vers un nouveau paradigme

2012 et aprés

Rédigé par Dav

Publié dans #Sciences

Commenter cet article

lasorciererouge 13/06/2012


La France : Premier pays au monde qui va analyser nos
esprits



La France serait le premier pays qui va détenir un "centre ONEC" ou autrement dit, "Observatoire National des Esprits Critiques"

Vous avez parfaitement saisit, il ne s'agit plus d'observer les mouvances extrémistes ou sectaires, mais bien de passer au crible l'ensemble des activitées du citoyen lambda sur le web.

D'après nos informations, ce centre ONEC serait un service web qui serait en charge de rassembler les plus importantes des news au quotidien, provenant de multiples médias tous, différents les
uns des autres.

Et c'est ainsi que l'idée est carrément poussée à ses extrêmes puisque l'ONEC rassemblerait aussi l'ensemble des commentaires relatifs aux diverses news et tel un véritable travail de fourmi, les
commentaires seraient catégoriser sous chacune des news de manière à les présenter de sortes : "Extrêmement Critique" - "Très Critique" - "Moyennement Critique" - "Assez Critique" - "Non
Critique" -

Ainsi, ces cinq catégories figureraient systématiquement en bas de chaque article qui sera relayé par le service web français.

Le service proposerait même un accès dit "Prenium" pour les utilisateurs souhaitant poussés un peu plus "le vice"...

C'est à dire que ces derniers, en profitant d'un abonnement vip, pourraient disposer de statistiques incroyablement détaillées et surtout, en constante mise à jour.

Parmis le détail de ces statistiques devraient figurer : "La possibilité d'observer l'évolution de la critique quotidienne au travers des cinq catégories prédisposées par le service". De même que
l'incroyable possibilité "D'avoir des rapports sur le nombre moyen de caractères sur les commentaires et là aussi, par catégories, avec la possibilité d'observer l'évolution moyenne au quotidien,
hebdomadairement ou même mensuellement, du nombre des caractères..."

Serait-ce le premier pas vers un contrôle plus poussé de l'internet...?


ATTENTION.....programme mindcontrôle !!

lasorciererouge 13/06/2012


Le Cerveau et ses Automatismes : Le Pouvoir de L’inconscient








Des séquences animées en 3D prouvent que notre capacité de raisonnement atteint vite ses limites et peine à influencer nos comportements.


Des objets banals tels que des allumettes et des chaises permettent des expériences surprenantes quand ils sont manipulés par des chercheurs. Pour prouver
le bien-fondé de leurs thèses, ces derniers n’hésitent pas à s’élancer sur une planche de surf ou à étudier les méthodes des prestidigitateurs. Autant de raisons de s’inquiéter parfois,
notamment quand nous apprenons que notre cerveau prend les décisions sept secondes avant que nous en ayons conscience !


Un fascinant périple aux quatre coins du monde, de l’Australie à l’Allemagne en passant par les États-Unis et la Suède, pour observer nos neurones dans
tous leurs états.





http://www.youtube.com/watch?v=qSu_v92vYx4&feature=related





http://www.youtube.com/watch?v=zInGEKyRD48&feature=relmfu







Facebook3


Twitter1


Print


Email


....ça, ils pourront JAMAIS le copier !!




lasorciererouge 12/12/2012


Des scientifiques ont fait pousser des neurones !


 


On peut faire un nombre de choses
absolument hallucinant avec… de l’urine. Ne grimacez pas, c’est un produit extrêmement polyvalent, à tel point que les scientifiques viennent de réussir à faire pousser des neurones
grâce à ce fluide !


A l’annonce de cette nouvelle, c’est le scepticisme qui s’est emparé de nous. En effet, par quel miracle est-il
possible de créer une entité viable, qui plus est dans le cerveau, avec ce qui est littéralement un déchet de notre corps.


Les chercheurs Chinois du Guangzhou Institutes of Biomedicine and Health, sont parvenus à faire croître ces cellules
fraîchement expulsées au sein même de neurones.


Pour parler en termes exacts, les cellules rénales épithéliales, présentes dans l’urine, sont aptes à se muer en
cellules souches pluripotentes. Sous ces derniers mots barbares se cachent des cellules qui peuvent se fondre dans n’importe quel type de tissu humain en seulement 12 jours.


Concrètement, cela prend deux fois moins de temps qu’avec les techniques traditionnelles qui passent par de
douloureuses biopsies ou usent d’échantillons sanguins. Cette découverte est déjà perçue comme une alternative à l’utilisation des cellules souches embryonnaires dans le cadre de la médecine
régénérative.


Après maints essais, les scientifiques ont concrétisé des cellules stables, des neurones pleinement opérationnels en à
peine quatre semaines. Les tests sur les rats sont très engageants puisqu’aucune n’a muté en tumeur.


Cette découverte pourrait être un grand pas pour la médecine régénérative, d’autant plus que la technique est
non-invasive et qu’elle n’utilise pas les cellules souches embryonnaires souvent controversées.


Concrètement, il suffit de faire pipi dans un bocal. On aura vu franchement pire pour gagner quelques neurones. Seule
interrogation on ne sait qui de Claire Bennet de Heroes ou de Bear Grylls faisait partie de l’équipe !


 


Source: Gizmodo