Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Vatican, les scandales n'en finissent plus!

Publié par Dav sur 20 Février 2013, 14:38pm

Catégories : #Société

368666C549A6A6F0768C77D439D16C_h498_w598_m2.jpg

 

 

La pédophilie ternit déjà l'élection du prochain pape

 

C'est une polémique qui commence à monter, aux Etats-Unis notamment. Un des cardinaux électeurs conviés à Rome pour élire le prochain pape est un ancien archevêque de Los Angeles, accusé d'avoir couvert des prêtres pédophiles. Des dizaines d’abus commis dans son diocèse, dans les années  80, auraient été ainsi passés sous silence.
Roger Mahony, 76 ans, a même été relevé de toutes ses fonctions "administratives et publiques" le mois dernier pour ces faits.
Pour les associations de victimes, cet exemple symbolise l'attitude figée de l'Eglise, qui aurait toujours du mal à reconnaître sa responsabilité dans ces affaires. Pour eux, Benoît XVI n'a pas suffisamment agi sur ce point, durant son pontificat.

Le scandale des cas de pédophilie

Les révélations sur les scandales des prêtres pédophiles ont déjà éclaté aux Etats-Unis quand Benoît XVI accède à la tête de l'Eglise en 2005. Il choisit alors de présenter des excuses aux victimes, et exprime sa "honte" face à elles.
Mais fin 2009, le scandale s'étend à l'Europe : des centaines d'abus sont mis à jour en Irlande, et l'Eglise est accusée d'avoir protégé des prêtres pédophiles entre 1975 et 2004. Des abus sexuels sur mineurs auraient ainsi été perpétrés aux Etats-Unis, aux Pays-Bas et en Autriche, mais aussi en Allemagne, jusque dans l'ancien archevêché de Benoît XVI. Le scandale éclabousse directement le Pape, qui est accusé d'avoir couvert un prêtre pédophile.
En mars 2010, Benoît XVI adresse une lettre aux catholiques irlandais où il fait état de "faits scandaleux et criminels". Les prêtres soupçonnés devront "répondre de cela devant Dieu tout-puissant ainsi que devant les tribunaux constitués à cet effet", menace-t-il.
Le 11 juin 2010, Benoit XVI demande pardon aux victimes de pédophilie lors d'une messe place Saint-Pierre. Ces excuses publiques sont une première dans l'histoire de la communication du Vatican. Le Pape reconnaît les "pêchés" de l'Eglise et entreprend de nettoyer la hiérarchie ecclésiastique, entraînant la démission de dizaines d'évêques.

 

M6&MSN Actualités

NP le nouveau paradigme

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents