La seconde Venue du Christ ou l’Ascension multidimensionnelle de la Terre

Persuadé d'être la réincarnation du prophète Daniel de l'ancien Testament, Daniel Eli nous livre sa version de la fin du monde (ou fin des temps) qui s'achèverait, selon le calendrier sacré Maya ou Tzolkin, au solstice d'hiver 2012. Son témoignage remonte à une expérience hors du commun qu'il aurait vécue en août 2000, et qui l'aurait "téléporté" dans un avenir plus ou moins lointain, voire assez proche.

 

Parmi la masse d'illuminés se réclamant de telle ou telle incarnation ou détenir la vérité sur les temps futurs, il n'y aurait pas lieu ici de s'arrêter et de perdre son temps, à lire une élucubration de plus.

 

Cependant, le cas Daniel Eli, un canadien de 41 ans, est assez troublant.

 

 

Son expérience, en elle-même, trouve un certain écho avec d'autres qui seront précisées en guise de commentaires laissés à la réflexion du lecteur, à la fin de son témoignage. Son texte glané sur le web se révèle être très certainement la transcription d'un récit verbal que celui-ci aurait probablement enregistré. Un récit qui accuse quelques répétitions et raccourcis propres au langage parlé, ainsi qu'une déconcertante façon d'alterner les première et troisième personnes du singulier. Par conséquent, la traduction en français littéraire a dû composer avec cet inconvénient.

 

 

Ce qui suit sera probablement l'une des plus importantes visions du futur – toutes personnes, lieux et époques confondus – que vous n'aurez jamais lue et rencontrée. Ce que vous vous apprêtez à lire est réellement arrivé et est la stricte vérité sur ce qu'a vécu l'auteur de ce témoignage, messager et réincarnation (revenu pour prendre sa part d'héritage en dépit de ses réticences à le faire) du prophète Daniel biblique, au 21ème siècle.

 

Dans cette vision, l'auteur s'est retrouvé physiquement dédoublé (bi-localisé) et téléporté (par le biais d'un "trou de ver" multidimensionnel) dans le futur lointain. Il fut directement témoin, en éveil et conscience, de l'ascension réelle et éventuelle de toute la Terre de la 3ème dimension vers une plus grande encore (la 5ième ?). Il décrit littéralement ce phénomène comme la "fusion du ciel et de la terre" (la descente de la "Nouvelle Jérusalem").
Certains anciens d'obédience biblique ont tenté de décrire ce moment ultime du destin terrestre en des termes faisant appel à la dissolution par le feu, à l'apparition du fils de l'homme visible par tous et quel que soit l'endroit, etc. Mais, ici, la description en question, étant le fait d'une téléportation dans le futur, va davantage dans le détails, tout en étant aussi précise que possible ; elle respire l'authenticité des personnes qui en font directement l'expérience. Ce n'était pas un songe ou une expérience de mort imminente (EMI). Il ne s'agit pas non plus d'une canalisation, ni d'une visualisation à distance, et encore moins d'un "voyage astral".
Que l'on soit ange, homme ou le Fils lui-même, personne ne sait exactement "quand" cet événement se produira, mais il est pour "bientôt". Il est très probablement destiné à se produire de notre vivant.
Prenez note, au moment où l'expérience qui va être décrite s'est déclenchée, il y a plus d'une décennie, que je ne connaissais en aucune manière tout ce qui a trait au calendrier Maya, ni aux questions prophétiques, et très peu sur la Bible. Elle n'est en rien le produit de mon imagination ou celui d'un canular, voire d'une pure fantaisie de ma part.
Elle est tout ce qu'il y a de plus réel.
Elle est l'ultime Réalité.
Le vécu de cette réalité me fut donné par le Créateur (moi, Daniel Eli) dans le but de révéler au monde la vérité sur ce qui se rapporte aux préoccupations de la fin du monde, et comment cette expérience est en lien avec le calendrier Maya (remarquez qu'au moment où j'écris ces lignes – Juillet 2011 – je n'ai pas encore vraiment pris connaissance de toute la littérature traitant des prophéties Mayas à propos de l'année 2012).
Il n'est pas ici question de théorie plus ou moins fictive ou d'extrapolation élaborée par quelqu'un qui aurait étudié certaine interprétation d'un livre ou d'un érudit. Il est essentiel de garder cela à l'esprit, chers lecteurs et lectrices.
L'expérience de l'ascension dimensionnelle du monde du prophète Daniel dans cette incarnation actuelle, vécue comme la fusion du ciel de la terre, s'est produite le 3 août 2000. Une expérience qui est, nous le répétons, celle d'une bilocation physique, un voyage multidimensionnel décrivant la fin du monde dont nous avons tant entendu parlé. Serait-ce en 2012 ? Personne ne le sait vraiment. Quoi qu'il en soit, elle n'est pas le résultat d'une OBE (ndt : une sortie hors du corps), d'une NDE ou d'un rêve, car j'étais vraiment physiquement là, téléporté dans l'avenir lointain pour assister à cet événement puissant, à savoir le moment où nous atteindrons l'apogée, soit la masse critique du "point zéro".
Le 1er août 2000, deux jours après avoir communiqué aux lecteurs qui me suivent un texte sur la religion, dans lequel il est brièvement fait mention de la seconde Venue, quelque chose de profond est arrivé. Paradoxalement, alors que les thèmes bibliques et théologiques importaient peu ou prou d'intérêt dans le quotidien de Daniel, Dieu a jugé d'éclairer le monde sur la question de la fin par l'intermédiaire de son serviteur. Et que le sens prophétique dont il allait rendre témoignage, sur cet événement, soit celle d'une expérience directe. Un événement qui constitue, rappelons-le, la clé de voûte sur laquelle se fondent toutes les prophéties évoquant la venue du Messie : la venue de Dieu sur Terre ou du Fils de l'homme.
Au cours de ces deux premiers jours, immédiatement après l'envoi du fameux texte sur Internet, à l'intérieur, l'esprit angélique s'est considérablement agité, et ce de façon spectaculaire.
Cette manifestation a été accompagnée par une forte sensation de picotement et de brûlure parcourant toutes les cellules, lesquelles étaient soumises à une force englobant tout le corps, de nature très exotique. Cette dernière possédaient d'intenses qualités éthériques au sein de laquelle je ne pouvais faire autrement que de prier sans relâche, louer et bénir. Il s'agissait d'une pression écrasante, au-delà de tout contrôle, créée télépathiquement par l'ensemble des centaines des gens qui en lisaient, de par le monde et plus ou moins simultanément, chacun des mots.
Que dire sur la provenance de cette sensation ? Elle est due à la faculté de percevoir les pensées collectives inconscientes et de natures diverses, telle que cela s'est réalisée dans la situation où les canaux de perception se sont immensément élargis suite à l'angélification, l'éveil ou l'ascension d'octobre 1999. Il s'agit du lien entre Dieu, son souhait de révéler sa volonté au monde, et ceux qui s'y trouvent impliqué, à savoir Daniel l'ange de l'Éveil et l'inconscient collectif. Daniel a reçu la faculté de percevoir, de façon extrêmement fine, le lien spirituel qui unit les mots à ceux qui en font la lecture. Une faculté qui dépasse la normale, y compris celle des médiums particulièrement doués.
Et en la circonstance, Dieu a écouté et a répondu. Dès le deuxième jour, le 3 août, l'expression des émotions collectives, celles-là mêmes qui ont permis à cette expérience ultime de se produire, a de loin dépassé tout ce qui avait pu antérieurement avoir cours.

 

L'énergie divine libérée par cette concentration de pensées collectives, début août, a radicalement modifié les conditions météorologiques durant ces deux jours, dans cette région désertique de l'Idaho. En plus des sensations émanant du monde éthérique, la profonde vision qu'a expérimentée Daniel, a été au-delà de tout ce qu'il avait pu jusqu'à présent vivre. Par son corps qui fut multidimensionnellement téléporté dans un temps à venir, il fut donc témoin de la seconde Venue du Christ, du Fils de l'homme. La dernière fois que j'ai vu quelque chose de cette ampleur et de nature comparable, remonte à plusieurs siècle, au temps de Babylone, dans l'incarnation antérieure de l'ancien Daniel.

 

" Au temps de ces rois, le Dieu du Ciel dressera un royaume qui jamais ne sera détruit, et ce royaume ne passera pas à un autre peuple. Il écrasera et anéantira tous ces royaumes, et lui-même subsistera à jamais", Daniel 2:44. "Alors que je plongeais dans la contemplations des visions nocturnes, voici que vint sur les nuées du ciel comme un Fils d'homme. Il s'avança vers l'Être éternel pour s'y confondre. À lui fut conféré empire, honneur et royaume, et tous peuples, nations et langues le servirent. Son empire est un empire éternel qui ne passera point, et son royaume ne sera point détruit ", Daniel 7:13-14.
L'expérience décrite est l'accomplissement du 12ième chapitre de Daniel, et retrace toute une série de visions diverses qui m'ont été révélées impliquant des conflits militaires. "Toi, Daniel, serre ces paroles et scelle le livre jusqu'au temps de la Fin. Beaucoup erreront de-ci de-là, et l'iniquité grandira", Daniel 12:4. "J'écoutai sans comprendre. Puis je dis : « Mon Seigneur, quel sera cet achèvement ? » Il dit : « Va, Daniel ; ces paroles sont closes et scellées jusqu'au temps de la Fin. »", Daniel 12:8-9. "Pour toi, va, prends ton repos ; et tu te lèveras pour ton héritage à la fin des jours.", Daniel 12:13.
Ces questions ont enfin trouvé leurs réponses et sont donc, ici, décrites en détails.
Elles se révélèrent de la manière suivante. Le premier jour suivant l'envoi du texte, comme je mentionnais plus en avant, la concentration des pensées collectives issue des lecteurs ont généré de violents orages d'une puissance extrême, accompagnés de tornades et d'éclairs (ceux-ci sont normalement très rares dans cette région, à cette période-ci de l'année ; le climat y est désertique). Ceux-ci se sont déclarés juste au-dessus de la ville de Boise (Idaho) où je résidais à cette époque. Les mêmes conditions climatiques se sont poursuivies la journée suivante ! De mémoire, ce n'est pas la première fois qu'une telle situation s'est produite. Le phénomène également s'est manifesté lorsque Daniel a sollicité de l'aide à plusieurs centaines de lecteurs pour une prière de masse. La première prière de masse organisée durant la semaine de Pâques et au cours de laquelle la présence du Christ était palpable.
Le deuxième jour, j'écoutais de la musique et je tentais de méditer, cherchant à apaiser cette puissante force divine qui enveloppait tout mon corps. Parfois, il me semblait que j'existais en deux dimensions et que j'étais sur le point d'entrer dans l'inconnu. Peu de temps après que je me sois coucher dans mon lit, juste avant de basculer dans le sommeil, j'ai eu la nette impression qu'une présence emplissait la pièce. Une impression effrayante et un sentiment d'imminence de... quelque chose.
Il me semblait que tout autour de moi l'espace-temps était modifié. Ce n'était pas un rêve, car j'étais tout à fait réveillé, et l'ampleur de ce qui a suivi a largement dépassé l'expérience classique d'une sortie hors du corps. Tout était très réel, j'avais été physiquement et matériellement téléporté dans le futur, dans une période indéterminée qui n'était pas un avenir très lointain.
Aucun mot n'est suffisamment approprié pour décrire l'expérience dans son intégralité. C'était comme si j'étais devenu congelé et pétrifié, incapable de bouger, tout en étant dans plusieurs dimensions à la fois ; le présent et l'avenir coexistaient, comme physiquement dédoublés. Baignant dans un environnement tout à fait nouveau, une sorte de portail se dressait établissant la jonction entre l'immobilisme de mon corps dans le temps présent et cet ailleurs dans lequel je plongeais.
D'un point de vue physique, la sensation n'était pas très confortable.
Quelques minutes avant de pénétrer le seuil de ce portail, ou "point zéro", j'ai réalisé que j'étais en train de vivre la future version de moi-même. Encore une fois, ce n'était rêve ou une vision mais la réalité corporelle et physique de ce qui serait nos derniers jours sur Terre dans la 3ième dimension, alors que je me tenais debout parmi d'autres.
Avant la manifestation de cette expérience, je n'étais pas très intéressé par des concepts véhiculant la seconde Venue, étant donné que de telles idées étaient considérées comme en-dehors de la réalité. En effet, à l'époque elles ne cadraient pas avec les connaissances scientifiques en physique théorique que j'avais acquises, ni avec le monde physique qui nous entoure. Cependant, je dois souligner un point essentiel, à l'attention de ceux qui lisent ces mots : les rédacteurs de la Bible ne racontaient pas de blague lorsqu'ils parlaient du "grand et terrible Jour du Seigneur".
Il est totalement bouleversant et au-delà de toute description. Il est terriblement saisissant, infiniment préexistant à la nature de toutes choses, tout en dégageant un sentiment de grande puissance et de majesté. Même si on l'a expérimenté, il n'existe aucun moyen de dénaturer un tel événement.
Dans ce futur, je me retrouvais soudain là, debout, le visage parcouru de crainte et d'étonnement près de la ville dans où j'ai écrit ce livre – Boise en Idaho au Etats-Unis. D'après l'angle que faisait le soleil sur l'horizon, nous étions aux alentours de midi, environ 10 minutes avant que ne soit atteint le "point zéro" de cette ascension dimensionnelle.
Au premier coup d'œil, la situation que je pouvais observer autour de moi était écrasante ; les gens pris de panique accouraient dans tous les sens et déambulaient frénétiquement dans les rues. Tout le monde "savait" ; l'Événement était universellement connu de toutes les nations. Un signe avant-coureur avait dû certainement avoir lieu pour L'annoncer.
Il apparaissait que tout le monde avait déjà délaissé leurs tâches quotidiennes depuis plusieurs jours, car il était désormais inutile de les poursuivre. Évidemment, le monde n'avait pas été détruit avant l'heure, mais il était clair pour les gens – jeunes et vieux, riches et pauvres – qu'il ne s'agissait pas d'une simple situation d'urgence, mais d'un effondrement de notre dimension actuelle. Un effondrement qui se produisait sous l'effet d'une spirale d'accélération altérant le temps lui-même, alors que nous nous approchions de l'ultime réalité du "Point Oméga".
Depuis un certain temps, en raison de cette augmentation exponentielle de l'altération de la conscience, nous avions tous intuitivement su. Les perturbations occasionnées sur le tissu même de la structure atomique de nos corps, dans la 3ième dimension, nous autorisait à déjà dépasser le seuil de la conscience habituelle. Alors que cette transition s'étendait depuis quelques jours, une semaine ou deux, tout au plus, nous étions incapables de savoir l'heure exacte où le "point zéro" serait atteint, au moment de franchir le seuil. (Bien entendu, au moment où cette expérience a été notifiée, tout le monde avait déjà entendu parlé de l'année 2012 en lien avec la culture Maya)
Les gens qui étaient dans les rues, et dispersés autour, scrutaient le ciel du nord au-dessus des contreforts. Sous l'influence d'une connaissance qui les unifiaient en un commun accord, ils s'écriaient et hurlaient dans des gestes emprunts de gravité :
C'est le Jour du Seigneur !
 
Que chacun prie !

 

En fait, les gens appartenant à différentes professions de foi priaient ensemble à l'unisson. Ils s'étaient regroupés en petits cercles de groupes individualisés, à genoux au beau milieu des rues. Le niveau et l'intensité qui se dégageaient d'eux m'ont beaucoup impressionné ; la sueur perlait sur le front de ceux qui y prenaient part. Ces personnes étaient des gens normaux, dont certains d'entre eux n'avaient jamais prié de leur vie.

 

Je me souviens en particulier clairement d'une agente immobilière, vêtue de son complet de travail, priant intensément les yeux fermés, le poing sur le front.
Face à la gloire qui sera bientôt embrassée, régnaient une excitation et une terreur qui frappaient tout le monde d'appréhension. C'était comme si nous pouvions pressentir qu'Il allait apparaître, là où les regards étaient pointés vers le septentrion, quand bien même nos yeux physiques ne pouvaient encore Le voir. Mais, Il était bien là et occupait, sous l'aspect un triangle dont le sommet était confondu à l'étoile polaire, le quart du ciel, aligné en toute vraisemblance avec l'axe des pôles (en effet, cet alignement comprenait également la partie sud). Pourtant, en tentant de percevoir, le regard ne pouvait Le soutenir trop longtemps ; le pouvoir qui ouvrait les portes de la perception était aussi imposant que de regarder le soleil en plein jour.
Tout autour de l'atmosphère, s'était édifié graduellement au cours des jours précédents le net sentiment d'une "pression", tout d'abord progressive. Mais cette pression de nature psychologique s'était maintenant accélérée de façon exponentielle, jusqu'à avoir une incidence sur la structure même de notre dimension spatio-temporelle.
L'essence même de ce nous appelons la réalité – le ciel, le sol, les bâtiments, les arbres et l'atmosphère elle-même – s'était littéralement modifiée sous nos yeux. Déjà, les éléments au-delà de la gamme de nos cinq sens étaient en train de devenir visibles et omniprésents. Des êtres de toute beauté appartenant au monde invisible, lesquels avaient toujours existé, se matérialisaient.
Les dimensions : l'espace, le temps, la matière elle-même semblaient se dissoudre et se métamorphoser de minute en minute en un autre état supérieur. Les atomes de notre corps changeaient littéralement de configuration.
L'herbe, les arbres et tout ce qui nous entourait se transformaient en des agencements originaux de magnifiques formes pastelles, arborant des couleurs exotiques jamais vues auparavant, aussi brillantes que des néons. Les feuilles des arbres semblaient perdre leur tige.
L'air fut changé en un état plasmatique d'éther liquide et translucide. Le ciel devint une obscurité putride, et la substance qui recouvrait sa profondeur la rendait inquiétante. Nos corps, les atomes et les molécules qui le constituaient, étaient écrasés par cette force sans cesse croissante. Partout dans le monde, la matière, notre regard sur le monde et la manière dont nous le percevons, ont été rapidement transfigurés.
Le ciel et la terre se sont fusionnés en une unité, matière et esprit. Le "Voile" avait été levé. Au sein de nos corps physiques denses, qui étaient en train de subir cette mutation, nous étions incapables de résister à cette "force" croissante.
Nous pourrions comparer cette pression à celle ressentie, lorsque l'on s'enfonce de plus en plus profondément dans l'océan. Elle s'exerçait sur toute notre être et notre corps, tout en étant en même temps l'effet d'une libération explosive, telle que cela se produit en remontant trop rapidement sans respecter les paliers de décompression. D'un point de vue scientifique, on pourrait l'associer à une profonde modification de l'univers quantique, de la gravitation et tout ce qui se rapport à eux. Au niveau de l'orbite de leurs électrons, les atomes semblaient être en pleine expansion. Cet état de transmutation ou de fusion entre la matière et l'esprit ne peut se décrire autrement que comme un "processus ascensionnel" très rapide.
Il était devenu difficile de respirer et de percevoir avec les sens que nous utilisons habituellement. Puis, il est même devenu difficile de bouger et de penser au sein de cette condition mortelle dans laquelle nous avons toujours existé, au sein de la 3ième dimension. L'environnement planétaire que nous avions connu était en train de se dissoudre, sous l'inexplicable pouvoir de Dieu.
Les deux dernières minutes avant d'atteindre le seuil critique du "point zéro", une personne qui marchait devant moi se mit à alerter tout le monde dans un état d'affolement. Son bras tendu vers le ciel pointait le nord. Puis, un à un, tous les autres à proximité se mirent à genoux, et tombèrent inconscients sur le sol comme des mouches, comme morts.
Dans les instants qui ont suivi, j'ai fini par succomber à mon tour sous cette terrible pression et tomber sur les genoux. Bien que toujours conscient de ce qui se passait autour moi, mon corps n'était plus en mesure de répondre ou de bouger, que ce soit au niveau des mains et des genoux, ni même de lever la tête.
À ce stade, l'augmentation exponentielle de la spirale qui s'accélérait de plus en plus était devenue si rapide que le point de rupture avait été atteint. En réunissant toutes mes dernières forces et de ce qui me restait de conscience, j'ai prié Dieu avec la plus grande ferveur :
Mon Dieu, s'il vous plaît... arrêtez !
 
Dans cette dernière seconde, l'essence du corps et de l'esprit se transformèrent en un corps renouvelé transcendant l'ancien. Dans ces derniers instants, il ne restait pratiquement rien de ce qui nous avait été familier de l'ancien monde, excepté une profonde lumière qui engloutissait tout et exposait notre intériorité ainsi mise à nu. C'était comme si tous les péchés de mon existence étaient visibles aux yeux du monde et de tous ; plus rien ne pouvait être caché. Il s'agissait de l'ultime Jour du jugement dernier !
Tout à coup, à la vitesse de l'éclair, nous avons tous été changés en un "clin d'œil". Nous venions de traverser par-delà le mur du point zéro, aussi appelé le Point Oméga. Le monde entier, et tout ce qu'il avait été, avait basculé dans une dimension plus élevée, une dimension au-delà de la (de ma) compréhension actuelle.
 
 
Au moment de cette dernière seconde, où je priais désespérément, je suis progressivement sorti de cet état bilocation multidimensionnelle. Juste avant le basculement dans le "point zéro", j'ai commencé à revenir dans mon corps du 3 août 2000, toujours allongé dans le lit. Ce dernier était pleinement conscient des autres réalités qui se déroulaient simultanément.
Après avoir retrouvé l'usage de mes moyens, mon visage était devenu complètement blême ; la totalité de l'expérience des 10 dernières minutes m'avait complètement exténué. En état de choc, je restais encore couché quelques instants, lorsque subitement une rafale de vent venue de nulle part s'engouffra dans la pièce, faisant virevolter au passage les rideaux.
Un ange imposant et puissant à 8 pieds, de nature éthérique et de couleur bleue, est entré. Ses ailes avaient une telle envergure qu'elles prenaient tout l'espace de la pièce et au-delà. Présent durant toute la durée de l'expérience, il avait en été en fait l'initiateur. Au moment où il se glissa sur mon côté droit, me traversant des pieds à la tête, je pus ressentir que son essence même était à l'origine des frissons qui me parcouraient la colonne vertébrale et des vibrations qui se diffusaient à travers chaque atome, chaque fibre de mon corps. À son passage, la nature du tissu spatio-temporel était altérée : les murs se bombaient vers l'intérieur et il régnait dans l'air une atmosphère étrange.
 
Je n'ai pas été en mesure de voir de l'autre côté, au-delà de la seconde Venue ou du Jour du Seigneur, mais cette Ascension "pourrait" avoir lieu en décembre 2012. Me laissant littéralement sans voix, je n'ai pu avoir seulement accès à ce qui allait immédiatement la précéder. Tout n'a été révélé dans cette histoire et son fin mot prendra tout sens un jour, mais voici quelques références bibliques qui s'y rapportent.
 
"Comme l'éclair en effet, jaillissant d'un point du ciel, resplendit jusqu'à l'autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme lors de son Jour. Mais il faut d'abord qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération.", Luc 17:24-25.
 
"Mais en ces jours-là, après cette tribulation, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles se mettront à tomber du ciel et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans des nuées avec grande puissance et gloire. Et alors il enverra les anges pour rassembler ses élus, des quatre vents, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.", Marc 13:24-27.
 
Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots ; des hommes défailliront de frayeur, dans l'attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire. Quand cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. » ", Luc 21:25-28.
 
"Comme l'éclair, en effet, part du levant et brille jusqu'au couchant, ainsi en sera-t-il de l'avènement du Fils de l'homme. Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme ; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine ; et l'on verra le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges avec une trompette sonore, pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités. ", Matthieu, 24:27-31.
 
"Il viendra, le Jour du Seigneur, comme un voleur ; en ce jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les œuvres qu'elle renferme sera consumée. Puisque toutes ces choses se dissolvent ainsi, quels ne devez-vous pas être par une sainte conduite et par les prières, attendant et hâtant l'avènement du Jour de Dieu, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront. Ce sont de nouveaux cieux et une terre nouvelle que nous attendons selon sa promesse, où la justice habitera. ", 2ième épître de Pierre 3:10.
 
Examinez avec la attention les citations qui vont suivre, car elles sont exactes.
 
"mais le jour où Lot sortit de Sodome, Dieu fit pleuvoir du ciel du feu et du soufre, et il les fit tous périr.", Luc 17:29.
"Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes. Et moi, sur mes serviteurs et sur mes servantes je répandrai de mon Esprit. Et je ferai paraître des prodiges là-haut dans le ciel et des signes ici-bas sur la terre. Le soleil se changera en ténèbres et la lune en sang, avant que vienne le Jour du Seigneur, ce grand Jour. Et quiconque alors invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.", Acte des apôtres 2:17-21.
 
Ayant été le témoin direct de ce qui adviendra, le retour de Daniel par sa réincarnation est annonciateur que quelque chose d'ordre universel est en préparation. Il est prophétisé vers la fin du livre de Daniel de l'ancien testament :
 
"Parmi les connaissants, certains trébucheront, en sorte que dans le nombre il y en ait qui soient purifiés, lavés et blanchis jusqu'au temps de la Fin, car il existe encore une intervalle de temps avant que tous ces choses n'arrivent. ", Daniel 11:35
L'intervalle de temps en question n'est rien d'autre que la première venue du Christ, l'inoculation du Corps du Christ à travers l'église, un Corps autrement connu comme dispensateur de Grâce durant les deux millénaires qui ont suivi, appelés ère des Poissons (et des gentils ). Cette ère, nous sommes en train de la quitter.
Ce processus de purification conduisant à l'état christique s'est perpétué à travers des ré
incarnations continuelles jusqu'à ce qu'un nombre suffisant soit atteint, afin d'être en mesure d'entrer dans le royaume des Cieux ou de Dieu. Maintenant que nous sommes parvenus à la fin cette ère, le nouvel âge est sur le point de commencer. Et il commencera dès que nous nous serons débarrassés de l'ancien pour le nouveau, à savoir que nous devenions notre propre guide et que nous soyons capable de nous purifier par nous-mêmes. Car, seuls les cœurs purs pourront entrer dans ce nouveau royaume.
 
Depuis l'expérience de ma téléportation, il y a plus d'une décennie, les adeptes du nouvel âge (je fais ici allusion aux érudits du calendrier maya et les prophéties sur l'année 2012 qui s'y rattachent) ont saisi l'importance de cette accélération rapide de l'énergie divine. Une accélération qui est exponentielle et qui apporte avec elle une conscience spirituelle collective, celle d'une poussée évolutive débouchant sur l'unité du Corps du Christ.
Derrière la phénomène culturel du mouvement du nouvel âge, il est simplement question d'une prise de conscience à l'échelon collectif des connaissances spirituelles anciennes. Des connaissances que nous avons autrefois connues lors de périodes de l'histoire de l'humanité plus ouvertes au monde suprasensible (moins matérialiste), en comparaison de celle actuelle. Pourtant, en même temps, ce mouvement s'est également perverti. Il a le défaut de s'être éparpillé illusoirement dans certaines aspects dévoyés comme, par exemple, la sorcellerie et la promotion de faux messages . Cependant, tout cela n'a rien avoir avec le démon, tel que les chrétiens conservateurs aimeraient vous le faire croire. Certaines personnes attribuent les actes de Dieu au "diable", malheureusement leurs jugements ne font que révéler leurs propres défauts.
Il y a eu un véritable regain d'intérêt pour l'authentique connaissance perdue et la vraie spiritualité. L'éveil du point zéro considère l'existence d'une masse critique à atteindre selon la théorie du centième singe. Lorsqu'un certain nombre de personnes s'éveille à la lumière, ils éveillent à leur tour les autres, jusqu'à ce que... tout d'un coup, le Jour du Seigneur arrive. Et cela va produire ; vous et moi sommes impliqués dans ce processus.
 
Si vous voulez savoir ce que représente à mon sens "l'héritage" final évoqué dans le livre de Daniel (12:13), un héritage que je bénéficie déjà actuellement, allez voir cette page : l'ascension de Daniel vers l'Être éternel.
 
Face à ce qui adviendra, j'invite tous ceux qui se sentiront concernés à entamer un ménage de printemps sur eux-mêmes, à purifier leur cœur, leurs pensées, leur corps et leur esprit. Que cette purification vous amène à être blanc et à resplendir comme la splendeur de la voûte céleste : "les connaissants resplendiront comme la splendeur du firmament, avec ceux qui ont enseigné la justice à un grand nombre, comme les étoiles, pour toute l'éternité ", Daniel 12:3. Autrement dit, lors de l'ascension ou de la seconde Venue, seule une âme purifiée fera le saut évolutif vers la nouvelle dimension.
 
L'objectif est de faire l'inventaire moral et approfondi de ses propres pensées négatives, et de travailler sur les confusions, les zones d'ombre qui font glisser tout un chacun vers le bas, à savoir les distorsions créées par notre moi inférieur. Les vices, les mauvaises habitudes et conduites doivent être résolus, tels des défauts de caractère. Que l'exemple du Christ vous serve de modèle. Autrement dit : "Qu'est-ce qui fondamentalement m'empêche de me comporter semblablement au Christ, en actes et en pensées ?" Inconsciemment ou non, les réponses, vous les connaissez, et cette prière vous aidera à les débusquer et les confronter. Absorbés par l'agitation et la vie trépidante de cette existence matérialiste, nous n'avons pas souvent l'occasion de faire cet examen de conscience.
 
Daniel est là pour vous soutenir dans ce processus d'Éveil mondial. Est-ce que cet événement aura lieu en 2012 ?
Aucune date précise n'a été donnée (comme le 21 décembre 2012) ... le Fils ne le sait même pas, seul Dieu.
Alors que tout le monde sur la planète en est à spéculer sur ce décembre 2012, un fait demeure, le moment précis d'un jour exact n'est pas donné.
 
D'autres informations couvrant l'ensemble des prophéties sur l'année 2012 sont disponibles. Pour y accéder, consultez le nouveau site affilié de Daniel : http://endtimeprophet2012.com.
 
Daniel Eli, juillet 2011 (tiré du Dernier livre de Daniel, chapitre 6)
 
Traduction : Ezelson Fab
Commentaires du traducteur :
Que l'on adhère ou non à l'hypothèse que Daniel Eli soit la réincarnation du prophète Daniel de l'ancien Testament, n'a pas ici de réelle importance. Laissons également de côté l'influence catholique avec laquelle il ponctue son récit, laquelle fait partie de sa sensibilité culturelle. Le point que je souhaiterais soulever réside dans le témoignage qu'il nous livre à propos de cette "al-chimie" fusionnelle entre le ciel et la terre, à savoir l'Apocalypse ou l'événement du dévoilement de la Vérité. Ce dévoilement, au sens d'ouverture des portes grandes ouvertes de la perception, entre en résonance avec d'autres témoignages totalement indépendants, et dont Eli n'a jamais entendus parler. Je fais ici allusion aux Dialogues avec l'Ange de Gitta Mallasz :
 
"Tout se remplit de la Lumière terrifiante.
Il n’est plus possible de se cacher,
La nouvelle lumière pénètre tout.
Il n’y a plus d’abri où se cacher.
Et il ne faut pas, ne vous cachez pas !
Mais purifiez-vous encore,
Aussi longtemps que c’est possible.
L’âme de celui qui ne le fait pas –
Est pétrifiée de froid. Choisissez !"
Dialogues, entretien 63
 
Eli parle également de son expérience d'angélification – dans d'autres textes que celui-ci – associée au processus d'ascension où s'opèrent les Noces du ciel et de la terre. Une notion qui est également présente dans les Dialogues :
"– Le temps est proche où je n’aurais plus de
à faire pour venir.
 
Ces mots me remplissent d’une grande joie
– Ce qui est Voie pour vous, est Poids pour moi.
Le Poids qui pèse sur la terre, c’est la Voie.
La Délivrance élève le Poids
Et il n’y aura plus de Poids.
Tant que nous ne sommes pas unis,
Nous ne pouvons pas élever.
Toute ivresse est avant-goût du Sans-Poids."
Dialogues, entretien 15 avec Gitta du Vendredi 1er Octobre 1943
"Vous aussi, soyez toujours avec nous !
Nous ne savons pas quand viendra
 
CELUI QUI GREFFE.
VOUS, LES BRANCHES –
NOUS LES GREFFES –
SOYONS TOUJOURS PRETS ! "
 
Dialogues, Entretien 33 avec Gitta du Vendredi 4 Février 1944
Le passage par le mur du point zéro peut sembler terrible, voire inhumain, tellement le sentiment de pression insoutenable que nous décrit l'auteur adopte un scénario dramatique. Cependant, pouvons-nous nous rappeler, dans les profondeurs de notre inconscient, les épreuves que nous avons traversées, lors de notre naissance, à travers les douleurs de l'enfantement. Tout le monde préférerait sans doute une transition agréable et sans douleur, où le monde serait changer comme par enchantement à la Walt Disney. Cependant, si notre niveau de contamination au mensonge, une contamination prenant déjà racines au niveau du mental des cellules, est élevé, alors sans doute le passage à la 4ième dimension de l'union, entre la matière et l'esprit, ne se fera pas sans anicroches. Par conséquent, à mon sens, ce témoignage ne semble pas s'égarer dans la débauche des films à catastrophe hollywoodiens ; il tente de nous avertir que les conditions dans lesquelles tout un chacun passera le mur de la 3ième dimension, dépendra de son degré de conscience et de purification face à ses propres mensonges intérieurs. La souffrance n'est pas nécessaire. Ainsi, en a-t-il toujours été, d'une phase évolutive à une autre. Sur ce point, je me permettrais de laisser quelques citations de Sri Aurobindo et de Mère qui, à travers ce qu'ils appelaient l'avènement du supramental (supermind, en anglais), ont parlé en leurs propres termes du passage interdimensionnel à venir.
"L’homme est le grand terme de transition de la Nature, en qui elle devient consciente de son but ; en lui elle lève les yeux à partir de l’animal et regarde vers l’idéal divin."
Sri Aurobindo, La Vie Divine
"Dans la Matière s'allumera le brasier de l'esprit,
Dans les cœurs et les corps s'enflammera la naissance sacrée..."
Sri Aurobindo, Savitri I 4
"Un feu pour faire descendre l’éternité dans le Temps
Et rendre la joie du corps aussi vivante que celle de l’âme."
Sri Aurobindo, Savitri XV 74
"Je les ai vus passer le crépuscule d’un âge
Les enfants aux yeux de soleil d’une aube merveilleuse…
Puissants briseurs des barrières du monde…
Architectes de l’Immortalité…
Corps resplendissants de la lumière de l’Esprit
Porteurs du mot magique, du feu mystique
Porteurs de la coupe dionysiaque de la joie."
Sri Aurobindo, Savitri
"Des pouvoirs tout-puissants sont enfermés dans les cellules de la Nature
Une destinée plus grande vous attend…
La vie que vous menez cache la lumière que vous êtes !"
Sri Aurobindo, Savitri
"La clef de l’énigme n’est pas l’ascension de l’homme au ciel, mais son ascension ici-bas dans la Matière et la descente de l’Esprit dans son humanité ordinaire, une transformation de la nature terrestre ; c’est cela que l’humanité attend, une naissance nouvelle qui couronnera sa longue marche obscure et douloureuse, et non quelque salut post mortem."
Sri Aurobindo, Le cycle humain.
"Le corps de l’homme peut aussi un jour parvenir à sa transfiguration ;
la Mère-Terre, elle-aussi, révèle en nous sa divinité."
Sri Aurobindo, La Vie Divine chp XXVI
"N’espérez rien de la mort, la vie est votre salut. C’est en elle qu’il faut se transformer ; c’est sur terre qu’on progresse, c’est sur terre qu’on réalise. C’est dans le corps qu’on remporte la Victoire."
Mère
Pour terminer, quelques citations du Rig Veda :
"Nous l’avons vue, sa masse de rouge ardent - un grand dieu dedans a été délivré de l’obscurité."
Rig-Véda V.1.2
"Ô Feu, tu es le fils du ciel
par le corps de la terre...
Ô Feu, tu es le fils des eaux, le fils de forêts,
même dans la pierre tu es là pour l'homme."
Rig-Véda, III.25.1 et I.70.2
"Il découvrit cette vérité, le Soleil même qui demeure dans l'obscurité."
Rig-Véda, III.39.5
"Agni* est entré dans le ciel et dans la terre comme s'ils étaient un."
Rig-Véda, III.7.4 (*Agni est l'essence du Feu, l'Agnus Dei chrétien correspondant au feu cardinal du Bélier, le premier signe du zodiaque tropical)
"Nos pères, par leur cri, brisèrent les places fortes et réfractaires ;
par leur cris, ils mirent en pièces le roc de la montagne,
ils firent en nous un passage... et découvrirent le jour et le monde solaire."
Rig-Véda, I.71
"Ô Voyants, tissez l'œuvre inviolable, DEVENEZ L'ÊTRE HUMAIN,
créez la race divine, aiguisez les lances lumineuses pour tailler le chemin
vers ce qui est immortel."
Rig-Véda, I.71
"Il a fendu en deux l'obscurité
comme on fend une peau de bête
afin d'étendre notre Terre sous la lumière de son Soleil."
Rig-Véda, V.85.1
"Et par ta force fulgurante
tu as ouvert le Roc même à la lumière
et découvert l'immensité."
Rig-Véda, V.30.4
"Un formidable enfant dans les entrailles, il s'appelle le fils du corps."
Rig-Véda.29.11
"Tu brises en deux la colline de nôtre être
parce qu'elle ne te livre pas
les rapidités de la vie emprisonnées."
Rig-Véda, V.54.5
"Ô Vigueurs impétueuses...
les plaisantes croissances de notre terre sont tirées de leurs racines,
notre terre elle-même tremble et vibre,
et même nos montagnes."
Rig-Véda, V.60.2
publi 3-4"Vers un nouveau paradigme"
2012 et aprés

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés