" />

L’argent Colloïdal est un antibiotique universel

Publié le 23 Novembre 2013

L’Argent est un puissant prophylactique et antibiotique naturel. Ses divers usages, de façon générale à titre d’antimicrobien bénéficient d’une longue antériorité historique et sont rapportés dans les pratiques de nombreuses peuplades. La nanoparticule d’argent, elle, n’est pas une création de l’homme mais un oligo-élément absolument naturel. L’argent colloïdal est actif contre plus de 650 sortes de bactéries, germes, virus, fungi ou parasites. Il ne provoque pas d’effets secondaires et est propre à la consommation chez l’homme, l’animal et les plantes.

 

L’Argent est un puissant prophylactique et antibiotique naturel. Ses divers usages, de façon générale à titre d’antimicrobien bénéficient d’une longue antériorité historique et sont rapportés dans les pratiques de nombreuses peuplades. Ses propriétés anti-infectieuses sont connues depuis le début du XXème siècle, c’est à cette époque que des chercheurs allemands conduisirent les premières observations scientifiques à ce sujet et soulignèrent rapidement un ensemble de vertus remarquables. L’utilisation de l’argent dans un but thérapeutique disparaitra ensuite peu à peu à l’aube des années 40 sous l’émergence de l’industrie pharmaco-chimique et des nouveaux traitements d’antibiotiques de synthèse alors lancés sur le marché.

 

 

L'argent est un antibiotique universel qui est utilisé depuis plus de 2000 ans

L'argent est un antibiotique universel qui est utilisé depuis plus de 2000 ans

 

Les succès foudroyants remportés initialement par les antibiotiques avaient laissé croire que les maladies infectieuses allaient à jamais disparaître de la surface du globe. Mais avec l’apparition de souches résistantes (au Japon, dès la fin des années 50), puis avec la généralisation progressive de ce phénomène, il a fallut finalement déchanter. Au point même qu’on est venu à parler d’une véritable « crise des antibiotiques ».

 

 

La nanoparticule d’argent, elle, n’est pas une création de l’homme mais un oligo-élément absolument naturel.

 

Depuis les années 90, ne bénéficiant pourtant d’aucune publicité, une résurgence importante s’observe autour de ce fameux « fluide d’argent », ensemencé par des milliers de témoignages partout dans le monde, l’argent colloïdal a su séduire en prouvant son efficacité.

 

 

 

 

 

 

Les Colloïdes ?

 

L’importance des colloïdes en biologie se fait aujourd’hui ressentir, mais que sont-ils ?

 

Les colloïdes sont des matériaux divisés constitués de particules, gouttelettes ou plus généralement de petits objets suspendus dans un milieu continu. Les colloïdes sont des particules infiniment petites, jusqu’à 2000 fois plus petite qu’une cellule vivante.

 

 

L’Argent Colloïdal n’est pas un composé chimique contenant de l’Argent, mais l’argent métallique pur des groupes sub-microscopiques tenu en suspension dans l’eau pure par une infime charge électrique.

 

L’argent dans sa forme colloïdale agit comme transporteur des anions d’hydrogène ou hydrides d’hydrogène. Avec le temps, les ions hydrides sont libérés par le transporteur colloïdal et agissent comme électrons donneurs pour neutraliser les EOR (espèces réactives de l’oxygène) dans l’organisme, il diminue ainsi les dommages radicalaires tout en améliorant les fonctions cellulaires.

 

 

Le Dr Becker, auteur de The Electric Body (1985), étudia le mécanisme par lequel les ions d’argent régénèrent les tissus et voici une des conclusions à laquelle il arriva :

 

 

« Les ions d’argent forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat net de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration complète de toute structure atomique ».

 

Prenant référence aux communications scientifiques, l’argent colloïdal peut aussi se rapprocher de l’action d’un antibiotique à large spectre. Sa présence régule un enzyme agissant localement contre les bactéries, les champignons et les virus en y installant une résistance externe. Par-là, ces organismes deviennent inactivés dans un temps de contact d’environ 6 minutes, parfois moins. Tel que vérifié par le laboratoire médical de l’UCLA, ils régressent dans leur cyclogénie, puis meurent.

 

 

Les microbes polymorphes ainsi que les mutants sont également sensibles à ce colloïde. La majorité des antibiotiques, sur prescription médicale, ne tuent qu’une partie des agents causant des maladies alors que l’argent colloïdal est efficace contre environ 650 diverses maladies. Les vétérinaires trouvent là une solution pour le parovirus du chien et d’autres maladies des petits et gros animaux.

 

Les traces d’argent sont utilisables aussi bien comme thérapie que comme prophylactique, en tant que protection issue de la nature, agissant en facilitant le renforcement du système immunitaire. Dernièrement, cette solution s’est avérée efficace lors du drainage après dépose des amalgames dentaires.

 

Le British Medical Journal communique également que les états inflammatoires sont régulés en peu de temps et que le processus de guérison est nettement amélioré.

 

 

Dans une etude faite, en partie, par l’Institut de Microbiologie à Rome en Italie, et publiee dans Microbiologie appliquee et de l’environnement en Decembre 1992, differentes formes d’argent furent testées pour vérifier leur capacité à tuer les micro-organismes.

 

L’argent electro-colloidal pur fut plus performant que le nitrate d’argent, le chlorure d’argent, et la sulphadiazine d’argent, pour leur capacité à agir comme un germicide de large gamme. Pour toutes les espèces de bacteries, fungi, et champignons testées, l’argent électro-colloidal pur était ce qui marchait le mieux, et a des concentrations bien moindre. Ils conclurent que tout additif reduisait l’éfficacité des ions d’argent pur; les sels d’argent apparurent comme étant 100 fois moins éfficaces.

 

 

Quelles qualités thérapeutiques associe-t-on à l’Argent Colloïdal ?

 

 

. Maintient et renforcement du systême immunitaire.
. Antibiotique
. Antibactérien
. Antifongique
. Cicatrisant
. Anti-inflammatoire
. Antiviral
. Analgésique local

 

 

Utilisation générale et questions fréquentes:

 

 

Quelle est la dose recommandée ?

 

Le dosage habituel est de 5 ml ou une cuillère à café ;

- Adulte : Prendre 1 à 3 cuillères, 3 fois par jour, pour une cure de 2 à 3 mois.
La dose peut être doublée en cas de maladie lourde sur une période déterminée.
La dose peut être divisé par 2 en cas de prise préventive (entretient).
Au long court, la posologie est de 3 semaines de soins par mois.
- Enfant : 1/2 dose adulte
- Nourisson : 1 quart de la dose adulte
- chiens, chats, chevaux, oiseaux, poissons,…directement sur les plaies, pur, ou par voie orale. On peut en mettre, pur, dans les narines, les oreilles.

 

 

Quelles sont les utilisations possibles ?

 

- Désinfectant (éponges, brosse à dents, peigne et brosse à cheveux, rincage de fruits-légumes)
- Traitement et arrosage des végétaux
- Purification de l’eau (4 cuillérées à café d’Argent Colloïdal à 10ppm pour 1 litre d’eau)
- Ingestion
- Inhalation et nébulisation
- Application locales (brulures, plaies, piqure d’insectes)
- Yeux, 3 gouttes d’AC à 10 ppm maxi
- ORL
- Lavements nasaux, buccaux, vaginaux, etc.

 

 

Nos conseils

 

 

- Ne pas utiliser de cuillère en métal, le plastique étant l’idéal
- Ne pas boire à la bouteille
- Ne pas stocker au réfrigérateur
- Ne rien ajouter au liquide en aucune façon
- Ne pas exposer à la lumière du soleil
- Si la préparation n’a pas servi depuis longtemps, agiter avant emploi.
- Avant d’avaler, gargariser le fluide dans la bouche pendant une minute. Ceci permet une absorption du colloide d’argent dans l’organisme sans passage par la voie intestinale.

 

Under Remedes de grand mère

www.silver47.eu

 

Pour en savoir plus visiter le site  eau-positive.com 

 NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

Rédigé par la rédaction

Commenter cet article