Le Nouveau Paradigme

Le Nouveau Paradigme

Commencer à penser par soi même c'est déjà faire partie de la solution


Le plantain: un remède à portée de mains

Publié par La rédaction sur 23 Janvier 2014, 13:11pm

 

Puisque j'ai commencé à vous parler des plantes sauvages, il faut absolument que je continue avec le plantain. Il est partout autour de nous, sitôt qu'il y a un peu de verdure. On ne le remarque même plus alors qu'il est présent 10 mois durant. Il est savoureux et peut nous rendre de nombreux services pour notre santé. Tout ceci sans débourser un seul centime !

 

Il s'agit d'ailleurs des plantains car il en existe de nombreuses variétés dont 3 sont comestibles : le grand plantain, la plantain moyen et le plantain lancéolé . Cependant ne craignez rien : aucun plantain n'est toxique et son aspect caractéristique fait que vous ne pouvez pas le confondre avec une autre plante. Les variétés non comestibles sont juste trop amères ou/et coriaces.

 

 
COMPOSITION

 

Les plantains sont surtout riches en mucilages, mais aussi en protéines complètes, en flavonoïdes, en tanin, en minéraux (beaucoup de calcium), en bétacarotène et en vitamine C...    

 

PROPRIETES

 

Tous ces nutriments font du plantain une plante aux très nombreuses indications. Je vous en donne quelques-unes ici mais sachez que cette liste n'est pas exhaustive :

Antiseptique et expectorant, il calme la toux et lutte contre les bronchites. Adoucissant et astringent il régularise le transit intestinal. Hémostatique et cicatrisant il stoppe les saignements. Circulatoire, on l'emploie pour les jambes fatiguées. Il est aussi connu pour défatiguer les yeux et les rendre brillants. Émollient, grâce à son mucilage, il calme l'inflammation cutanée. Lʼaucubine, lʼun de 
ses composés, a aussi des effets anti-inflammatoires et antibactériens.

Tous les botanistes le savent : rien de tel qu'une feuille de plantain pour calmer les petites blessures quand on se trouve dans la nature :  écorchures de ronce, petites coupures, piqûres d'insecte ou d'ortie...

 

 

REMÈDES A CONCOCTER A LA MAISON

 

Si vous n'avez pas l'occasion de ramasser du plantain vous trouverez la plante sèche en herboristerie et dans certains magasins de produits naturels.

Décoction

 

A prendre en gargarisme ou en bain de bouche en cas de mal de gorge ou d'inflammation des muqueuses.

Ajouter 10 à 20g de plantes (on peut mettre les feuilles, les fleurs et même les racines) à 1 litre d'eau. Porter à ébullition et laisser bouillir 10 minutes. 

Infusion

 

En boire 3 à 4 tasses par jour en cas de coup de froid, toux, fatigue.

 Une cuillère à soupe de plante sèche pour 200 ml d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. 

Collyre

Utiliser l'infusion ci-dessus, froide, en compresse sur les yeux fatigués ou les conjonctivites.

 

Lotion capillaire et corporelle 

La même infusion, en plus concentrée, sera appliquée sur le cuir chevelu pour se débarrasser des pellicules en massant doucement avec la pulpe des doigts. A faire deux fois par semaine. La même lotion sera adoucissante lors d'eczéma, de dartres et pour les peaux sensibles et irritées. Appliquez-là directement sur les régions du corps affectées, à l'aide d'un linge propre.

 

Cataplasmes de feuilles fraîches hachées

A poser sur les brûlures, les coupures. Frottez doucement ces mêmes feuilles sur les piqûres d'orties ou d'insectes.Très efficace également contre les hémorroïdes.

 

Macération pour constipation

Grâce à la couche de mucilage qui les recouvre, les graines des plantains peuvent servir de laxatif mécanique, comme celles du psyllium qui est d'ailleurs un plantain méditerranéen. Pour ce faire, laisser macérer une généreuse cuillère à soupe de graines pendant 3 heures dans un demi verre d'eau à température ambiante. Le soir, au coucher, avaler le tout, puis boire un autre verre d'eau.

 

 Sirop anti-toux

Ce sirop est très efficace en particulier sur les toux grasses. A prendre 1 cuillère à soupe 3 à 4 fois par jour.

Faire cuire 200g de feuilles de plantain, 20 minutes dans un peu d'eau. Les égoutter et en extraire le jus en pressant bien les feuilles. Ajouter la même quantité de miel ou de mélasse que de jus. Ce sirop se conserve très bien au réfrigérateur.

DANS VOTRE ASSIETTE

Si vous voulez déguster le plantain, pas d'autre solution que d'aller le cueillir. Les feuilles de plantain ont une saveur légèrement amère qui rappelle le champignon.  Les plus jeunes sont tendres et se mangent crues dans les salade. Les feuilles âgées, plus coriaces, sont bonnes cuites dans les soupes ou comme légumes à cuisiner comme les épinards. Ne les choisissez pas trop vieilles quand même car elles risquent d'être filandreuses. Les feuilles de plantain lancéolé sont celles qui restent tendres le plus longtemps.

 


Les graines sèches sont ajoutées broyées aux pâtes à pain, à crêpe ou entières dans un liquide ou elles vont gonfler et servir de liant : potages, sauces...

 

 

PRÉCAUTIONS

Certaines personnes sont allergiques au pollen de plantain. Si vous êtes dans ce cas ne le cueillez pas au moment de sa floraison (mai à juillet) car il pourrait engendrer un rhume des foins.

Enfin si vous trouvez du plantain dans votre jardin, ne l'arrachez pas : c'est une plante mellifère.

 

agir sante

NP-le-nouveau-paradigme-copie-1

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents