Le processus de la présence

 

2087498779_1.jpg 

 

PERSONNE NE VA VENIR NOUS SAUVER DE NOUS-MÊMES.

 

Nous sommes chacun doté de la capacité d’être responsable de la qualité de notre expérience. Toutefois, tant que nous ne ressentirons pas consciemment l’impact de notre conscience compatissante, notre peur non intégrée, notre colère, notre douleur et notre tristesse continueront à fonctionner comme la source causale inconsciente de notre désharmonie extérieure, de notre mal-être, de nos maladies et de nos illusions. En continuant à réprimer et à endormir notre état émotionnel non intégré – au lieu de nous permettre d’être émotionnellement portés et stimulés par quelqu’un ou quelque chose – nous demeurons une espèce inauthentique, déséquilibrée dans son intégrité et souffrant du manque de capacité émotionnelle pour réaliser intimement une prise de conscience de ce que nous sommes ou ce que Dieu est pour nous. C’est seulement en développant notre aptitude à ressentir les choses que nous pourront être libérés de cette délicate situation.

 

REPROCHER AUX AUTRES LA QUALITÉ DE NOTRE EXPÉRIENCE DE VIE EST FUTILE.

 

La mentalité de la victime et du vainqueur est déni et illusion. Chevaucher le chaos terrestre et le drame extérieur humain est un nettoyage délibéré qui se déroule planétairement destiné à résoudre notre approche de la vie inauthentique, non consciente et programmée. Tout conflit extérieur qui déclenche en nous émotionnellement un état inconfortable, reflète notre état intérieurement tourmenté non intégré. Notre seul choix se trouve à présent entre s’engager de manière réactive dans le drame extérieur, ou de permettre à cette pièce de théâtre de nous faciliter la voie vers un éveil réceptif et compatissant envers notre désarroi intérieur, pour son intégration.

 

 

LE MOMENT PRÉSENT EST PRÉCIEUX.
Y ENTRER CONSCIEMMENT EST UN PORTAIL VERS L’AUTHENTICITÉ, L’INTÉGRITÉ et L’INTIMITÉ.

 

La conscience du moment présent est « d’être pleinement présent dans chaque moment qui se déroule tel qu’il est – sans interférence – sans le lier avec la résonance de la peur, de la colère et de la douleur découlant de notre passé non intégré ». Ce n’est que lorsque nous sommes présents que nous sommes vulnérables à recevoir et donc capables de contenir, que chaque rencontre se déroule comme une divine occasion ordonnée nous permettant d’explorer intimement les possibilités profondes de notre humanité. Pénétrer pleinement dans le moment exige une transformation comportementale – le passage d’une réactivité non-consciente à la responsabilité délibérée. Cette transformation n’est accomplie de manière authentique qu’en intégrant les signatures imprimées émotionnelles sous-jacentes qui nous distraient constamment d’être présents. Personne ne peut accomplir cela pour vous.

 

CE MOMENT QUI SE DÉROULE DANS NOTRE ÉVOLUTION HUMAINE N’EST PAS « LA FIN DES TEMPS » C’EST L’INVITATION « DE CESSER DE VIVRE DANS UN PARADIGME BASE SUR LE TEMPS » AFIN QUE NOUS PUISSIONS RÉALISER LA PAIX.

 

Notre tâche ne consiste pas à « faire la paix sur terre ». Une telle intention est née d’une perception illusoire. Notre tâche de notre évolution est d’accomplir notre aptitude à « réaliser la paix qui est déjà nôtre » tandis que nous sommes ici. Lorsque nous développons la capacité de vraiment réaliser la paix – nous rayonnons à travers notre expérience. La véritable paix se fait sentir. Nous ne connaissons la paix que lorsque nous nous sentons vraiment en paix. La paix n’est possible que par l’éveil réceptif au sentiment de résonance avec ce moment qui se déploie, et donc par la capacité d’y entrer pleinement. Si nous ne pouvons sentir la paix qui est déjà là, c’est parce que notre peur non intégrée, notre colère et notre douleur faussent la perception de notre ressenti. Ce n’est qu’en intégrant consciemment la peur imprimée en nous, la colère et la douleur que nous réveillons la perception de nos ressentis et que nous nous ouvrons à la résonance paisible naturelle du cœur.

 

SOMMES-NOUS PRÊTS POUR UN VÉRITABLE SECRET ?

 

LE VÉRITABLE SECRET EST CELUI-CI :

« NE RECHERCHER QUE CE QUE NOUS POUVONS RÉELLEMENT AVOIR ».

Traduction française : Linda P. Steketee

 

Le voilà, sans préalable financier, sans façade New Age ou présentations fantaisistes très coûteuses proposées lors de tournées effectuées par des personnalités métaphysiques. La révélation du VÉRITABLE SECRET qui est de « Ne rechercher que ce que nous pouvons vraiment avoir » pose toutefois immédiatement la question :

 

« Quelle est la seule chose que nous pouvons vraiment avoir ? »

 

Et c’est ici que se trouve l’épreuve de vérité.

 

La réponse à cette question n’est pas quelque chose que nous pouvons obtenir par la pensée, des affirmations positives ou des vœux pieux. Le VÉRITABLE SECRET ne concerne pas le fait d’obtenir quelque chose mais de recevoir. Il ne s’agit non plus ici de consommation, le VÉRITABLE SECRET ne peut séduire les « consommateurs de spiritualité ». Etant donné qu’il n’est en aucune manière commercialement attractif, il ne peut donc être abordé comme une marchandise et ne peut être un moyen pour les « gourous de la loi d’attraction » – ainsi décrétés par les médias – d’accumuler autant d’argent qu’ils peuvent nous en soutirer.

Élucider la question déclenchée par le VÉRITABLE SECRET nécessite au départ un ajustement de notre perception, cela implique de nous poser une série de questions en apparence simplistes sans interférer avec le processus de la réponse. Le dévoilement de l’immensité du VÉRITABLE SECRET est un processus de « Demandez et vous recevrez », non pas de « Demandez et allez prendre ».

L’un des plus grands écueils de l’humanité est que nous sommes devenus obsédés par la « réponse » au détriment de la « question ». De plus, nous ne recherchons « la réponse » qu’en tant que concept mental et non pas comme une expérience intégrée physiquement, mentalement et émotionnellement. Le corps mental ne pouvant saisir cela, ce que nous ne réalisons pas c’est que nous pouvons recevoir une réponse à toute question que nous nous posons tant que nous ne nous impliquons pas dans le processus de la réponse. Cette prise de conscience s’accomplit en embrassant la question comme étant la cause et la réponse comme étant l’effet. Lorsque nous demeurons au point d’origine et que nous nous mettons hors de notre propre chemin, l’effet est toujours garanti. Cette approche émotionnelle mature est l’application de La Loi d’Attraction.

Si le VÉRITABLE SECRET est de « Ne rechercher que ce que nous pouvons vraiment avoir », alors la première étape pour réaliser cela est de « se poser les bonnes questions sans laisser le corps mental saboter le processus de la réponse » afin que cette réponse puisse se déployer en tant qu’expérience intégrée physiquement, mentalement et émotionnellement. De cette manière la réponse se manifeste comme quelque chose que « nous savons par nous-mêmes à travers l’expérience » contrairement à « un bout d’information métaphysique séduisante que nous recevons de quelqu’un d’autre ».

Si le VÉRITABLE SECRET est de « Ne rechercher que ce que nous pouvons vraiment avoir », alors la première étape consiste à se poser l’évidente question :

 

« Quelle est la seule chose que nous pouvons vraiment avoir ? »

 

Maintenant, nous pouvons aussi en rester là et peut-être la réponse se manifestera-t-elle ; ou nous pouvons nous aider à aller plus profondément en nous engageant dans une pratique temporaire, simple et puissante qui apporte sans effort et de manière efficace une réponse à cette question à travers une expérience intégrée physiquement, mentalement et émotionnellement.

Il est conseillé de faire cette pratique matin et soir pendant 21 jours de la manière suivante :

Asseyez-vous confortablement dans une position que vous pouvez maintenir pendant environ 15 minutes.

Posez-vous la série de questions suivantes :

« Qui suis-je ? »

« Que suis-je ? »

« Où suis-je ? »

« Comment suis-je ? »

« Quand suis-je ? »

« Pourquoi suis-je ? »

Faites une pause de quelques secondes entre chaque question pour écouter. Observez : Le mental tente immédiatement d’apporter une réponse à certaines d’entre elles. Observez ces réponses mais ne les acceptez pas comme étant « la réponse ». En continuant à se poser ces questions deux fois par jour, le mental est susceptible de se fâcher, d’être frustré et peut même trouver une ou deux raisons séduisantes justifiant de façon convaincante de mettre fin à cette pratique. C’est parce que la réponse expérimentée qui est générée par le fait de se poser continuellement ces questions pendant environ 21 jours est destinée à mettre fin à l’illusion du corps mental qui prétend être la source et la raison d’être de tout ce que nous voulons savoir.

Après avoir posé toutes les questions ci-dessus détournez complètement votre attention et restez tranquille pendant 10 à 15 minutes.

Pendant ce moment de calme n’essayez pas de « faire quoi que ce soit ». Observez la manière dont vous essayez de faire quelque chose. Laissez faire tout ce qui se déroule. Soyez attentifs aux sons qui vous entourent et aux sensations de votre corps. Regardez vos pensées comme « un observateur », sans fusionner avec elles ni les endormir ou les contrôler de quelque manière que ce soit.

Après 15 minutes passez à autre chose.

Vous pouvez même utiliser temporairement cette pratique comme une introduction à votre pratique de méditation habituelle – si c’est quelque chose que vous faites déjà deux fois par jour.

Au bout de 21 jours laissez tomber complètement cette pratique ; NE CONTINUEZ PAS À VOUS POSER CES QUESTIONS. Il est essentiel « d’arrêter le processus du questionnement » afin d’ouvrir un espace pour que « l’expérience de la réponse puisse se manifester ».

La réponse à la question « Quelle est la seule chose que je peux vraiment avoir ? » se manifestera quand vous vous y attendez le moins, il ne faut donc pas entretenir d’attente.Toutes les attentes sont des fantasmes du mental. Les réponses à ces six questions se déploieront comme une expérience unifiée, intégrée, physique, mentale et émotionnelle.

Puisqu’il n’y a rien à gagner à ce que je garde quoi que ce soit pour moi, permettez-moi de vous donner aussi une indication quant à la manière de reconnaître les profondes conséquences de cette pratique du questionnement :

Un jour, vous vous rendrez compte que vous êtes entrés dans une expérience quelque peu inhabituelle. Cette prise de conscience se fraiera son chemin en vous donc ne la recherchez pas. Cette prise de conscience sera : Que peu importe quelle expérience extérieure vous traversez, vous aurez le sentiment « qu’il n’y a rien qui se passe ». Évidemment des choses vont se passer ; vous vous impliquerez activement dans toutes sortes d’activités extérieures mais vous aurez toujours le sentiment « qu’en fait il ne se passe rien ». Vous pourrez par exemple traverser une situation qui auparavant était habituellement chargée ou négativement ou positivement et vous dire par la suite « Ce n’était rien … c’est comme s’il ne s’était absolument rien passé ».

Au départ, cela vous paraîtra un peu étrange, comme si quelque chose s’était arrêté,
ou même comme si quelque chose était mort.

Une fois que vous aurez observé cette expérience, vous vous retrouverez aussi en train d’attendre qu’elle passe, vous attendant à retourner dans l’atmosphère précédente des changements émotionnels dramatiques auxquels vous avez été habitués toute votre vie. Il est possible que de temps à autre vous vous y replongiez, mais vous reviendrez automatiquement, tel un bouchon de liège, au sentiment « qu’il ne s’est rien passé ou qu’il ne se passe rien », ceci malgré toute l’activité se déroulant autour de vous.

Ce ressenti « qu’il ne se passe rien », en dépit de votre évidente activité extérieure,
est la réponse unificatrice et intégrée de votre pratique du questionnement.

Ce ressenti est le portail vers une prise de conscience du VÉRITABLE SECRET.

C’est néanmoins beaucoup plus vaste que ce que le corps mental peut saisir ici à travers mes explications écrites. C’est pourquoi il est conseillé que vous en fassiez « l’expérience » par cette simple pratique du questionnement pendant 21 jours, puis que vous lâchiez prise. Expérimenter ce sentiment de néant par vous-mêmes vous apportera une profonde prise de conscience : Peu importe ce qui vous arrive et ce qui se passe autour de vous, il existe quelque chose qui demeure immuable. C’est un véritable avant-goût de qui et de ce que vous êtes réellement.

Le sentiment « qu’il ne se passe rien » est une rencontre expérimentale avec la partie de vous-même qui n’est rien.

Essentiellement, vous accédez sans effort à la redécouverte de votre moi authentique par la simple pratique qui est de poser la série de questions délibérées sans saboter le processus de la réponse en y impliquant votre mental. Cette expérience peut bien sûr être déroutante au premier abord car elle n’apportera pas le résultat ou la réponse que vous attendiez. Peut être vous attendiez-vous à quelque chose de plus « spirituel’ ou excitant ? Peut-être vous attendiez-vous à toute une cérémonie ? Au départ, cette rencontre ne sera certainement pas ce que vous pensiez même vouloir ou rechercher ! Vous ne vous attendiez probablement pas à découvrir que « votre moi authentique n’est rien et qu’il n’est donc personne« . Une telle découverte est bouleversante et outrageante pour tout ego bien entretenu.

Toutefois, lorsque vous placez votre attention sur cet état de néant et quand vous demeurez tranquille dans cet état de n’être personne, vous découvrez un silence immaculé, un calme et une paix authentique palpables même au milieu d’une activité extérieure continuelle. Vous découvrirez également que ce sentiment de paix, cette inactivité intérieure, commencent à étancher une soif dont vous n’aviez aucune idée que vous souffriez. Au fur et à mesure qu’au cours de votre journée vous passez plus de moments à vous plonger dans cette expérience de néant en étant personne, vous réalisez que vous commencez à vous sentir renouvelés, rafraîchis et revitalisés, comme si vous assimiliez une nourriture hyper-nutritive.

Aussi, tandis que vous commencez à vous familiariser profondément avec cette résonance immuable, vous réalisez inévitablement que c’est la seule partie de cette expérience de vie que vous pourrez emporter avec vous lorsque vous quitterez ce monde ; tout le reste devra être déposé à la porte de la mort physique.

Alors, réexaminons le VÉRITABLE SECRET. Nous avons commencé en disant que le VÉRITABLE SECRET est de « Ne rechercher que ce que nous pouvons vraiment avoir. » Donc, « Quelle est la seule chose que nous pouvons vraiment avoir ? » Tandis que nous devenons de plus en plus intimes avec La Présence de notre essence authentique et que nous sommes nourris par elle et tandis que nous nous immergeons dans l’éternel bien-être de sa paix magnifique, la réponse à la question commence à poindre :

« Nous cherchons de plus en plus cet état de néant,
et à devenir intimement relié avec la partie de notre Soi qui n’est personne ! »

Le problème est que nous ne pouvons pas réaliser de film prestigieux sur du néant et sur personne. Nous ne pouvons pas partir en tournée mondiale en vendant du néant et personne comme étant un produit tangible. Nous ne pouvons connaître cette vérité que par l’expérience intérieure et en la partageant quotidiennement à travers notre exemple rayonnant. En conséquence de cette révélation d’autres questions s’élèvent :

« Sommes-nous prêts à vivre cette expérience d’éveil à cette partie de notre Soi qui n’est rien,
pour pouvoir avoir une rencontre intime avec la partie éternelle de nous-mêmes qui n’est personne ? »

« Sommes-nous vraiment prêts pour la paix intérieure authentique inhérente à l’éveil au VÉRITABLE SECRET ? »

Ou allons-nous continuer à nous satisfaire avec LE SECRET (l’autre) qui nous hypnotise en nous faisant croire qu’en attirant de plus en plus de choses et qu’en devenant quelqu’un d’important nous manifesteront réellement ce qui est nécessaire pour étancher notre soif apparemment insatiable?

 

LE VÉRITABLE SECRET EST CELUI-CI :

La paix & LA JOIE authentiques
ne se réalisent
que lorsque nous ne recherchons que
CE QUE nous pouvons vraiment avoir.

 

source: ThePresencePortal.com

facebook-logo-webtreats mail-webtreats youtube twitter-webtreats
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés